Verytoon : Trois webtoons à découvrir

Si vous avez écoutez le BL café du mercredi 23 novembre j’ai parlé de ces trois titres disponibles sur Verytoon.

Kiss Me ?

Kiss me ? est un webtoon aussi appelé Wouldn’t It Be Nice en anglais sur Lezhin est dessiné par AM. C’est une histoire de 57 chapitres dont déjà 37 sont disponibles en français sur la plateforme Verytoon. Sur la plateforme français c’est la version censurée.

C’est quoi l’histoire ?

Woo Gichan et Jung Hyobin sont comme les doigts de la main. Cela fait dix ans qu’ils se connaissent, dix ans qu’ils sont toujours fourrés ensemble. Ils connaissent tout l’un de l’autre… Enfin, presque. Hyobin ignore, par exemple, que son meilleur ami l’aime depuis leur rencontre. Et lorsqu’il surprend Gichan embrasser un homme, il a l’impression que son monde s’effondre.

Embrasse moi idiot 

C’est mon énorme coup de cœur. Dès que j’ai commencé à lire le premier chapitre, je n’ai pas pu m’arrêter. Je suis très fan de la thématique : amis d’enfance et franchement c’est fait avec tellement de mignonitude que je ne pouvais que craquer. Que ce soit réaliste ou pas, ça me fait chavirer totalement le cœur du début à la fin. Seule ombre au tableau c’est la version censurée que nous avons en français. Dès que c’est pimenté on ne comprend pas trop ce qui se passe et c’est un peu dommage. Je suis allée acheter les chapitres sur Lezhin pour mieux comprendre (oui, oui, il faut savoir se sacrifier un peu dans la vie). Et c’est toujours aussi chou et sexy.

Kiss me ? est un excellent titre, doux, bienveillant et sexy. Si le scénario peut paraître un poil convenu et déjà vu, AM a tout à fait réussi à rendre ses personnages et son histoire tellement attachante qu’on en redemande.

Public : Tout public 


Where the dragon’s rain falls

Where the dragon’s rain falls est un webtoon de Summer qui compte plus de 181 chapitres dont déjà une centaine de disponibles sur Verytoon. L’artiste est connue pour deux autres titres : The Eyes of Sora et Happy Birthday.

C’est quoi l’histoire ?

Selon la légende, la naissance d’un dragon apportera paix et prospérité dans le pays où il a vu le jour. Mais voilà, aucun dragon n’a fait son apparition depuis des lustres, et le pays se meurt : le roi est malade, et les querelles de succession font rage. Alors, lorsqu’un œuf de dragon éclos au palais, le prince héritier y voit un signe du destin… mais il ne tarde pas à déchanter : la créature de légende qu’on lui a promis n’est autre qu’un petit garçon frêle. Pendant ce temps-là, Suu, un jeune servant nourrissant l’espoir de quitter le palais, fait une étrange découverte. C’est le début d’une fable où magie, désir et pouvoir se conjuguent.

Le roi, le dragon et le servant

L’histoire de Where the dragon’s rain falls est artificiellement longue. Il y a plus de 100 chapitres et force est de constater que ça n’avance pas énormément. Qui plus est côté romance même après autant de chapitre on ne sait pas vraiment vers qui penchera le héros. L’auteur n’en sait peut-être rien lui-même. On part clairement vers un beau drame, mais est-ce bien utile de nous faire attendre autant. Pour une histoire somme toute assez légère au final. De plus je n’aime pas vraiment la mise en page. chaque dessin semble bien loin du précédent et du suivant. On a la même impression de vouloir gagner de la place avec beaucoup de vide pour faire genre.
C’est dommage car le début de l’histoire est intéressant. Mais on se perd vite dans le vide de l’océan…

Where the dragon’s rain falls est une série qui aurait pu être intéressante, si elle ne c’était pas étalée sur autant de chapitres. On se perd assez rapidement dans le vide du récit pourtant alléchant au premier abord. 

Public : Pour tout public


La bête doit mourir

Lee Hyeon-sook commence sa carrière de manhwaga en 1992 avec Making FriendsElle été publié en France avec son titre, Plus beau que l’amour, chez Saphira, mais aussi Flower of Evil chez Panini comics, et aussi dans Quelques jours en France un recueil de nouvelles de plusieurs auteurs d’origine coréenne. Si elle avait déjà un joli coup de crayon à l’époque, on peut dire que maintenant c’est encore plus beau. C’est d’ailleurs ce qui m’a attiré en premier quand j’ai vu l’annonce d’un nouveau titre quand je l’ai lu en anglais lu Lezhin.
Je me suis relancée dans l’aventure en VF, histoire de bien profiter des dialogues et de son histoire tordue mais passionnante. Il est désormais disponible en français sur Verytoon.

C’est quoi l’histoire ?

Après le suicide de sa sœur, Lee Girin a juré de faire payer ceux qui l’ont poussée au désespoir. Seulement, les coupables font partie d’un club secret composé d’étudiants universitaires de la haute société. Anonymes et puissants, ils se pensent au-dessus des lois. Le seul dont Lee Girin connaisse l’identité, c’est Kang Mu, un élève en médecine de bonne famille. Pour accomplir sa vengeance, Lee Girin ne va pas avoir d’autre choix que de former une alliance avec lui. Mais dans sa quête funeste, il pourrait bien devenir la prochaine victime du cercle…

Peut-on dompter la bête ?

Après vous avoir prévenu, vous pouvez entrer, ou pas dans cette aventure. Outre le coup de crayon incroyable de Lee Hyeon-sook il y a cette histoire de vengeance, qui va se mêler bien évidement à une histoire d’amour. On marche toujours sur le file du rasoir. Entre Lee Girin et Kang Moo c’est toujours tendu. Kirin reste une proie face à Kang Moo. Lee Girin n’a en tête que sa vengeance, quitte à y se faire humilier en public. Kang Moo lui semble jouer aussi un double jeu. Faites-il parti des violeurs ? Que sais t-il ?
Lee Girin fait faire des tests ADN grâce à un inspecteur pour savoir si il correspond à l’un des violeurs de sa sœur. Après avoir durement gagné son billet d’entrée dans ce cercle très fermé, il soupçonne tout le monde dans ce petit cercle.

Ni vraiment en couleur, ni en noir et blanc, ce webtoon, met indiscutablement mal à l’aise, cependant comme son héros on a envie de savoir qui sont les coupables, on a aussi envie de voir un rapprochement avec Kang Moo (bah si quand même, et il a l’air plus gentil qu’il ne veut bien le laissez croire au début).

La bête doit mourir est un webtoon que je vais suivre avec intérêt. J’ai été indubitablement charmé par le charisme et la beauté des personnages principaux. L’histoire se lit comme un thriller à la in these words. Ce n’est donc pas à mettre entre toutes les mains, mais si vous aimez ce genre de récit, ne le ratez pas.

Public : Pour public averti – sexe, viol, meurtre, manipulation

 

Service presse

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.