Lecturemanga - manhwa - manhua

Fumiya Hayashi un mangaka à découvrir d’urgence

Aujourd’hui, j’ai envie de vous faire découvrir un auteur que j’apprécie beaucoup : Fumiya Hayashi. Encore inconnu il y a peu, deux de ses mangas sont sortis cette année en France : La règle de trois et Vies d’ensemble -Au-delà des mots-.

Vies d’ensemble – Au-delà des mots –

C’est quoi l’histoire ?

Takeda est professeur de japonais et Arita, fleuriste. Camarade de classe au lycée, ils ne s’étaient plus revus depuis la fin de leurs études. Mais un jour de pluie, leur relation évolue alors qu’ils viennent en aide a un chat. Il n’ont pas de sentiments amoureux l’un pour l’autre, ni même de raison particulière de vivre ensemble. Pourtant c’est lorsqu’ils sont aux côtés l’un de l’autre qu’ils se sentent le plus à l’aise.
Ils ont une relation différentes des couples, des amis ou encore d’une famille, mais ils apprécient être ensemble…

Pour lire un extrait cliquez sur l’image
Ni parents, ni amants, ni vraiment amis

Takeda est professeur de japonais et Arita, fleuriste. Ils étaient ensemble au lycée, mais ne se parlaient pas forcément. Pourtant, dans leur vie d’adulte, ils s’entendent bien. Un beau jour Takeda propose à Arita de partager un appartement avec lui et ce dernier accepte. Takeda s’amuse bien quand Arita est avec lui et en même temps ils ne se prennent pas la tête. La colocation semble une bonne alternative. Takeda n’a pas envie de perdre ce lien qu’il a avec Arita.
Les jeunes hommes sont célibataires mais ne cherchent pas particulièrement à se caser. Ils s’interrogent tout de même sur comment appeler leur relation. Ils ne sont pas de la même famille, ils ne sont pas en couple, ni même vraiment amis. Quand ils étaient au lycée ils se croisaient, mais n’avait pas forcément beaucoup d’interactions entre eux. Ils sont assez gênés quand ils doivent parler de leur colocation car ils ne rentrent dans aucune case. Hors, ils s’entendent bien et leur quotidien les satisfait pleinement. 

Les mots importants

J’ai découvert Vies d’ensemble, un peu par hasard sur Pixiv. L’illustration du premier tome a tout de suite attiré mon regard. J’ai commencé à suivre la série, et même si je ne comprenais pas tout, je trouvais ça très doux et très beau. J’ai ensuite commencé à suivre l’auteur sur les réseaux sociaux (Twitter/X, Bluesky et Instagram). Il poste beaucoup d’illustrations, très simple, mais très belles. Quand j’ai appris que Naban sortait le titre en français, ce fut un énorme soulagement. Car j’allais enfin mieux comprendre le fond ! C’est Angelique Mariet qui s’occupe de la traduction et elle colle parfaitement aux personnages.
Naban a annoncé que le premier tome avait atteins les 500 exemplaires ce qui est une belle performance en ce moment pour un titre plutôt niche. Si vous chercher une lecture reposante et très douce n’hésitez pas à vous lancer. C’est un énorme coup de cœur que je vous recommande chaudement.

Fumiya Hayashi croque ici le quotidien des deux jeunes hommes qui finalement n’aspire qu’à se sentir bien dans leur petit appartement. C’est doux, délicat et ça donne du baume au cœur. Une lecture doudou comme je les aime.

Public : Tout public

Service presse (pdf)

Naban

La règle de trois

C’est quoi l’histoire ?

« Nous trois, ça aurait dû durer pour toujours. »
Kôtarô et Tôru, voisins et amis d’enfance, sont autrefois tombés amoureux de la même jeune femme : Tôko. Tous trois ont formé un étrange triangle doux-amer, jusqu’à la disparition soudaine de Tôru.
Aujourd’hui, malgré toutes les années, malgré son mariage en apparence paisible avec Tôko, Kôtarô reste hanté par les regrets et rongé par la culpabilité. Une rencontre comme un coup de tonnerre va brutalement ramener le couple dans le passé, à l’époque lumineuse où la vie s’écrivait à trois.

Un être vous manque

Kôtarô et Tôru sont voisins et amis d’enfance. On ne peut pas être plus différent, l’un est réservé quand l’autre est avenant avec tout le monde. Un beau jour, ils tombent amoureux de la même jeune femme se prénommant Tôko. C’est Kôtarô qui va commencer a sortir avec elle. Pour autant, le trio semble continuer sa petite vie. Puis sans prévenir, Tôru disparaît de la circulation. Pendant quelques années les deux hommes s’écrivent de temps en temps, puis c’est le silence radio. Qu’est-ce qu’il est devenu ?
Les années passent, Kôtarô et Tôko sont toujours mariés, mais quelque chose cloche. Il reste toujours un souci dans cette équation. Qu’est devenu Tôru ? C’est une rencontre inattendue pourrait leur donner les réponses à leurs interrogations.

Fumiya Hayashi décortique avec subtilité et sans sombrer dans le patho les sentiments de ce triangle amoureux. La postface de l’auteur rajoute des éléments de compréhension sur ses intentions. On ressort de notre lecture le cœur léger et l’âme en paix. 

Public : Tout public

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.