Que lire en septembre en nouveautés manga ?

2020 restera comme une année chaotique. Cette rentrée sera elle pleine de surprises avec beaucoup de nouveautés. Septembre voit l’arrivée de nombreux titres et de one-shot fort sympathiques. J’avais envie de vous présenter ceux qui ont attiré mon attention. Il va y en avoir pour tous les goûts. Attention top départ préparez votre sac de course.

Ashidaka – The Iron Hero de Ryo Sumiyoshi chez Glénat 

Il y a mille ans, un démon aux cent “bras d’acier” détruisit le monde. Un Dieu possédant également cent bras vint à sa rencontre et scella le mal après un combat féroce qui dura sept jours. Dispersant ses bras sur la terre devenue vierge, le Dieu engendra la naissance d’un peuple possédant chacun une paire de ces “bras d’acier ».… Ces “descendants de Dieu” vivent maintenant sur une Terre infestée de droïdes mécaniques. Et parmi eux, ceux qui possèdent plus de deux bras sont appelés les “descendants du démon”, tués ou abandonnés à la naissance. Ashidaka est l’un d’entre eux. Il a survécu grâce à Geji, un “multibras” qui l’a pris sous sa protection et initié à l’art de la chasse aux droïdes. Passionné par ces créatures et leur customisation, notre héros cultive son talent, mais ce monde se révélera bientôt beaucoup plus hostile qu’il ne se l’imaginait…

Après le magnifique Centaures nous retrouvons Ryo Sumiyoshi au mieux de sa forme avec un shōnen dans un monde cyberpunk avec des personnages hybrides. Le premier chapitre était disponible dans le magazine de Glénat. Vous pouvez même acheter les chapitres en simultrad sur les e-librairies. J’ai plutôt accroché au premier chapitre et j’ai hâte de lire la suite, je suis une grande fan de Ryo Sumiyoshi, je prendrais la version collector qui sortira le 16 septembre en même temps que la version normale.

Cléopâtre et Napoléon chez Nobi Nobi

Dotée d’une beauté et d’une intelligence légendaires, Cléopâtre est la dernière reine de la dynastie de Ptolémées.
Née en 69 avant J-C, Cléopâtre s’est battue tout au long de sa vie pour conserver le trône et l’indépendance de l’Égypte en prenant toujours soin de s’allier avec les Romains les plus influents de l’époque. Sa rencontre décisive avec Jules César donnera naissance à son premier fils Césarion, puis après l’assassinat du général, elle vivra une idylle de près de dix ans avec Antoine, mettant au monde trois autres enfants.
Vaincu lors de la bataille navale d’Actium par Octave, puissant rival d’Antoine, le couple mythique connaîtra une fin tragique qui fera finalement tomber l’Égypte aux mains des Romains…

Né en Corse en 1769, le jeune Napoléon Bonaparte suit une formation militaire et gravit très vite les échelons. Réprimant l’insurrection royaliste à Paris, il prend ensuite la tête de l’armée d’Italie pour combattre les Autrichiens, puis se lance dans la campagne d’Égypte pour contrer l’Angleterre. À Paris, il chasse le gouvernement et prend le pouvoir lors du coup d’État du 18 brumaire et devient Premier Consul, avant de se faire sacrer Empereur. Inquiets de son ambition, des réformes qu’il mène et des répercussions de la Révolution française sur leur pays, les Anglais, Russes et Autrichiens déclarent la guerre à la France. La chute de l’Empereur s’accélère alors et il est contraint d’abdiquer. Envoyé en exil, il revient pourtant à Paris, mais son retour sera de courte durée, puisqu’il sera vaincu pour une ultime bataille à Waterloo et exilé sur l’île isolée de Sainte-Hélène pour y terminer ses jours.

La nouvelle collection de Nobi Nobi avec des grands noms de l’Histoire est une bonne occasion pour les plus jeunes de s’intéresser à l’Histoire avec un grand H à travers le manga. Dans les deux cas les dessins sont bons et les histoires bien faites. C’est un peu rapide en un seul tome, mais au moins cela pourra peut-être donner envie d’en lire plus sur ces grandes figures de l’Histoire.

