La désastreuse histoire des jumeaux Stevenson

La désastreuse histoire des jumeaux Stevenson est un manga de Yū Morikawa paru dans le magazine Asuka (shōjo). On lui doit d’autres titres inédits en France comme Luciole wa Yume wo Miru, Kyuujitsu no Warumono-san ou encore Hiru to Yoru no Oishii Jikan. Ce one-shot est publié par Delcourt-Tonkam dans sa collection Moon Light.

C’est quoi l’histoire ?

La fierté de John ? Être le meilleur ami des frères jumeaux Jekyll et Hyde, les stars de l’école. Les jumeaux ont pour habitude de s’échanger leurs personnalités. Le seul à le remarquer, c’est John. Un jour, soudainement, Jekyll meurt laissant son frère seul. Depuis, il arrive parfois que John voie Jekyll en Hyde. Lequel des deux est vraiment mort ce jour-là ?

Pour lire un extrait cliquez sur l’image © MORIKAWA Yû / Kadokawa Shoten
Mon jumeau

John est un jeune garçon qui ne se fait pas des amis facilement. Et surtout il n’a rien dont il soit fière. A part peut-être de savoir faire la distinction entre des frères jumeaux : Jekyll et Hyde. L’un deux meurt brutalement, mais est-ce bien celui qu’on croit ? Yū Morikawa va nous promener de chapitre en chapitre dans ce one-shot original. Sa narration va faire des allés et retour, revenant sur le passé des jumeaux. C’est part petite touche que l’on découvre petit à petit les fêlures des différents protagonistes. C’est angoissant par moment, toujours plein d’émotions et très positif finalement.

Références 

Il y a forcément un lien avec les fameux M. Jekyll et M. Hyde. Le nom des jumeaux est Stevenson qui n’est autre que le nom de l’écrivain du roman court L’étrange cas du docteur Jekyll et de M. Hyde (1886). Quant à John Utterson (et non « Atterson » qui est mal retranscrit du japonais (ジョン・アターソン), c’est dommage juste pour une lettre !), il s’agit du notaire londonien un des personnages principaux du roman.
Pour le reste on s’éloigne totalement du livre d’origine puisqu’on va plus se focaliser sur John, sa relation avec les jumeaux, mais aussi sur la jalousie, le deuil et l’acceptation de soi. Le titre français est une référence aux romans Les Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire car pourquoi pas. Le titre original est plus concis.
J’ai beaucoup apprécié le trait très fin et aux visages charmants des personnages du manga. J’ai eu le cœur serré plusieurs fois lors de ma lecture.

La désastreuse histoire des jumeaux Stevenson est un one-shot habillement bien mené. Plein de surprises, la psychologie des différents protagonistes est très bien écrite.

Public : Tout public – à partir de 14 ans

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.