Insomniaques, nuits blanches et siestes réparatrices

Insomniaques est le nouveau manga de Makoto Ojiro publié dans le Big Comic Spirits (seinen). On lui doit le très joli La fille du temple aux chats dont j’avais déjà parlé. C’est toujours Soleil manga qui édite son dernier titre. Dans les deux cas la traduction est de Florent GORGES, et c’est un indicateur de qualité. La série est toujours en cours de publication au Japon avec déjà six tomes.

Le résumé

Ganta Nakami est insomniaque. À l’école, Il semble donc fatigué, voire associable. Un jour, dans la salle d’astronomie, il découvre Isaki Magari, endormie dans un coin. Insomniaque comme lui, mais bien plus sociable, elle lui propose de partager l’endroit pour y dormir en cachette. Leur rapprochement semble les aider à retrouver le sommeil, chacun étant sensible aux battements de cœur de l’autre…

Cliquez pour lire un extrait © by OJIRO Makoto / Shôgakukan
Besoin de se recharger

Nouveau manga, nouveaux personnages. Cette fois l’action se passe au lycée. Deux ado insomniaques cherchent un endroit pour faire la sieste et rattraper ses nuits qu’ils n’arrivent pas à avoir. Manque de chance ils tombent sur le même endroit tranquille. Mais est-ce une si mauvaise chose ? Si les raisons de leurs insomnies ne sont pas les mêmes, peut-être que la solution est justement leur rencontre ? Ses deux personnages sont vraiment mignons, très innocents alors qu’on sent que la vie n’a pas forcément été simple pour eux. J’attends la suite en souhaitant qu’on en apprenne plus.

Que les fans de La fille du temple aux chats se rassure on va y croiser un félin, quel meilleur dormeur qu’un chat pour vous accompagner dans les bras de morphée ? Et l’astronomie dans tout ça ? Pour le moment ce n’est qu’un prétexte, je n’ai pas assez de recul pour dire si elle nous en parlera plus tard ou si nous restons sur une histoire plus terre à terre.

Insomniaques

J’aime toujours autant son trait, ses cadrages et ça manière de découper des scènes du quotidien. C’est simple, frais et pourtant on accroche tout de suite. Je n’ai pas de problèmes d’insomnies, mais j’ai pu lire que ceux qui en avaient se retrouvaient dans le discours de ces deux adolescents. Personnellement, j’ai des problèmes d’endormissement, mais généralement mon cerveau me prévient tout de suite qu’il est 23h passé, un peu comme s’il avait avalé une pendule.

Insomniaques est un coup de cœur lecture. Les mangas de Makoto Ojiro se lisent assez vite, mais ont y déguste chaque case. La douceur de son récit fait mouche, laissez-vous transporter dans les nuits et les siestes de Nakami et Magari.

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.