Stitch et le Samouraï : une aventure hors du commun !

Stitch et le Samouraï est manga de Hiroto Wada. Inconnu en France il a publié Pharaoh avec justement un pharaon qui vit à notre époque et qui travaille dans un combini, il est donc habitué à mélanger les époques. Ce manga en trois tomes étaient prépublié dans le magazine Comic Days (seinen) au côté de titres beaucoup plus sérieux. En France, c’est bien évidement chez Nobi nobi que nous retrouvons ce manga Disney.

C’est quoi l’histoire ?

Et si Stitch avait débarqué dans le Japon féodal ? Alerte rouge ! La monstrueuse expérience 626 s’est échappée à travers une brèche temporelle !! Si tout l’espace est en danger, c’est surtout le Japon qui devrait d’abord s’en inquiéter : écrasée au beau milieu de l’archipel nippone à l’époque féodale, Stitch, la créature bleue, tombe sur la route d’un puissant seigneur de guerre prêt à tout (ou presque) pour conquérir le pays. Cette rencontre inédite entre génies destructeurs mènera-t-elle alors le monde à sa fin, ou bien… Préfèreront-ils aux conflits sanguinaires la danse, les histoires drôles de samouraïs et les chevauchées à cheval de bois ?! Hmm… Rien n’est moins sûr… !

©2021 Disney
Terre de contraste 

Qu’on soit d’accord ce titre s’adresse principalement aux plus âgés, non pas qu’il y est du sang ou autre dedans (ça reste un disney), mais les enfants trop petits risque de s’ennuyer. Toute l’histoire tient sur Meison Yamato qui s’attache rapidement à ce tanuki bleu. C’est le contraste entre ce que comprend cet homme et ce que l’on sait sur l’expérience 626 qui est amusant. Il ne sait évidement pas que c’est un extra terrestre et cherche quelque chose de rationnel et qui appartient à son univers. C’est évidement très drôle et plutôt bien écrit. J’ai rit plus d’une fois autant aux réactions de Stitch que de celle du samourai.

Un samourai, un tanuki bleu et beaucoup de questions

Le mélange de culture est passionnant car au de-là de la comédie le mangaka nous transporte dans le temps. Il nous fait découvrir des jeux traditionnels japonais comme le Yamakuzushi ou l’Ayatori. Yamato Meison va lui faire découvrir son quotidien et bien des traditions. Autant les humains sont ciselés, réalistes presque même si ils conservent un style « manga », autant Stitch garde son trait rond. Cela contribue à cet effet de contraste entre les deux mondes. Je me suis beaucoup amusée à lire ses aventures, j’ai hâte de lire la suite et de découvrir d’autres aspects du Japon féodal.

En tant que grand fan de Stitch je doute d’être objective sur ce titre. Stitch et le Samouraï m’a beaucoup plu, c’est souvent drôle, mais aussi éducatif. Bref, un mélange qu’on ne s’attendait pas forcément à trouver dans ce manga.

Public : Tout public – + 12 ans

Service presse

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.