ConcertsMusique

Miyavi au Backstage by the mill

Miyavi était de retour en France au Backstage by the mill. C’était la première fois que je venais dans cette salle et je dois dire que je me serais bien passé d’y retourner. Mais je sens qu’il va falloir s’y habituer. Je n’ai pas pu aller le voir l’année dernière car j’étais à l’étranger, c’est donc avec une certaine impatience que j’ai pu venir cette fois.

Parlons de la salle un petit peu. On parle donc de 350 places environs, mais il y a ce merveilleux poteau qui gâche la vue de d’un grande partie du public. Soit t’es dans l’axe soit tes au bar à picoler pour oublier. Si vous êtes petits prévoyez d’arriver tôt. Sur les conseils d’une amie on s’est déplacé sur la gauche et j’avoue je voyais très bien même si c’était pas idéal.

Sous son bras il vient avec son nouvel album en date No Sleep till tokyo que j’ai chroniqué il y a peu dans cet article.

Le concert débute sur Stars avant de continuer sur FLASHBACK le générique de l’anime Kokkoku. L’ambiance est au rendez-vous. Le public est chaud et la température monte vite.

MIYAVI se sent de plus en plus à l’aise en anglais et en profite pour discuter avec nous comme le font la plupart des groupes au Japon. C’est vraiment plaisant car je retrouve l’ambiance des concerts japonais avec ce contact… Il nous a bien entendu longuement parlé de ses films et de Maléfique 2 dans lequel il joue au côté d’Angelina Jolie. Il est revenu sur son engagement dans l’humanitaire.
Il racontera aussi longuement sa rencontre avec Miyazaki Hayao. Il est bavard sur scène comme il l’est en interview et ça fait drôlement plaisir.

Des titres plus anciens comme Subarashiki Kana, Kono Sekai -WHAT A WONDERFUL WORLD- sont repris en chœur par le public tout comme No sleep till tokyo.  Et il est toujours aussi revigorante Day 1 déchaîne toujours le public.

Il termine le concert en enchaînant :  LONG NIGHTS, The Others et l’incontournable What’s my name.

A l’occasion de la sortie de son nouvel album MIYAVI nous offre une tournée dans plusieurs date en France, j’espère que Lyon et Bordeaux auront autant apprécié sa prestation que nous (avec une meilleur vue). Il est assez rare d’avoir ce genre de petit plaisir, alors il ne faut pas bouder son plaisir et remplir les salles !

Tanja

Tatiana Chedebois, plus connue sous le nom de plume "Tanja", écrit sur la J-music, les mangas et les anime depuis plus de 25 ans. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). Avec son groupe de visual kei français elle fait en 2004 la première partie de Blood premier groupe de vk à venir en France. En 2019, elle cocrée le podcast du BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre. Puis en 2022, elle intègre la team du Cri du mochi pour parler manga et anime généraliste sur Twitch.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.