Lecturemanga - manhwa - manhua

Le one shot de l’été : Sous la lune de Taishō

Les éditions Akata proposent un one shot shōjo de l’été, je le présente un peut tardivement, cependant même à l’automne ce manga reste une belle lecture. Sous la lune de Taishō est l’oeuvre d’Hiromi Ebira. Elle débute sa carrière en 1998, dans un numéro d’été hors-série du magazine Betsucomi, avec une histoire courte intitulée Gakuen Tengoku. Après avoir dessiné Cyclops, une série en 2 tomes, pour le même magazine, elle est transférée dans la revue de shōjo adultes et artistiques Monthly Flowers. Aux côtés d’autrices cultes, elle dessine alors au rythme de ses envies, des œuvres souvent courtes, et imprégnées d’une ambiance très japonaise, flirtant souvent avec le fantastique (Bio Akata). Sous la lune de Taishō est sa première œuvre traduite en français.

Japon, ère Taishō. Tamako est l’unique héritière de sa famille. Pour assurer sa lignée, elle doit vite se marier. Mais quand elle s’éprend de Terashima, médecin de bas rang, ce sont toutes les conventions sociales qui volent en éclat. Doit-elle se conformer aux exigences de la bienséance ou se laisser aller à ses désirs ? Quel avenir pour cet amour interdit à une époque où la pression sociale et les apparences ne laissaient pas de place à la liberté ?

Pour lire un extrait cliquez sur l’image – DIANA © 2014 Hiromi EBIRA / SHOGAKUKAN

Taishō est une des ères du Japon qui couvre la période allant du 30 juillet 1912 au 25 décembre 1926 qui coïncide avec le règne de l’empereur Taishō. Il est a cette époque impensable qu’une jeune fille de bonne famille n’épouse un médecin. Le poids de la société est encore si pesant que nos deux tourtereaux n’ont pas vraiment le choix de vivre la vie dont ils rêvent. Ah, les histoires d’amour impossible, ne sont-elles pas les plus belles. Celles qui vous touchent le plus ? Notre cœur se serre lorsque le sort s’acharne sur eux.

La narration est dense, nous sommes sur un tome unique, et pourtant l’auteure prend le temps de nous présenter avec soin ses deux personnages. Son trait délicat et épuré donne à l’histoire un petit air surannée très agréable.

Sous la lune de Taishō est un one shot réussi qui nous saura vous surprendre jusqu’à la dernière page. Si comme moi, vous aimez les belles histoires d’amour et les récits historiques vous devriez apprécier le récit de Hiromi Ebira.

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.