So I’m a Spider, So What? chez Pika

Je n’étais qu’une lycéenne banale, somnolant en cours, quand soudain… Une brèche s’est ouverte dans la classe, puis tout le monde s’est dématérialisé ! À mon réveil, j’étais réincarnée… en araignée. Un petit insecte de niveau 1, coincé dans un horrible labyrinthe où le danger est partout ! Pour survivre, me voilà condamnée à améliorer mes compétences en affrontant des monstres comme moi et à fuir des aventuriers rebutés par mon apparence… Qu’on me donne la soluce pour réchapper de cet enfer ! Vite, tant qu’il me reste des points de vie !

Une jeune lycéenne geek avant toute chose se retrouve plongée dans un isekai. Elle prend la forme d’une araignée, loin de l’effrayer au contraire elle prend vite le pli et sa vie devenue un vrai RPG ne lui pose pas de problèmes. Elle comprend vite que pour survivre elle va devoir prendre du level. Elle n’a pas du tout l’intention de faire un game over alors qu’elle vient juste de renaître.
Assez drôle et bien fichu So I’m a Spider, So What? est à la base un light novel, l’auteur a laissé carte blanche au mangaka pour adapter son histoire. En janvier 2021 nous aurons droit à l’adaptation anime sur Crunchyroll. Vous allez vite tomber sous le charme de cette araignée toute mignonne.

Tokyo Tarareba Girls de HIGASHIMURA Akiko chez Lézard noir

2014, Tokyo. Rinko, scénariste de séries télévisées, est une trentenaire célibataire à la carrière professionnelle épanouie. Son petit plaisir consiste à passer des soirées alcoolisées avec ses deux copines Kaori et Koyuki, elles aussi trentenaires et célibataires. Un soir, alors qu’elles sont encore en train de se soûler et de s’auto-rassurer bruyamment avec des « y a qu’à, faut qu’on » dans leur bar favori, elles sont interrompues par un jeune homme aux allures de mannequin. Agacé de les entendre brailler, il les ridiculise méchamment en les traitant de vieilles filles avant de quitter les lieux. Alors qu’elle pensait avoir encore tout son temps, Rinko réalise qu’il va falloir se réveiller si elle ne veut pas finir sa vie toute seule.

Un manga de HIGASHIMURA Akiko c’est toujours bon à prendre, on lui doit Princess Jellyfish ou encore Tigre des neiges et son excellent titre quasi autobiographique Trait pour trait, dessine et tais-toi (Akata).

Spy X Family de Tatsuya Endo chez Kurokawa

Twilight, le plus grand espion du monde, doit pour sa nouvelle mission créer une famille de toutes pièces afin de pouvoir s’introduire dans la plus prestigieuse école de l’aristocratie. Totalement dépourvu d’expérience familiale, il va adopter une petite fille en ignorant qu’elle est télépathe, et s’associer à une jeune femme timide, sans se douter qu’elle est une redoutable tueuse à gages. Ce trio atypique va devoir composer pour passer inaperçu, tout en découvrant les vraies valeurs d’une famille unie et aimante…

Spy X Family est l’un des gros succès du Weekly Shōnen Jump. J’ai hâte de pouvoir connaître cet nouveau titre qui nous arrive chez Kurokawa. En tous les cas, c’est un shōnen qui est est très attendu.

Killing Stalking de Koogi chez Taifu comics

Yoon bum, un jeune homme frêle et effacé, tombe sous le charme de Sangwoo, un camarade d’école très populaire. Quelques années plus tard, après avoir fait leur service militaire dans la même promo, Yoon bum n’arrive plus à restreindre ses sentiments et s’introduit chez lui dans l’espoir de rasséréner son amour obsessionnel. Seulement, il ne se doutait pas que Sangwoo cachait un tel secret.
Secret qu’il aurait mieux fait de ne jamais découvrir…

Ce thriller coréen en quatre tomes est un webtoon a été diffusé sur le site Lehzin. Ce boy’s love est très différents de ce que l’on a l’habitude de lire. Il est destiné à un public averti et qui n’a pas peur des récits difficiles. Il n’est pas questions d’amour fleur bleu. L’édition sera entièrement en couleur, c’est une occasion unique de découvrir ce titre en français dans une belle édition papier.

