Lecturemanga - manhwa - manhua

Ne vous fiez pas à son titre : Pseudo harem

Yū Saitō commence sa carrière professionnelle avec le manga Getsuyōbi wa 2-gen kara 1 en 2012. Pseudo harem commence en 2018 et compte six tomes. La série était publié dans le magazine Gessan (shōnen). Le magazine de Mix, Dai dark ou encore Quand Takagi me taquine. C’est Chatto Chatto qui se lance dans cette charmante comédie romantique.

C’est quoi l’histoire ?

Elève talentueuse du club de théâtre de son lycée, Rin est capable de subjuguer les gens par sa capacité à pouvoir incarner différents personnages. Son camarade de classe Eiji, dont Rin est secrètement amoureuse, n’est pas insensible à ses talents de comédienne et pourrait en profiter pour se créer l’harem dont il a toujours rêvé !
Quelle personnalité de Rin saura conquérir le cœur d’Eiji ? Sera t’il capable de voir ce que ressent celle-ci derrière ces différents masques ?

Comédie romantique

Rin est un jeune fille qui a un talent, celui d’incarner des personnages différents. Pour son ami Eiji qui rêve d’avoir un harem, il en a un par procuration. C’est mignon tout plein et jamais grossier ou malaisant. Ce premier tome est une suite de cours chapitres. On y découvre nos deux lycéens dans leur quotidien. Elle est troublée, alors que lui semble ne pas y prêter attention. Ce qu’il trouve fun c’est qu’elle incarne à la perfection ses fantasmes. Ces derniers sont trop choupi, pas de plan culotte ou main baladeuse. Tout est dans le respect de la jeune fille.

drôle et efficace

Le ton, les personnages, les gags tout est fait pour qu’on s’attache rapidement à Rin et à Eiji. Elle est amoureuse, lui ne semble pas comprendre les signaux qu’elle envoie. Pourtant, il fait très bien la différence entre la Rin naturelle et la Rin actrice. Ils aiment tous les deux ce petit jeu d’acteur. Dans un couple c’est souvent le moyen de pimenter une relation. Pour eux c’est le moyen de se rapprocher sans pour autant dire ouvertement leurs sentiments.
Ce petit jeu est assez amusant. Le manga n’étant pas très long (six tomes) on ne devrait pas se lasser. Au contraire ils sont si adorables qu’on craque complétement.

Speudo harem est un manga doudou, très mignon et feel-good. C’est une découverte plaisante dont je n’attendais rien, mais qui au final m’a beaucoup plu. 

Public : Tout public

Service presse

Tanja

Tatiana Chedebois, plus connue sous le nom de plume "Tanja", écrit sur la J-music, les mangas et les anime depuis plus de 25 ans. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). Avec son groupe de visual kei français elle fait en 2004 la première partie de Blood premier groupe de vk à venir en France. En 2019, elle cocrée le podcast du BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre. Puis en 2022, elle intègre la team du Cri du mochi pour parler manga et anime généraliste sur Twitch.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.