JaponVoyage 04 - 2002Voyages

Voyage au Japon 2002 : diamche 24 mars : L’arrivée

J’arrive donc aussi fatiguée que d’habitude. Il est 14 h 05… Je trouve ça tard, nous sommes habituer à arriver le matin.

On commence cash à filmer dans le mini métro qui nous amène jusqu’au cœur de l’aéroport.
Nous récupérons nos bagages assez rapidement. Puis on se dirige vers le stand de limousine bus pour changer notre coupon. Notre bus part à 14 h 55. Pour nous garder éveillé nous filmons le trajet à tour de rôle. Ca tombe bien chacun d’entre nous s’est mis d’un côté du car :p

Nous arrivons vers 16h30 au Metropolitan hotel. Nous connaissons le trajet par cœur et on arrive rapidement au Kimi ryôkan. Je me précipite littéralement au toilette ^^ » Quand je reviens le gars nous dit en anglais : je crois que vous êtes déjà venu pas la peine de tout vous expliquer. Humm ça c’est vu que je savais où était les toilettes lol En plus ils sont trop fort ils sont chauffant #^^# (bonheur !)

Rapidement on installe nos affaires, on prend une douche et hop on part ! De toute façon c’est ça où je dors ! Nous voilà à Shinjuku à 18 h 00 devant le Shinjuku Loft. Heureusement j’avais mon plan, de plus je me souvenais un peu du chemin que nous avait montré Fred l’année dernière. Nous descendons l’escalier, puis on prend nos tickets. Ils nous demande quel groupe on vient voir, nous répondons Merry, mais après coup j’aurais du donné ma voie à hanoru ! -_-, En cadeau on a droit à un badge.

beaU, Ramen ya, hanoru, Merry, Vanilla / LOFT presents Koku ~ DEAD or ALIVE ~ VOL.5 / Shinjuku Loft

La salle est bien rempli, nous avons loupé beaU et là nous arrivons en plein pendant le show de ramen ya. Pas grand monde bouge, le chanteur se contentant de dire « Jump » sur chaque chanson. Mais c’est un punk rapide et entraînant. Le visual est simple voir bof. Par contre bon point pour le bassiste qui avait de l’énergie à revendre (malgré un horrible bouc >.<).

D’un seul coup tout le monde se rapproche se rapproche, nous y compris. C’est à ce moment que nous rencontrons Yoru (ou Kane) une australienne que nous avions rencontré l’année dernière au concert de dir en grey. On se met devant avec elle car elle est aussi fan de hanoru ^^ Elle trouve le chanteur cut ^0^ Moi celui qui m’interresse c’est Dye !

Comme intro ils projettent sur un écran le groupe en live, mais avec un son studio. Le rideau s’ouvre… Dye se déchaîne il a sur le visage un collant déchiré (un peu à la Toshiya) et machonne un truc vert fluo. Le chanteur bouge dans tous les sens et donne tout de suite envie de sauter !! D’ailleurs il saute dans le public, mais on est pas très très nombreux et il se mange le parquet. Dye enlève son collant et lance dans le public son fameux tube vert (ça devait pas avoir bon goût vu qu’il l’a percé avec ses dent o_0), il rebondi sur la tête de ma voisine et hop je l’attrape !!! Ureshiiiiiii !!!! Je l’agite dans tous les sens ! Je saute comme une malade :p (Dye doit croire qu’on le traque :p) Dans un de ses solo Dye a repris une musique classique qu’il avait déjà utilisé pour une chanson de Laissez faire, clin d’oeil ?

Ensuite Dye, sur la dernière chanson bien violente où je peux head banguer et lancer un bras en avant, lance sa bouteille d’eau qui atterrie sur la tête de ma voisine, elle a juste le réflexe de la garder en main. Je lui demande si ça va et me dit que oui ^^ Ils nous on offert une super prestation pleine de vie !

set list Merry :

tic tac
violent harenchi
(il y a quatre titres que je n’ai pas pu obtenir)

Le groupe suivant sera Merry, Yoru nous dit qu’elle va derrière car le groupe ne l’intéresse pas. Nous, nous restons devant à attendre. Sur l’écran cette fois ils projettent un film en accéléré avec une jeune femme se déshabillant le tout sur une musique enfantine (Green green et Machibouke). Rebelote avec une seconde jeune femme. Le décalage entre les paroles et les images on l’air d’être drôle mais comme on ne comprend pas les paroles c’est un peu just pour nous… Ensuite après un petit retard une musique techno retentit et des lumières rouge éclairent la scène.

Le groupe se tient très en retrait et ne s’approche pas de toute la 1re chanson : green green. La musique est sympa, mais ne me donne pas envie de bouger à part tic tac. Par contre j’ai bien aimé tic tac qui accroche tout de suite l’oreille. C’est sombre et une seule chanson sera vraiment violente (violent harenchi). Les membres du groupes en profitent pour jeter des petites culottes et du papier cul dans le public, ainsi que la chemise du chanteur.

Comme décors il y a une chaise et une table d’écolier. Le chanteur passe la chaise au public qui se retrouve assez bête avec se truc si gros. Du coup elles le redonnent au staff, idem pour la table que fait passer le chanteur. Puis il passe le pied de micro. Sur la droite je vois un gars du staff du Loft pâlir. Mais les filles rendent le pied de micro. Il pousse un soupir de soulagement en s’inclinant pour leur dire merci ^^
Le bassiste au cheveux longs est peut-être celui qui m’a le plus plu car il bougeait bien, Ken reste un peu à l’écarts même si il bouge bien.
En fin de compte le groupe ne m’a pas beaucoup plu (c’est dommage parce que j’aime bien leur maxi >.<) ; Le chanteur se prend pour Kyô dans Macabre et s’est assez énervant ! Il bouge pareil, bave (il s’en mettait partout sur le torse… beurk….). Bref, j’ai des difficultés à entrer dans leur univers.

Ensuite voici Vanilla, là aussi en guise d’intro on a droit à des images live et le son CD. Zen l’ex. guitariste de Fatima chante très bien et bouge plutôt bien sur scène. Leur look est dans le nouveau style, simple genre baroque. Shino le guitariste aux cheveux longs me tape tout de suite dans l’œil. Leur style musical est simple un bon rock. Certaines de leurs compos sont plus jazzy. Ils en profitent même pour faire une petite mise en scène en faisant une ronde et se suivant sur scène, puis ils se mettent en ligne, ensuite un sur deux se penchent d’un côté pour donner un super effet scènique ^^ Kawaiiiiii ! Petite remarque sur le bassiste qui est masqué sur scène, il doit s’agit d’un bassiste de session qui les aide pour l’occasion.

 

 

Photo prise dans le live house. Sur l’écran blanc est
diffusé des clips ensuite sont inscrits les noms des groupes présents ce soir-là.

Voilà le concert se termine, J’’S prend en photo l’intérieur du live house (voir plus haut) puis nous tentons de ressortir mais il y a beaucoup de monde devant les stands ! Enfin dehors il y a un gars qui demande à toutes les filles de ne pas rester devant l’entrée. Je prend quand même en photo l’entrée.

De l’extérieur c’est tout ce que l’on voit du Shinjuku loft ! Il faut descendre l’escalier pour y accèder.

Nous repartons vers la sortie ouest pour manger dans un restaurant de gyuedon (miam). Puis nous retournons à Ikebukuro. Nous téléphonons pour rassurer nos familles. Nous ressortons filmer Ikebukuro de nuit avant d’aller nous coucher à minuit.

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.