Anime automne 2021 : The Night Beyond the Tricornered Window

©TOMOKO YAMASHITA/libre, Sankaku-mado Project

The Night Beyond the Tricornered Window est au commencement un manga de Tomoko Yamashita publié dans le magazine Boy’s love BE×BOY de Libre. Autrice prolifique elle a débuté sa carrière en 2005. Elle gagne un concours le « Afternoon Shiki Award » avec son titre Neko ze no yoake mae. Elle dessine aussi bien pour des magazines BL, que shōjo ou josei. Sa première œuvre à être publié en France est Entre les lignes (Kana). The Night Beyond the Tricornered Window devrait arriver en 2022 (croisez les doigts), en attendant l’anime est disponible sur Crunchyroll avec un épisode tous les dimanches.

Mais de quoi ça parle ?

Kôsuke Mikado a toujours eu la faculté de voir des esprits. Il a passé sa vie à chercher à l’ignorer, d’autant que ses visions sont généralement effrayantes. Un jour, il vient en aide à un puissant exorciste, Rihito Hiyakawa. Il découvre alors que cette collaboration lui procure un sentiment de bien-être. Depuis, ils travaillent ensemble à résoudre des affaires de meurtres.

L’anime 

C’est le studio Zero-G (Grand Blue, My Roommate is a Cat, Battery) qui s’est occupé de l’anime. La réalisation et le chara desing sont de Yoshitaka Yasuda. Le réalisateur en chef est Daiji Iwanaga pour qui s’est la première réalisation solo d’une série entière. Le scénario a été  écrit par Ayumi Sekine (IDOLiSH7). Les deux comédiens de doublage qui forment le duo de héros sont Wataru Hatano et Nobunaga Shimazaki. Très doué tous les deux, ils donnent corp à leur personnage.
Les musiques sont d’Evan Call un américain à qui l’on doit entre autre les musiques d’Appare-Ranman! et Violet Evergarden. Le générique de début Saika est interprété par le groupe de pop rock Frederic. Quant au générique de fin, Breakers, c’est le doubleur Wataru Hatano qui s’y colle. Les deux titres sont intéressant, j’ai une préférence tout de même pour celui de Frederic.

Boy’s mais encore ?

Est-ce que l’anime est bien ? La réponse est oui. Concrètement ce n’est pas l’anime qui va vous attirer l’œil par une animation de fou. C’est assez basique et il faudra faire avec. Heureusement, le scénario rattrape les défauts de l’animation. Kôsuke Mikado et Rihito Hiyakawa  forme un duo improbable. Ce qui est intéressant, c’est que si vous n’avez pas conscience que c’est un BL vous ne devrez pas vraiment vous en rendre compte. Certes il y a des sous entendus, mais entre ces deux là ça ne va pas très loin. Alors, il y a plein de sous entendu, on va pas vous la faire à l’envers. Mais, vraiment si vous avez peur de voir passer un sabre laser, n’ayez crainte votre yeux ne seront pas choqués.

Pour tout dire l’intérêt même du manga et de l’anime est justement de ne pas être un boy’s love conventionnel, mais bien d’être une histoire mélangeant esprits, pouvoirs et autres thèmes ésotériques. Plus on avance plus on apprend des choses qui font flipper. L’atmosphère générale est crispée. La relation qui va se développer entre les deux personnages est au départ très tendue. L’un ne comprenant pas toujours ce qui lui arrive, l’autre ayant trouvé le moyen parfait de décupler son pouvoir. Pourtant tout deux vont apprendre à se connaître et à utiliser au mieux leurs habilités.
C’est vrai on ne peut pas passer à côté des sous-entendu entre ces deux hommes, mais c’est aussi ce qui fait le sel de ce récit atypique.

The Night Beyond the Tricornered Window est un anime parfait pour ceux qui aiment les histoires de fantômes et d’esprits. N’hésitez pas à vous faire votre avis. Je recommande chaudement cette histoire d’esprit et de manipulation.

Avis après visionnage

C'est assez mitigé pour ma part. La réalisation est sommaire, beaucoup de dessins assez laid, un rythme rushé par rapport au manga et des personnage auxquels ont a bien du mal à accrocher. Conclusion, j'espère que le manga sera meilleur, j'attends sa sortie avec impatience.

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.