Roman choc : Je ne suis pas un gay de fiction

Je ne suis pas un gay de fiction est un roman d’ASAHARA Naoto. D’abord publié sur une plateforme de romans sur le web son succès lui vaut une publication papier en 2018. Le succès ne fait que croître, si bien qu’un drama est diffusé en 2019 sur la NHK. Avions-nous une quelconque chance de le voir arriver en France ? Aucune, si les éditions Akata n’existaient pas. Heureusement, pour nous l’éditeur français publie des romans young adult ce qui nous permet de profiter de ce bouleversant roman.

Jun est lycéen, et il est gay. Bien que vivant caché, il sait parfaitement qui il est. Fan de Freddie Mercury, il fréquente un homme plus âgé que lui… et marié ! Son seul véritable confident, Mister Farenheit, est une connaissance d’internet avec qui il discute via les réseaux sociaux. Mais quand un matin, au détour d’une librairie, il croise Miura, une de ses camarades de classe, en train d’acheter un manga homo-érotique, son quotidien va petit à petit s’effriter. Car cette dernière, fan de « tout ce qui est homo », ne voit pas l’évidence devant elle. Petit à petit, la lycéenne va tomber amoureuse de Jun… Ce dernier, prêt à tout pour entrer  dans le moule et obtenir un bonheur « comme les autres », va essayer de répondre à cet amour. Combien de temps pourra-t-il entretenir ce mensonge ?

Daichi Kaneko et Ryōko Fujino qui incarnent les deux héros du roman dans le drama

L’écrivain ASAHARA Naoto a fait un coming out après la publication de son premier roman. Si le grand nombre de publication de boy’s love laisse penser que c’est facile d’être gay au Japon. C’est bien évidement inexacte. Le carcan d’une société où tout est à sa place et ou tout est déterminer à l’avance laisse peu de place à la différence.

Miura est une jeune fille qui aime le Boy’s love, une fujoshi (littéralement : fille pourrie), mais elle ne se rend même pas compte que son camarade classe Jun est lui-même gay. Il faut dire qu’il fait tout pour que ça ne se sache pas, il cache soigneusement sa relation avec un homme marié plus âgé que lui. Comment lui dire qu’elle se trompe sur ses intentions sans la blessée ?
Les boy’s love sont la plupart du temps des romances fantasmées. Même si depuis quelques années les autrices essaient de proposer des récits plus réalistes. Force est de constater que bien souvent il y a des choses totalement impossible. Ça m’a fait rire car le héros avait les mêmes réflexions que moi en lisant mes premiers BL… Même en étant hétéro on peut avoir certaines expériences qui vous font dire que ce qui est décrit est impossible…

Pochette du tome 3 de la version manga

Il faut bien évidement prendre en compte que c’est de la fiction, les récits hétéro ne sont parfois pas plus réaliste. Miura est jeune inexpérimentée et elle fait des erreurs sans le vouloir et blesse son ami alors que ce n’est pas volontaire. De son côté lui par pudeur sans doute n’en parle pas non plus. Comment apprendre de l’autre si personne ne parle ?

Je me souviens quand j’étais plus jeune on parlait pas de fanfics, et une personne de notre chat IRC nous avait recadré nous faisant remarquer qu’on parlait de quelque chose qu’on ne connaissait pas. J’étais très embarrassée de l’avoir blessé et je n’ai ensuite, jamais continué dans la fanfiction… J’ai retrouvé un peu de mon moi « jeune » dans cette adolescente.

Et, bien le moins que l’on puisse dire c’est que ça chamboule. J’avais lu plusieurs retours très positifs, mais au début de ma lecture je ne comprenais pas trop ce qui avait pu les emballer. Ce n’est que petit à petit que le récit, assez dur par certains côtés, m’a remué. Je l’ai lu assez rapidement, mais j’ai dû le digérer tellement il m’a bousculé. Dans ma tête tournoyait des questions, les erreurs et cette image de la fujoshi japonaise très éloignée de ce que je veux être moi-même. Oui, je me fais une analyse de comptoir maison, alors que je ne suis pas le sujet.

Je ne suis pas un gay de fiction est un roman essentiel, que vous devez lire. ASAHARA Naoto a couché sur le papier les tourments d’un jeune homme tiraillé dans une société étriquée. Un mal-être qui serre le cœur et l’âme. Son ton direct et sans détour nous font ressentir toute sa douleur.
A lire !

Twitter officiel
Site officiel du drama

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.