Thriller ésotérique : The Night Beyond the Tricornered Window

The Night Beyond the Tricornered Window est un manga de Tomoko Yamashita et pré-publié dans le magazine Be x Boy de 2013 à 2020. Il compte 10 tomes, ainsi qu’un one shot racontant ce qui se passe après ainsi que des extra. En France c’est chez Taifu comics que nous pouvons enfin lire les deux premiers tomes sortis pour Japan Expo 2022.
L’autrice ne nous est plus tout à fait inconnu car nous avons la chance de pouvoir lire Entre les lignes chez Kana. Elle a commencé sa carrière dans le boy’s love vers 2007 et elle a depuis écrit beaucoup de titres inédits en France. Elle fera ensuite des titres dans des magazines shōjo, seinen et josei. Touche à tout elle sait parfaitement jongler avec tous les styles : romance, surnaturel, tranche de vie, drame…

C’est quoi l’histoire ?

Kōsuke Mikado possède depuis tout petit la terrifiante faculté de voir les esprits. Loin d’utiliser ce pouvoir, il tente de l’ignorer et feint l’indifférence. Néanmoins, c’était sans compter sur Hiyakawa, un homme mystérieux au sourire ravageur qui débarque un jour sur le lieu de travail de Mikado et, constatant son exceptionnelle vision, propose à son patron de le débaucher ! Hiyakawa étant lui-même exorciste, un homme comme Mikado lui serait fort utile. Toutefois, sa méthode de travail s’avère être pour le moins singulière… puisque pour profiter des pouvoirs de Mikado, Hiyakawa a besoin d’entrer en lui.
Mikado et Hiyakawa pourront-ils s’entendre ? Quel impact leur rencontre aura-t-elle sur leur vie respective ?

 

Sankaku Mado no Sotogawa wa Yoru ©Yamashita Tomoko 2014
Du manga à l’anime

Oubliez ce que vous avez vu dans l’anime. Le manga The Night Beyond the Tricornered Window c’est une pointure au dessus. Pourquoi me direz-vous ? Tout d’abord le style est beaucoup plus beau. Ses personnages ne semblent pas s’être pris un camion ou avoir été dessiné par un enfant de 10 ans. J’avais été très déçu sur ce point car même sans avoir lu le manga on sentait bien que ça ne rendait pas honneur aux dessins originaux. Ensuite, l’humour qui a totalement disparu de sa version télé. Dans l’anime Hiyakawa est étrange, un poil dérangeant et il est difficile de trouver le personnage attachant ou sympathique. Au contraire dans le manga il est plus abordable et fait plein de sous entendu à Mikado. Les touches d’humour font beaucoup redescendre l’aspect dérangeant d’Hiyakawa.
Dix tomes en douze épisodes c’était bien évidement compliqué à gérer sachant qu’il y a tout de même une histoire assez complexe (en moyenne un anime de douze épisodes c’est l’équivalent de cinq tomes d’un manga, ça peut varier, mais c’est à peu près la norme). Il y a donc de grosses coupes à la serpe. C’est mieux amené, plus cohérent, moins rushé. Bref, c’est carrément mieux.

Intrigue et surnaturel

Si Kōsuke Mikado a des prédilections il ne sait pas pour autant s’en servir, comme il voit des choses bizarre depuis tout petit, il a fini par s’y habituer. L’arrivée d’Hiyakawa va tout bouleverser. Les zones d’ombres dans sa vie (son père) vont vite faire parti des différents mystères que compte le manga.
Et l’amour dans tout ça ? Mikado et Hiyakawa sont le couple principal, pour autant si vous vous attendez à du concret ne vous faite aucun film il n’y aura rien à part des sous-entendu et des blagues entre eux. Pourtant on sent que leur lien est fort et qu’il va au de-là de l’amitié. Quand Hiyakawa s’aide de Mikado pour ses exorcismes les sensations sont plus celle du plaisir de la chaire qu’autre chose.
The Night Beyond the Tricornered Window se lit comme n’importe quel thriller psychologique et ésotérique. Tomoko Yamashita excelle à décortiquer la psychologie de ses personnages, enlevant couche par couche leur spyché pour y découvrir le fond de leur personalité.

Bien plus qu’un simple boy’s love, The Night Beyond the Tricornered Window est un titre haletant, drôle, érotique et envoutant. Bref, c’est un excellent titre que nous propose Tomoko Yamashita.

Public : + 14 ans

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.