L’Amour tombé du ciel de UEDA Aki chez IDP boy’s love Hana collection

Un soir, alors qu’Ise vient de se faire larguer par son petit copain en pleine rue, il reçoit sur la tête… des sous-vêtements. L’homme qui les a fait tomber en voulant les étendre, Hishimoto, descend immédiatement pour s’excuser. Intrigué par cet homme plus âgé que lui qui semble un peu distrait, Ise décide de l’aider à attraper des caleçons qui sont restés coincés dans un arbre. Pour le remercier, Hishimoto décide l’inviter à monter chez lui, où il lui fait une révélation : il a assisté à la rupture d’Ise avec son ex-petit ami, et a fait tomber les caleçons pour avoir une excuse pour venir lui parler… et flirter avec lui ! Ise est-il prêt à se lancer dans une nouvelle relation ?

Ce titre avait été plutôt bien placé dans le chil-chil award 2020 et même si la couverture ne fait pas envie, ce titre devrait se révéler plutôt sympa. Il fait donc parti de ma liste de BL à lire pour septembre 2020.

Twilight Outfocus de Jyamone chez IDP boy’s love Hana collection

C’est une histoire de colocation dans un internat où nos deux héros se promettent trois choses devant leur caméra le jour de la rentrée…
1 – Mao ne doit jamais révéler à personne que Hisashi est gay et qu’il a un petit copain
2 – Hisashi ne doit jamais considérer Mao de manière romantique
3 – Aucun des deux ne doit perturber les séances masturbatoires de l’autre
Vous devinez la suite ? Ils vont respecter deux de ces règles laquelle ne vont-ils pas respecter ? Mao participe au club de cinéma, ils engagent Hisashi pour le premier rôle d’un film boy’s love. Les personnages secondaires apportent beaucoup à cette histoire de lycéens.

Elle a aussi publié un spin off, Zanzō slow motion, et une suite Twilight Outfocus – overlap.  avec quelques chapitres inédit ainsi que les deux doujinshi qu’elle avait publié sur cette série. Un Drama CD est sorti en mai 2020 où on retrouve des comédiens de doublage assez connus dans les anime dont mon chouchou Yuma Uchida (Ash Banana Fish, Uenoyama Given etc.).
J’adore cette histoire et je suis bien entendu très heureuse de sa publication en français. En espérant que le spin off et la suite suivent.
Jyamone n’est pas une débutante et son style est vraiment magnifique, son histoire n’est pas spécialement originale, cependant les deux personnages principaux sont à la fois mignons et sexy, on s’attache vite à ce joli couple.

Sayonara Game de Yuu Minaduki chez IDP boy’s love Hana collection

Ikuo Arimura, vice-capitaine de son équipe de baseball à l’époque du lycée, retrouve par hasard Yôsuke Itô, un ancien camarade du club, lorsqu’il engage un professeur particulier pour sa petite sœur Nana. Arimura ne se rappelle pas très bien d’Itô, un jeune homme effacé de deux ans plus jeune que lui, mais Itô, de son côté, se souvient parfaitement d’Arimura, et semble même nourrir pour lui de profonds sentiments. Pris par surprise lorsqu’il le découvre, Arimura demande à Itô de sortir avec lui. Mais de nombreux obstacles se dressent sur le chemin de leur amour… Arimura, qui a toujours été un coureur de jupons, éprouve-t-il réellement des sentiments amoureux pour Itô ? Est-il prêt à mettre en péril sa relation avec sa propre petite sœur qui, de son côté, a eu un coup de foudre pour son nouveau professeur particulier ?

