Cinéma

La claque : Spider-Man : New Generation

Spider-Man : New Generation faisait parti des films que je voulais absolument voir après avoir visionné la bande-annonce au ciné. Il m’intriguait car il était graphiquement remarcable. Mais je me demandais tout de même si le scénario allait suivre. La réponse est un OUI, un GRAND OUI !! Quelle claque !

Spider-Man : New Generation suit les aventures de Miles Morales, un adolescent afro-américain et portoricain qui vit à Brooklyn et s’efforce de s’intégrer dans son nouveau collège à Manhattan. Mais la vie de Miles se complique quand il se fait mordre par une araignée radioactive et se découvre des super-pouvoirs : il est désormais capable d’empoisonner ses adversaires, de se camoufler, de coller littéralement aux murs et aux plafonds ; son ouïe est démultipliée… Dans le même temps, le plus redoutable cerveau criminel de la ville, le Caïd, a mis au point un accélérateur de particules nucléaires capable d’ouvrir un portail sur d’autres univers. Son invention va provoquer l’arrivée de plusieurs autres versions de Spider-Man dans le monde de Miles, dont un Peter Parker plus âgé, Spider-Gwen, Spider-Man Noir, Spider-Cochon et Peni Parker, venue d’un dessin animé japonais.

Graphiquement c’est démentiel. Les couleurs électrique, les mouvements de caméra dynamique, l’animation fluide, les effets BD un peu partout. C’est du très, très bon boulot. J’avais très peur que cela ne tienne pas la route sur deux heures, mais au contraire ! Les combats sont magnifique et les déplacements à travers la ville sont prenant.

La musique a aussi une très grande place, elle a un vrai caché pour le film. Hip hop, rap un savant mélange qui colle parfaitement au film. Elle colle parfaitement à l’image du jeune Miles Morales et à New York.

Si l’on rajoute à sa une bonne distribution on arrive à un film qui tient la route, bien mieux que certaines adaptations live qu’on a pu avoir de l’homme araignée.

N’hésitez pas à rester pendant le générique avec un petit hommage à Stan Lee qui nous a quitté il y a peu, mais aussi parce que comme toujours il y a un petit bonus amusant à la fin.

Spider-Man : New Generation est la bonne surprise cette fin d’année, un film a ne pas louper que vous ayez vu ou pas les anciens films. Il y a certes beaucoup de références, mais elles sont tellement encrées que même sans tout connaître on s’y retrouve.

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

Une réflexion sur “La claque : Spider-Man : New Generation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.