Drama et sériesTV

Recommandation Netflix avec Japan Sinks : People of Hope

Japan Sinks : People of Hope est un drama que vous pouvez regarder sur Netflix. Il est tiré du livre d’anticipation La Submersion du Japon de Sakyo Komatsu publié au Japon pour la première fois en 1973. J’ai déjà parlé de l’anime de co-réalisé par Masaaki Yuasa et lui aussi disponible sur Netflix. De nombreuses fois adaptés ce roman est un classique japonais.

Résumé 

En 2023, face au risque de submersion catastrophique qui menace la région de Kanto, bureaucrates et journalistes sont pris entre corruption, panique et devoir de vérité.

Adieu Kanto

Si vous n’avez vu que l’anime alors vous allez être surpris car on n’est pas du tout sur le même genre d’histoire. Si dans l’anime il on est au cœur de la catastrophe et que les personnages tentent de survivre à la submersion du Japon. Dans le drama on est plus proche du roman d’origine. On suit donc politiciens, scientifiques et journalistes avant que la catastrophe n’ait lieu. Tout d’abord c’est le Kanto qui est susceptible de disparaître puis ensuite le Japon.

Bien évidement le livre d’origine datant des années 70, tous est remis à jour, tant sur le plan technologique que sur le plan politique. Comment déplacer une nation entière avant la catastrophe ? J’ai beaucoup aimé la « loterie », tellement typique du Japon. Il y en a même eu pour les vaccinations sur Tokyo car il y avait trop de monde. A noté que ça été supervisé par des scientifiques spécialistes en sismologie. Ca n’en fait pas un documentaire, loin de là, mais on sent malgré tout l’envie de bien faire. On est tous d’accord que si la submersion du Japon est une possibilité, elle prendrait des milliers d’années et pas une catastrophe de quelques heures. Ca reste un drama catastrophe au même titre que ses homologues américains.

Une belle brochette d’acteurs

Les dix épisodes se regardent avec intérêt. Le casting est carrément bon ! Amami est interprété par Shun Oguri que j’ai vu pour la 1re fois dans le drama Great Teacher Onizuka en 1998 et plus tard dans Gokusen. Mais tout le monde le connait pour le rôle de Rui Hanazawa dans Hana yori dango. A qui on avait très envie de faire des câlins. Bref ! Il a bien grandit. Son complice Kenichi Matsuyama, je le connais avant tout pour son interprétation de L dans Death note ou Shin dans Nana, mais aussi pour avoir fait la voix de Galo dans PROMARE. On le retrouvera l’année prochaine dans le film Noise adapté du manga de Tetsuya Tsutsui.
Dans le rôle de la journaliste, Anne Watanabe, la fille du célèbre Ken Watanabe. Le premier ministre n’est autre que Toru Nakamura (Bee Bop High School, Memoirs of a Murderer). On retrouve aussi Jun Kunimura vu dans The Naked Director, Yūki Yoda des Nogizaka46 ou encore Eiji Wentz  chanteur de WaT ou encore vu dans Nodame Cantabile in Europe.
Les musiques de Yuugo Kanno sont sympa aussi.

La réalisation est plutôt pas mal pour un drama, les effets spéciaux sont cheap mais je m’attendais à pire dans une série télé. Donc on va pas chipoter.

Japan Sinks : People of Hope est un très bon drama. Le drame d’une nation entière qui doit accepter de perdre son territoire. C’est un très grand classique de la lecture SF japonaise. Allez-y sans peur !

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.