Autrice du très joli Un oisillon sur le rivage, ce titre a aussi été bien classé dans le chil-chil award, ce manga a plusieurs spin off dont Love Nest que j’ai hâte aussi de découvrir en VF !
J’aime déjà beaucoup son style et je lui fais confiance pour nous présenter des histoires intéressantes et bien écrites.

Iruma à l’école des démons de NISHI Osamu chez Nobi-nobi

Un jour, le jeune Iruma devient, bien malgré lui, le petit-fils adoptif d’un papy démon excentrique. Une nouvelle vie commence alors pour lui à Babyls, une école peuplée de monstres en tout genre, où personne n’a jamais vu d’humain mais tout le monde rêve d’en dévorer un ! Et entre les démons qui le défient en duel, les succubes extravagantes et les épreuves scolaires mettant sa vie en péril, Iruma ne pourra compter que sur un atout : sa gentillesse désarmante. Mais comment un humain au bon cœur va-t-il pouvoir survivre dans cet enfer ?!

Grande fan de l’anime (lire ma critique), j’ai bien entendu hâte de lire le manga à son origine. Iruma à l’école des démons est très drôle, ne vous arrêtez pas aux dessins, et ne pensez pas que ce soit trop pour les enfants, ça marche aussi très bien pour les adultes.

L’Oxalis et l’or de KITANO Eiichi chez Glénat

1849. L’Irlande est décimée par la Grande Famine, qui a coûté à Amelia et Conor leurs familles et leur ferme. Les deux adolescents errent dans la campagne et fouillent des cadavres pour subsister, avec un seul projet en tête: émigrer aux États-Unis d’Amérique et prendre part à la ruée vers l’or en Californie, qui vient de commencer. Après les épreuves qu’ils ont endurées, et surtout la mort terrible du jeune frère de Conor, ils pensent ne pouvoir trouver le bonheur qu’en devenant riches à millions et en se mettant ainsi à jamais à l’abri du besoin. Parviendront-ils à réaliser ce rêve américain, malgré les nombreux obstacles qui se mettent en travers de leur chemin ?!

Alors pour le coup je n’en avait pas entendu parlé, mais le résumé m’a donné envie. Je connais cette période de l’histoire de l’Irlande et c’est très intéressant de le voir adapté dans un manga.

L’Appel de Cthulhu de TANABE Gô d’après le chef-d’œuvre de Lovecraft chez Ki-oon

Quand Francis Thurston hérite des possessions de son grand-oncle archéologue, il se retrouve lié à la tragique destinée du vieil homme… D’après ses papiers, le défunt scientifique enquêtait sur une religion étrange : le culte de Cthulhu. Une mystérieuse gravure représentant son dieu dépeint un monstre cauchemardesque ! Selon le journal laissé par le professeur, cette tablette est l’œuvre d’un artiste qui l’a créée en pleine nuit, alors qu’il était assailli de visions d’une cité fantastique habitée par une créature gigantesque.  Or, ce phénomène a eu lieu le lendemain d’un séisme d’une intensité inégalée, qui a affecté des hommes dans plusieurs contrées… Qu’est-ce qui a bien pu perturber ainsi l’équilibre du monde ? Intrigué par ces écrits, Francis reprend le flambeau et se lance sur la piste du culte, au cœur des ténèbres…

La suite des adaptations en manga de TANABE Gô des œuvres de Lovecraft c’est toujours une bonne nouvelle. Cette fois on s’attaque à l’un de ses mythes, L’Appel de Cthulhu, qui a inspiré bon nombre de personnes. Bref, un must have à coup sûr.

Atchoum ! de Naoki Urasawa chez Kana

Huit histoires courtes de Naoki Urasawa sont compilées dans ce recueil récemment paru au Japon. Le volume est introduit par une définition toute personnelle de l’éternuement par l’auteur, ce qui explique aussi le titre incongru du recueil.

Un recueil de Naoki Urasawa (Monster, 20th Century Boys, billy bat etc.) c’est toujours bon à prendre. L’auteur sait toujours nous surprendre.

