A la découverte du nouveau Sui Ishida : Choujin X

Sui Ishida tout le monde le connais pour son manga emblématique Tokyo ghoul. Si j’ai regardé l’anime, je n’ai jamais lu le manga. En revanche je connais son travail d’illustrateur pour des pochettes de CD. Il a contribué à de très belle jaquette pour TK from Ling tosite sigure ou encore Miyavi.  Son dernier manga en date, Choujin X, est prépublié dans le magazine web Tonari no Young Jump (One punch man). Il est disponible en simultrad sur la plateforme Manga plus en anglais.

C’est quoi l’histoire ?

En 1998, suite à la multiplication de surhumains appelés “choujin“, le monde a été divisé en provinces autonomes. Cinquante ans après, un crash aérien va changer à tout jamais le destin de la jeune Ely, cultivatrice de “tomeïto“, et impacter le paisible quotidien des lycéens Tokio Kurohara et Azuma Higashi, qui jouent aux justiciers face aux petits malfrats de quartier…

Super héros

L’histoire est intrigante. Choujin veut dire « superman / super héros » en japonais. Mais qui sont vraiment les choujin ? Des êtres apparus de nul part ou bien des humains modifiés ? Les personnages vont s’interroger sur la définition du bien et du mal. Quel profit il pourrait bien en tirer. Le destin d’Ely et Tokio semble lié. On devrait apprendre petit à petit dans les tomes suivants en quoi leur rencontre est importante. La lecture est aisé et les zones d’ombres donnent envie d’en savoir plus et de continuer à en apprendre plus sur les choujin. Tokio peut-il retrouver son apparence normale ? Qui est cet homme portant un masque ? Beaucoup de questions dont on espère avoir les réponses dans les prochains tomes.
J’espère vraiment que le titre nous amènera vers une réflexion tout en nuance entre le bien et le mal comme c’était déjà le cas dans Tokyo Ghoul. De ce point de vue là vous ne devriez pas être trop dépaysé par rapport à son précédent titre.

Un trait inimitable 

Ce premier tome pose les bases d’un monde qui aurait pu être le nôtre mais qui est totalement bouleversé par les choujin. Le trait très fin de Sui Ishida en devient parfois juste esquissé tout en gardant une grande force. Son style particulier sied parfaitement à l’ambiance sombre de son récit. Je n’ai qu’une hâte lire le second tome et en savoir un peu plus.  Il arrive très prochainement dans les librairies. Et même au Japon seulement quatre tomes sont disponibles. La série n’en est qu’à ses débuts et il reste encore bien des choses à découvrir. Avec la sortie du coffret Tokyo Ghoul c’est peut-être aussi le moment de découvrir ou redécouvrir son œuvre. Il existe aussi un magnifique artbook pour ceux, qui comme moi, adore ses illustrations.

J’ai tout de suite accrochée à Choujin X. Des super pouvoirs pour fiare le bien ou le mal tout dépendra du point de vu des protagonistes… Récit plein de subtilité, tout en étant sombre Choujin X est une bonne surprise.

Public : dès 14 ans

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.