Drama et sériesTV

Premier amour et complications dans le drama Kieta hatsukoi (Love mix-up)

Kieta hatsukoi est un drama adapté du manga écrit par Wataru Hinekure et dessiné par ARUKO (Mon histoire, Short love stories). Publié dans le magazine Bessatsu Margaret (shōjo) il compte neuf tomes. Il n’est pas disponible en français (MAJ : maintenant si chez Akata !), mais on peut lire version US sous le titre de My Love Mix-Up!. Le drama compte 10 épisodes et disponibles sur viki.

De quoi ça parle ?

Depuis plus longtemps qu’il ne voudrait l’admettre, Sota Aoki est amoureux de sa camarade de classe Mio Hashimoto. Assis à côté d’elle en classe tous les jours, Aoki aimerait trouver un moyen de lui dire ce qu’il ressent, mais quelque chose le retient. Bien qu’il soit incapable d’avouer ses sentiments, il parvient tout de même à discuter avec elle de choses plus simples. Il lui a même déjà emprunté des fournitures scolaires, c’est pourquoi il ne réfléchit pas à deux fois avant de lui demander d’emprunter une gomme lorsqu’il en a un jour besoin en classe.
Aoki était loin de se douter que l’emprunt d’une simple gomme allait changer sa vie à tout jamais. Remarquant que Hashimoto avait écrit quelque chose sur la gomme qu’il avait empruntée, Aoki est dévasté en découvrant que le message lit « Ida-kun ». Effondré de constater qu’elle n’a absolument aucun intérêt sentimental pour lui, Aoki est si troublé qu’il fait accidentellement tomber la gomme. À sa grande stupeur, le même Kōsuke Ida ramasse la gomme et la lui rend. En remarquant son nom sur la gomme, Ida voit soudainement Aoki sous un jour totalement différent.
Avec Ida maintenant convaincu qu’Aoki est amoureux de lui et Hashimoto qui ne souhaite rien de plus que leur amitié, Aoki ne sait pas quoi faire. Saura-t-il dissiper ce malentendu avec Ida, ou découvrir a-t-il que le destin lui réserve d’autres surprises ?

Un premier amour qui disparait 

J’ai connu Kieta hatsukoi en cherchant des informations sur le manga Mon histoire quand j’ai commencé la série avant une longue pause avant de la reprendre bien plus tard. J’ai lu les chapitres disponibles en extrait et depuis je n’ai qu’une envie le lire en entier. Je me suis retenue sur la version US, parce que j’espère toujours une version française. ARUKO a déjà été publié par le passé, alors je me dis que c’est pas déconnant de la retrouver surtout que le titre est vraiment génial. Le drama m’a encore plus donné envie de le lire en version française.

Couverture du manga

La série est réalisée par Shogo Kusano et Tadaaki Horai. Les personnages principaux sont interprétés par Shunsuke Michieda (Sota Aoki), Ren Meguro (Ida) et Riko Fukumoto dans le rôle de Mio Hashimoto. Les dix épisodes sont disponibles sur la plateforme viki.

Amour et quiproquo 

C’est typiquement un shōjo, les deux protagonistes vont certes assez vite sortir ensemble, mais sur un quiproquo. Ensuite, c’est une succession de galères  pour arriver vraiment à comprendre cet amour qu’ils ont l’un pour l’autre. Ida ne sait pas ce que c’est d’aimer quelqu’un et Aoki ne pensait pas tomber amoureux d’Ida. En parallèle leur amie Mio Hashimoto tente de faire comprendre au 4e larron qu’elle est amoureuse de lui.

Le manga en lui-même est plutôt bien adapté, même si je n’ai pas eu la chance de tout lire, les extraits postés sur le compte twitter du drama montre qu’on est sur une adaptation assez fidèle. J’espère toujours le sursaut d’un éditeur français pour découvrir en VF ce manga trop mignon. Les acteurs sont plutôt bon et j’adore les mimiques de Shunsuke Michieda qui sont très ressemblante à celle du personnage dans me manga.

Kieta hatsukoi ou My Love Mix-Up! est un drama tout mimi qui littéralement se dévore d’une traite. Je le recommande chaudement, c’est vraiment du bonbon et de la choupitude en barre. Drôle sans être chelou, ce drama est la petite perle BL de cette année.

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.