Lecturemanga - manhwa - manhua

La surprise de la rentrée : Lost island Alchemy

Lost Island Alchemy

Lost island Alchemy est un manga scénarisé par Kon Iguchi et dessiné par Renji Hoshi. Kon Iguchi a gagné le Grand Prix du scénario de manga avec la série Kyakuhin Taishō (inédite en France), quant à Renji Hoshi elle a dessiné la série Swimming Ace (Pika). Cette série courte en cinq tomes était publiée dans le magazine Good! Afternoon (seinen) au côté de Drifting dragons.

C’est quoi l’histoire ?

Seuls rescapés du crash du navire aérien sur lequel ils avaient embarqué, l’alchimiste Nico, le cuisinier Jin et Takumi un prisonnier de guerre échouent sur une île déserte qui n’apparaît sur aucune carte… Afin de survivre dans cet environnement hostile, il va falloir faire face à de nombreuses tâches comme trouver un toit où dormir, se garantir une source d’eau, se procurer de la nourriture, etc. En combinant leur force et leur talent, les trois aventuriers vont vite devoir s’adapter à cette nouvelle vie !

© Kon Iguchi & Renji Hoshi / Kodansha Ltd.
Perdus sur une île déserte

Parfois on n’attend rien d’un titre. C’était le cas de Lost island Alchemy dont je n’avais jamais entendu parler. La surprise vient à la lecture où on découvre un titre bien écrit avec des personnages attachants. Lost island Alchemy peut être lu part toute la famille. L’héroïne se retrouve sur une île déserte avec deux autres survivants. Ils vont devoir allier leurs forces pour survivre. L’un d’eux est un prisonnier, surpassant ses blessures du passé, la jeune fille fera équipe avec lui. Elle est alchimiste, il est charpentier et ils vont unir leur force pour réparer leur habitation ou créer des commodités indispensables. Jin quant à lui est le médiateur en plus d’être un très bon cuisinier. Au final, le courant passe plutôt bien entre eux, il est aussi taciturne qu’elle est solaire. On peut chipoter et se dire que c’est cliché, cependant ça sert parfaitement le propos.

Union fait la force

Je me suis ennuyée dans pas mal de lecture dernièrement, mais pas avec celle-ci. Le scénario de Kon Iguchi est très bien ficelé sur une base pourtant classique d’un groupe de naufrager sur une île déserte. Jin est le meneur du groupe sans en avoir l’air, Takumi la force et l’ingéniosité alors que Nico l’aide à réaliser ses projets. Ils vont vite devoir coopérer et oublier qu’ils sont dans des camps différents en formant une épique blanche après une réunification forcée. Les dessins sont quant à eux très réussi. J’aime beaucoup le trait de la mangaka Renji Hoshi détaillé et tout en rondeur.
Les bons points de la série sont qu’elle est adapté à tous les âges, du plus jeune aux plus vieux, que c’est une série courte en seulement cinq tomes et pour finir les personnages on s’attache vite aux différentes personnages.

En définitif, Lost island Alchemy, a été une excellente lecture et une très bonne surprise. Bien rythmé cette petite série est une petite bouffée d’air frais de cette fin d’été !

Public : Tout public – dès 10 ans

Service presse

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.