Lecturemanga - manhwa - manhua

BENA : une rencontre inoubliable

BENA est un manga de Kofude, il est prépublié dans le magazine Comic Marginal. Il compte déjà trois tomes et la série est toujours en cours. On peut suivre l’autrice sur son twitter ou elle poste quelques dessins.

De quoi ça parle ?

Durant l’époque d’Edo, Ichi, un jeune homme qui travaillait dans un freak show, rencontre un monstre surnommé Bena venant d’être capturé. Ressemblant plus à un enfant qu’à un monstre, Ichi s’enfuit avec lui afin de retrouver ses parents.
Loin du freak show, ils apprennent à se connaître et goûtent petit à petit au bonheur d’être ensemble. Mais en réalité, Bena n’est pas un humain, mais un enfant monstre…
Une histoire ancrée dans les mœurs de l’époque d’Edo, dépeignant à coups de pinceaux le parcours solitaire de ces deux personnages.

© by KOFUDE / Futabasha
Freak show

Le moins que l’on puisse dire c’est que le début de ce boys love, n’est pas commun. Déjà part son époque, mais aussi par ses sujets. Bena l’enfant monstre devient petit à petit plus humain au contact de Ichi. Il faut dire qu’il était ligoté et battu, n’importe qui serait un peu énervé d’être traité de la sorte. Les monstres sont les tortionnaires et non le jeune homme qui lui subit ces discriminations. Ichi a un passé tout aussi douloureux, il recherche une certaine rédemption et surtout il est avide d’amour. Ces deux là étaient fait pour se rencontrer.

Les freak show existaient surtout aux Etats-Unis. On y trouvait des siamois, des femmes à barbe et autres personnes ayant des anomalies génétiques qu’on exhibait à travers tout le pays et même parfois jusqu’en Europe.

Si l’aspect enfantin de Bena vous rebute, sachez que comme c’est un homme à moitié démon il va faire une belle poussée très vite et on va avoir un personnage adulte très rapidement.

Lié par le destin

La série compte déjà trois tomes au Japon, c’est dire qu’elle a son petit succès. Je l’avais déjà repéré dans les chil chil awards et je dois dire que je ne suis pas déçue de ma lecture. Ce n’est certes pas à mettre dans toutes les mains, car notre héros est traité horriblement, mais petit à petit un avenir un peu plus rayonnant va s’ouvrir à lui.

J’aime beaucoup le trait de Kofude, vif, cinglant, mais aussi très propre et travaillé. On peut admirer ses illustrations, et ses dessins préparatoire sur son compte twitter.

Pour la part, BENA est un coup de cœur. C’est sombre, magnifiquement exécuté et pourtant incroyablement sexy. Mon cœur a fondu pour se couple désespérément amoureux.

Pour public averti - sexe - violence 

Tanja

Tatiana Chedebois, plus connue sous le nom de plume "Tanja", écrit sur la J-music, les mangas et les anime depuis plus de 25 ans. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). Avec son groupe de visual kei français elle fait en 2004 la première partie de Blood premier groupe de vk à venir en France. En 2019, elle cocrée le podcast du BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre. Puis en 2022, elle intègre la team du Cri du mochi pour parler manga et anime généraliste sur Twitch.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.