Nouvel anime sur le badminton : Love All Play

Love All Play est un anime dont la 1re partie vient de se terminer sur Crunchyroll. La seconde partie prend le relais dès le mois de juillet. L’anime est tiré d’une série de quatre romans écrit par Asami Koseki. Un manga a même vu le jour dessiné par Miyata Damu avec le chara design assez proche de l’anime. Il est produit par les deux studios Nippon Animation et OLM.

C’est quoi l’histoire ?

Ryo Mizushima rêve d’être le meilleur joueur de badminton du monde. Mais malgré ses qualités athlétiques naturelles et son habileté, il n’a pu progresser, faute d’avoir eu un bon entraîneur. Cependant, tout change lorsqu’il est repéré par l’une des plus prestigieuses équipes de badminton de son lycée. À présent, il est enfin temps pour Ryo de s’envoler !

Badminton et volants 

Love All Play accuse le coup de passé juste derrière Salaryman’s Club. Nippon Animation et OLM peinent à avoir le niveau de ce dernier en ce qui concerne les matchs. Beaucoup de plans statiques ou répétés. Qu’à cela ne tienne, si c’est pas forcément l’animation de l’année on peut sans doute se rattraper sur le scénario. Je me suis longtemps demandé pourquoi l’anime avançait si peu. Ryo Mizushima manque de charisme et peine dans son sport. Ce n’est que vers la fin qu’il commence à prendre conscience de son potentiel et à le montrer. On s’attarde beaucoup sur les personnages secondaires. Chacun a sa petite histoire. On s’attache donc plus à tout ce petit groupe plutôt qu’au héros. D’ailleurs est-il vraiment le héros ? Au bout d’une douzaine d’épisodes, j’avoue que le groupe prend le pas sur l’histoire individuel de Ryo. Certes il a promis de faire de son mieux en double pour retrouver ses deux potes, mais ce n’est qu’une partie infime de l’anime.

Un héros en devenir

Ryo et ses amis se donnent à fond dans leur sport, avec bien évidement des hauts et des bas. Des rivalités, mais aussi beaucoup de soutien et de camaraderie. Pour ceux qui n’aurait que peu d’intérêt pour le sport au volant, je ne peux que vous conseiller de le regarder comme une curiosité, sans trop en attendre. J’adore les anime de sport et celui-ci est plutôt sympathique à regarder. Il n’est pas sans défaut. Le rythme est un peu lent, j’ai été soulagé de savoir qu’il y avait une seconde partie pour enfin arriver aux choses sérieuses.
Le casting en lui-même est plutôt bon avec Natsuki Hanae, Makoto Furukawa, Yūki Kaji, ou encore Kishō Taniyama.

L’anime, réalisé par Hiroshi Takeuchi (Blade & Soul), est sympa à regarder. C’est le genre qu’on se matte le week-end de manière totalement décontracté. Le générique de début, Haru Tsubame, est des Hey! Say! JUMP. Un boy’s band de la célèbre agence Johnny & Associates. Quant à celui de fin, Lyra, il est interprété par le groupe de punk japonais Longman. Peut-être les avez-vous déjà entendu dans Boruto.

Si Love all play ne fait pas d’étincelle, l’anime reste agréable à regarder. Ryo et ses amis partagent avec nous leur passion pour le badminton tout comme l’autrice des romans originaux.

Public : Tout public

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.