Cinéma

Tunnel to summer : le film de l’été

© 2022 Mei Hachimoku, Shogakukan/The Tunnel to Summer, the Exit of Goodbyes Film Partners

Le film d’animation Tunnel to summer sort le 5 juin sur les écrans français. Il s’agit du premier roman de Mei Hachimoku, illustré par Kukka, et paru au Japon en 2019. Pour ce titre il sera le lauréat du Prix spécial du Jury, ainsi que du prestigieux Grand Prix Gagga au Japon lors du 13e Shogakukan Light novel award. Peut-être connaissez vous déjà le manga édité par Mangetsu. Il est dessiné par Koudon (Hunt – Le Jeu du Loup-Garou et Hunt – Beast Side).
Mei Hachimoku a depuis sorti bien d’autres light novel, mais aussi un recueil de nouvelles basé sur l’univers de Frieren.

Synopsis

Selon une légende urbaine, trouver et traverser le mystérieux tunnel d’Urashima offre à celui qui ose s’y aventurer ce qu’il désire de plus cher mais à un prix qui rend l’expérience périlleuse : quelques secondes en son sein se transforment en plusieurs heures dans la vraie vie !
Kaoru, un jeune lycéen, qui a du mal à se remettre de la disparition de sa petite sœur va faire équipe avec Anzu, une jeune fille énigmatique qui lui propose son aide pour tenter l’aventure. Mais qu’attend-elle de lui en échange ? Et que lui restera-t-il, une fois qu’il aura traversé le tunnel ?

Le temps passe

Le film est réalisé par Tomoshisa Taguchi. Il travaille pour Anime International Co. Inc. après avoir obtenu son diplôme, depuis il est devenu indépendant. Il a commencé sa carrière en travaillant sur les séries télé avant qu’on lui propose des films de cinéma. Il a réalisé Digimon Adventure Last Evolution Kizuna et Digimon Adventure 02 The Beginning, on le retrouve aussi sur les projets sur Personna 3 et 4 ainsi que la nouvelle série anime de Bleach. Storyboard de talent il a parfaitement mis à l’écran le roman de Mei Hachimoku.

Le rêve de Taguchi s’est d’adapter un roman d’Haruki Murakami (Kafka sur le rivage, La Ballade de l’impossible, 1Q84), en attendant ce jour il a profiter de l’occasion pour adapter Tunnel to summer. Porter un light novel ou un roman à l’écran est un exercice difficile car il faut garder toute la substance de l’écrivain tout en le rendant abordable pour le spectateur qui va forcément perdre des informations au passage. Il a eu carte blanche de Mei Hachimoku. Ainsi, Tomoshisa Taguchi a écrit sa version de l’histoire. Paradoxalement, le plus compliqué pour lui a été de reproduire les scènes simples de la vie de tous les jours.

Le tunnel de l’espoir

N’ayant pas lu le manga et encore moins le light novel qui est inédit en France, j’ai abordé le film l’esprit vierge. J’ai découvert une histoire douce-amère, très poétique et touchante sur bien des aspects. Plus on avance plus l’émotion qu’on ressent s’emplit. La relation entre les deux personnages est très douce, et on sent qu’ils sont besoin de se serre les coudes. Mais est-ce assez pour qu’elle puisse durer. Les traumatismes de Kaoru ne sont-ils pas trop importants ?

J’ai trouvé les décors remarquable et les effets visuels de toutes beautés. L’intérieur du tunnel est vraiment éblouissant avec des couleurs chatoyantes. Je ne m’attendais pas à grand chose car l’affiche renvoie l’idée qu’on est sur un film très classique. Mais heureusement, le scénario capte toute notre attention jusqu’à la toute fin.

Les belles musiques de la compositrice Harumi Fûki (Tsurune, Le jour le plus long du Japon etc.) participe à l’immersion dans l’univers du film. Le générique de fin quant à lui est interprété par l’excellente chanteuse eill (Tokyo revengers).

Tunnel to summer est un film magnifique que vous pouvez découvrir au cinéma dès le 5 juin. C’est un voyage temporel unique vers l’acceptation du deuil. Un chemin à aussi beau que difficile.

Public : Tout public – dès 12 ans

Séance presse

 

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.