Retour sur un passé doux-amer avec Fragments d’elles

Fragments d’elles est l’adaptation en manga du roman de l’écrivaine Taïwanaise MAG HSU. Il est dessiné par Nao Emoto une mangaka japonaise dont c’est la première publication traduite en français chez Pika Edition. Ce manga en sept tomes était prépublié dans le shōnen magazine. Petite anecdote, elle s’est occupé du chara desing du film Josée, le tigre et les poissons. En ce moment elle est sur l’adaptation du ligh novel Magical Girl Risuka de NisiOisin.

De quoi ça parle ?

Alors qu’il rentre du travail, Yusuke est victime d’un accident de scooter en croisant une jeune femme qui lui rappelle subite- ment un amour de jeunesse… À son réveil sur son lit d’hôpital, il met tout en œuvre pour retrouver cette fille qui a prévenu les secours. Mais troublé de ne pas pouvoir mettre de nom sur son visage, il rassemble les souvenirs de ses rencontres amoureuses et se remémore avec douleur chacun de ses actes manqués, chacune de ses ruptures. Un retour dans le passé qui le ramène au collège lorsqu’il aborde la timide Nobuta…

© Mag Hsu / Nao Emoto / Kodansha Ltd.
Relations fragiles

J’avais entendu parler du résumé, mais pour autant je n’étais pas plus emballée que ça. Grave erreur. L’histoire est bien ficelée, ainsi on découvre un jeune homme loin d’être parfait rater ses relations amoureuses. On va explorer un passé doux amère, parfois douloureux de notre jeune homme. Généralement dans les fictions de romances le protagoniste est soit parfait, soit toxique. Et dans la vraie vie, c’est souvent plus nuancé. Faire mal aux autres, se faire mal à soit même cela arrive bien souvent.
Yusuke a fait du mal à jeunes filles ou femmes qu’il a rencontrer, ce n’était pas par méchanceté, mais par peur, par inadvertance ou par ignorance. Car oui, on peu blesser son entourage et on peut ensuite le regretter. Malgré tout, ces relations vont construire sa vie d’adulte. Certes il est plein de remord, mais c’est aussi ce qui l’a fait avancer et évoluer.

De la fiction au réel 

Si le manga se veut une fiction réaliste la narration reste accessible à un large public. Hommes, femmes, jeune ou moins jeunes les dérapages de Yusuke devrait vous parler. J’aime énormément les dessins de Nao Emoto. Un trait mignon, léger et délicat. Fragments d’elles m’a clairement donné envie de lire d’autres de ses œuvres. La série ne fait que sept tomes, le premier sort le  25 août 2021 et nous aurons un tome tous les deux mois. De quoi ne pas trop attendre pour connaître toutes les femmes de sa vie.
Chapitre par chapitre, on va suivre les souvenirs de Yusuke. Il y a malgré tout un fil rouge tout au long du manga : parviendra-t-il à se souvenir de l’identité de la femme qui l’a appelé et à rallumer la flamme d’un amour passé, ou cette femme restera-t-elle à jamais un mystère, perdue dans la brume de ses vieux souvenirs ? J’ai hâte de connaître la fin !

Si vous chercher un manga qui parle de relation humaine avec subtilité et avec une petite pointe d’amertume vous serez ravie. Le récit convient autant aux adultes qu’aux ado.

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.