InterviewInterviewMusique

Interview de PISTOL VALVE

Bonjour, tout d’abord pouvez-vous vous présenter ?

Ando! : Je m’appelle Ando! avec un point d’exclamation.

Pourquoi un point d’exclamation ?

Ando! : Ce n’est ni un prénom, ni un nom, c’est de l’énergie. Je mets toute mon énergie dans ce point d’exclamation.

Tommy : Moi c’est Tommy, je joue de l’euphonium et je suis chanteuse.

Ando! : Je chante aussi et je joue du saxophone ténor.

 

Comment vous êtes-vous rencontré ? Etiez-vous dans la même école de musique ?

Ando! : Neuf d’entre nous étions élèves dans la même école de musique. Il y avait une section musique classique, une section jazz, mais pas de section rock. Nous nous sommes regroupées pour former une section rock. Initialement, notre but n’était pas forcément de jouer toutes ensembles dans un même groupe, mais avant tout de partager notre passion. D’ailleurs nous étions plus nombreuses à l’époque. Petit à petit le groupe s’est formé au sein de cette section. Quand nous avons joué ensemble, ça a tout de suite fonctionné, c’est à ce moment là que nous sommes devenu un groupe. Il n’y a qu’une personne qui n’était pas avec nous à cette époque, c’estDJ Lilya. Elle nous a rejoins après.

 

(Nous sommes interrompus car on apporte des boissons pour les jeunes filles)

 

Ando! : DJ Lilya est venue nous voir jouer dans la rue, et elle a beaucoup aimé notre musique. Elle s’est alors proposé de rejoindre le groupe. Dès que nous avons joué ensemble, ça a tout de suite fonctionné et elle est restée. Voilà l’histoire de la formation de notre groupe.

 

Où jouiez-vous dans la rue ?

Ando! : A Tokyo, à Shibuya entre le parc de Yoyogi (Yoyogi Koen) et la gare d’Harajuku. Il y a tout un espace où les groupes viennent jouer. Comme nous n’avions pas d’argent pour louer un studio pour dix personnes, nous répétions dans la rue.

 

Comment vous vous êtes fait connaître ? Un producteur vous a repéré dans la rue ?

Ando! : C’est exactement ça, un représentant d’une maison de disque nous a remarqué, nous avons pu alors jouer dans des petits clubs.

 

Pourquoi vous vous êtes fait appeler PISTOL VALVE ?

Ando! : Comme vous avez pu le voir, dans notre groupe nous avons des cuivres. Sur ces instruments il y a des pistons qu’on appelle « piston valve » en anglais. Lorsque que l’on pousse ça remonte (elle mime le geste), mais nous ne voulions plus que ça redescende tout seul, nous voulons y aller à fond sans revenir. C’est comme quand on tire avec un pistolet, ça part mais ça ne revient pas. Ce band de l’explosion nous semblait tout à fait adéquat avec notre état d’esprit. Ca venait donc de piston valve, mais nous l’avons changé en pistol valve.

 

Pourquoi n’y a-t-il que des jeunes femmes dans le groupe ?

Ando! : Nous n’avons jamais pensé intégrer des garçons dans le groupe, parce que nous voulons imposer notre particularité, nous sommes sexy, stylées et tendres à la fois. Nous voulons faire ressortir le côté féminin qui nous caractérise. Et nous ne voulons pas changer.

 

Votre look est très important, cherchez-vous votre style un peu partout dans les magazines etc.

Tommy : Au niveau des costumes de scène, nous discutons toutes ensembles pour que nos costumes soient en rapport avec nos nouveaux morceaux. Donc dès que nous écrivons la musique, nous pensons au look.

Ando! : Bien entendu, comme toutes les jeunes filles nous aimons beaucoup la mode, mais les costumes de scènes c’est vraiment quelque chose de différent. En ce qui concerne notre image, nous avons toujours des goûts en commun et nous nous adaptons à la sensibilité de chacune. Heureusement, il y a une certaine cohérence entre nous, et l’énergie est la même.

 

Vous avez fait un défilé pour QFD.

Ando! : Nous travaillons avec beaucoup de marques comme QFD ou encore Rico. Nous collaborons beaucoup avec le monde de la mode comme par exemple la marque Kashira qui fait des chapeaux.

 

Merci à vous et bon concert !

 

___________________________

 

Nous tenons à remercier Emiko pour la traduction, ainsi que J-Music Live, Tak etBUG Corp., et surtout les filles de PISTOL VALVE.

 

Interview de PISTOL VALVE réalisé pour le site JaME

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.