Cinéma

Le Hobbit : la Bataille des Cinq Armées

563761.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Ça y est nous arrivons au bout du voyage. Après Le Seigneur des Anneaux, voici que c’est le Hobbit qui tire sa révérence. Pour une fois ce fut simple de trouver une séance VO et 2D (comme quoi en trois ans ça change !). Mercredi matin jour de la sortie du film j’étais sur le pied de guerre pour retourner une dernière fois en terre du milieu.

568445.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxLe Hobbit : la Bataille des Cinq Armées

Synopsis : Atteignant enfin la Montagne Solitaire, Thorin et les Nains, aidés par Bilbon le Hobbit, ont réussi à récupérer leur royaume et leur trésor. Mais ils ont également réveillé le dragon Smaug qui déchaîne désormais sa colère sur les habitants de Lac-ville. A présent, les Nains, les Elfes, les Humains mais aussi les Wrags et les Orques menés par le Nécromancien, convoitent les richesses de la Montagne Solitaire. La bataille des cinq armées est imminente et Bilbon est le seul à pouvoir unir ses amis contre les puissances obscures de Sauron.

Avis : Il y a du bon et du moins bon dans cette dernière partie du Hobbit. Déjà c’est très long il n’y avait pas forcément matière à faire un 3e film, surtout de 2h20 ! Mais soit je ne me suis pas non plus trop ennuyée. Il y a sans doute trop de combats, au bout d’un moment c’est assez lassant, même si ils restent épique.

Légolas reste Légolas il a la classe au combat et il a un grand cœur. Thörin sera aussi détestable dans ce volet, qu’il sera héroïque. Le personnage d’A lfrid interprété par Ryan Gage donne une touche d’humour bienvenue. Il est un peu le Running gag du film, retournant sa veste autant de fois qu’il le faudra pour sauver sa peau.
L’incontournable histoire d’amour, celle de Kili et Tauriel m’aura tirée une larme. Elle est traité tout en finesse c’est appréciable.

Les effets spéciaux m’ont impressionnés, je les ai trouvé bien mieux intégrés que dans les deux précédents films. C’était vraiment beau à voir ! C’est beaucoup mieux passé que pour les deux premiers films pour moi.

J’ai trouvé certains passages un peu too much, mais ils ne gâchent en rien le film. Et je me demande toujours pourquoi les nains se dégotent des armures si c’est pour partir sans à l’attaque -_- !

C’est une belle fin, j’ai écrasé une larme, et j’ai ressenti un vide immense. La boucle est bouclée, je remercie Peter Jackson et toutes les personnes qui ont travaillé avec lui pour nous offrir cette saga incroyable.

Tanja

Tatiana Chedebois, plus connue sous le nom de plume "Tanja", écrit sur la J-music, les mangas et les anime depuis plus de 25 ans. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). Avec son groupe de visual kei français elle fait en 2004 la première partie de Blood premier groupe de vk à venir en France. En 2019, elle cocrée le podcast du BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre. Puis en 2022, elle intègre la team du Cri du mochi pour parler manga et anime généraliste sur Twitch.

2 réflexions sur “Le Hobbit : la Bataille des Cinq Armées

  • Mdr, je me suis dit pareil pour l’armure des nains ^^

    Comme toi j’ai trouvé beaucoup de passages too much, même le personnage d’Alfrid je l’ai trouvé lourd sérieux. L’humour était bof la plupart du temps et ça me gênait plus que ça ne me faisait rire …

    Mais bon, on va se dire que c’est fini après ces 6 films et après tout, ne retenons que le positif 🙂

    Répondre
  • Oui voilà c’est largement positif. On est parfois un peu trop pointilleux, mais au final on l’aime !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.