Pop Team Epic de Bkub OKAWA chez Meian

Popuko est petite, impulsive est violente. Pipimi est grande, raisonnée et calme. Avec elles, même la plus banale des journées se transforme en un vortex absurde et irrévérencieux ! Le génie y côtoie la bêtise, les gamineries y côtoient l’humour noir… Rien n’est certain dans Pop Team Epic, si ce n’est le fait que cette œuvre échappe à toutes les classifications !

Voilà un titre qu’on ne pensait pas voir venir en France, mais c’était sans compter sur Meian. Il s’agit d’un yonkoma un manga avec des histoires en quatre cases. Pour le coup c’est un style d’humour encore peu présent dans nos mangathèque française. Et pour cause c’est assez particulier et il faut avoir les clés pour comprendre cet humour.
L’anime est disponible sur Crunchyroll.

Yawara! de Naoki Urasawa chez Kana

Depuis toute petite, Yawara Inokuma a été entraînée par son grand-père Jigorô Inokuma, un champion de judo, qui voit en elle une future star de la discipline. Mais contrairement aux attentes de son aïeul, la jeune fille ne rêve que de mode, d’amour, d’idol… Bref, elle n’aspire qu’à une vie d’adolescente ordinaire, loin des entraînements et des compétitions. Mais c’est sans compter son talent inné pour le judo, que son entourage ne lui permettra pas d’oublier…

OUI ! ENFIN !! C’était la seule grande série de Naoki Urasawa a ne pas avoir été traduit en français. Sa publication a débuté en 1987 pour se termine à 1993. Mais enfin nous allons pouvoir découvrir les aventures de Yawara une jeune judoka. Personnellement, j’ai connu dans les années 90 quand l’anime était diffusé au Japon. Je ne comprends pas qu’on est mis autant de temps à pouvoir le lire en France alors qu’on est pas mauvais en judo et qu’on a eu droit à sa série sur le Tennis…
Bref, il va aller direct dans mon panier.

Switch me on de  KUJIRA chez Akata

Koyori est de nouveau célibataire ! Larguée par son copain qui la trompait avec une autre, elle cherche à noyer son désarroi dans l’alcool. Le lendemain, au réveille, elle réalise qu’elle a couché avec Hijiri, son ami d’enfance. C’est avec ce timing improbable que ce dernier, profitant de l’occasion, lui avoue qu’il l’aime depuis longtemps. Et s’il était temps, pour eux, de se mettre en couple ?

Ce manga est un énorme coup de cœur. J’en ai déjà parlé dans un article car j’achète en numérique chapitre par chapitre (Lire mon article). Je vais donc me précipiter sur la version papier dès que possible. KUJIRA est une autrice de talent et je vous encourage à mettre ce titre dans votre liste prioritaires.

Back to you de SENMITSU chez Akata

Sayako et Naohiko sont en couple depuis presque dix ans. Mais installés dans la routine, leur relation semble battre de l’aile. Vie sexuelle peu épanouie, petites attentions oubliées… Sayako commence à douter, d’autant que son conjoint ne semble pas prêt la demander en mariage… comme s’il avait peur de s’engager. Tandis qu’elle doute, un soir, un étrange phénomène se produit : en descendant les marches d’un escalier, elle retourne dans le passé et rencontre Naohiko alors qu’il était encore lycéen, alors qu’il était encore celui dont elle était tombée amoureuse. Mais lui, dans cette nouvelle réalité, il ne la connait pas. Est-ce un rêve ou une illusion ? Commence alors un curieux triangle amoureux entre elle, une femme proche de la trentaine, son conjoint désabusé dans le présent et un lycéen du passé…

Tout comme le précédent manga que je viens de présenter Back to you est publié chapitre par chapitre en e-libraires depuis quelques temps. J’ai trouvé la lecture agréable ce n’est pas non plus un coup de cœur. Malgré tout j’ai très envie de connaître la suite et je vais certainement le lire la version papier sans acheter les chapitres en avance, histoire de voir comment l’autrice va s’en sortir.

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.