BOYS OF THE DEAD ou l’apocalypse selon Douji Tomita

BOYS OF THE DEAD est un one-shot de Douji Tomita, les chapitres étaient publiés dans le magazine Canna (Boy’s love). En France, c’est chez Akata que nous retrouvons ce manga atypique.  Dans l’ombre de ton regard est une histoire courte inédite de la même autrice. Vainqueur de l’hiver 2017 du « Prix des Quatre Saisons » du magazine Afternoon la nouvelle est disponible en numérique en version française (amazon, fnac etc.).

De quoi ça parle ?

Dans une Amérique dévastée, et tandis qu’une épidémie transforme les humains en morts-vivants, l’Humanité essaie, tant bien que mal, de survivre… Dans un monde en perdition, suivez le quotidien torturé, entre survie, amour, désespoir et séquestration, d’individus livrés à eux-mêmes, qu’ils soient fils, frère ou amants…

BOYS OF THE DEAD © 2021 by Tomita Douji / FRANCE SHOIN Inc., Tokyo

 

Un monde sans espoir

Ce one-shot est lui aussi constitué de différentes nouvelles suivants différents couples avec comme toile de fond un univers post apo remplis de zombies. L’apocalypse est ramenée à l’humain et à ses choix aussi complexes soient-ils. Vrai, faux, le jeu désespéré qui se tissent autour de ces personnages est plus subtil qu’il n’y paraît au premier abord. Les relations ne sont jamais douces ou romantiques. Les lieux ne s’y prêtent pas. C’est crade, viscéral, primaire, résultat d’un univers dérangé, totalement hors de contrôle. Ne vous lancer pas si vous souhaiter lire un récit feel-good. Si vous aimez les histoires complexes, intenses et les personnages broyés, allez-y !
Je ne suis pas moi-même fan des récits gore, mais il y a aussi des exceptions, surtout quand le scénario se concentre sur la psychologie des personnages plus que sur le l’hémoglobine en tant que tel.

Trait atypique

Dans l’univers du boy’s love son trait est vraiment atypique, tout comme le contenu de ses histoires. Et c’est l’opportunité pour un public plus large (mais averti), de se plonger dans l’univers du BL sans les clichés. Ce one-shot ne rentre pas dans le bingo !
Rien que sa couverture, clin d’œil aux comics américains vous donne le ton dès le départ.  Sombre, sale, atypique BOYS OF THE DEAD surprend. Rien que cette dernière dénote dans l’univers du manga et encore plus dans celui du BL. Le sexe n’est ici par une fin en soi, mais bien une démonstration des sentiments des couples parfois de façon désespérée.

BOYS OF THE DEAD est un excellent manga de zombie. C’est crade, sale, sanglant et c’est ce qu’on attend dans ce genre de récit. Je le recommande à tout le monde ce titre pour mettre au tapis les aprioris sur le BL.

Public averti - Sexe, violence
Service presse

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.