Lecturemanga - manhwa - manhua

Rien ne va plus dans le monde de No Longer Rangers

No Longer Rangers est un manga de Negi Haruba, vous le connaissez tous pour The Quintessential Quintuplets. Changement de sujet avec ce nouveau manga publié dans le Shōnen Magazine ! Pas de changement c’est toujours Pika édition qui publie le manga en France. On quitte la comédie romantique pour les sentai !

De quoi ça parle ?

Les cinq Dragon Keepers et leur escadron sont la seule ligne de défense de l’humanité contre l’armée maléfique qui tente de conquérir le monde ! Du moins, c’est ce qui est dit à la télévision. En réalité, cela fait douze ans que les envahisseurs ont capitulé face aux justiciers de la Terre. Ces troupiers sans chefs ne sont désormais plus que des faire-valoir condamnés à enchaîner les défaites devant les caméras, tels des pantins indignes du titre de “méchants” ! Pourtant, après la 1000e défaite des pseudo-envahisseurs, un des troupiers va jouer les éléments perturbateurs. Il brave les interdits et infiltre le grand escadron, décidé à anéantir de l’intérieur les imposteurs que sont les Dragon Keepers !

Pour lire un extrait cliquez sur l’image © Negi Haruba / Kodansha Ltd.

Le bien contre le mal

Est-ce que la vie c’est toujours tout blanc ou tout noir ? Les méchants sont-ils forcément ceux que l’on croit ou bien la réalité n’est-elle pas un peu plus nuancé ? Et si, les envahisseurs étaient vaincus, mais que c’était plus avantageux de faire croire le contraire, tout en les écrasants toutes les semaines. Nos « méchants » sont devenus les participants, bien malgré eux, d’une attraction.

J’ai bien aimé ce premier tome. On y découvre un personnage principal, un troupier, qui en a marre de perdre toutes les semaines dans des combats truqués. Il aimerait que la roue tourne. Il va donc tenter l’impossible s’infiltrer au sein des héros. Bien évidement, si ça avait été si simple, ses amis et lui l’auraient fait depuis longtemps. Il va trouver une alliée pour mener son plan à bien.

Show must go on

Outre les dessins chiadés, l’auteur nous livre un récit prenant dès les premières pages. Le bien, le mal, chacun manipule l’autre. Il se libère d’un récit trop manichéen pour mieux explorer les vices et fêlures de ses personnages. Déjà cinq tomes sont parus au Japon et la série semble bien partie pour durer.
J’avais un peu peur que le genre ne soit pas forcément facile à comprendre pour nous, mais si on loupe des clins d’œil (?), je n’ai pas ressenti de manque dans ma compréhension du titre. C’est donc accessible à tous que vous soyez familier ou pas avec le style.

No Longer Rangers est un manga plaisant et qui se révèle plus attirant que je ne le pensais. C’est avec impatience que j’attends la suite des aventures de ce troupier extraterrestre

Public : tout public
Service presse

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.