Lecturemanga - manhwa - manhua

Ballad Opera, le seinen gothic de Samamiya

Ballad Opera est le nouveau manga de SAMAMIYA Akaza plus connue chez nous pour son shōjo Bloody Mary paru chez Soleil. Cette fois-ci c’est un manga plus adulte pré-publié dans le magazine Asuka qui est déjà à son 3e tome, alors que son premier vient de paraître chez nous chez Glénat.

Un ange et un démon tuent accidentellement Haruto. Pour le sauver, ils lui proposent de devenir un Shinigami, dieu de la Mort, et de chasser les âmes perdues en leur compagnie. Mais Haruto n’est pas très attaché à la vie depuis qu’il a perdu sa famille et ses souvenirs dans un incendie. Au contact de ses deux protecteurs, pourra-t-il retrouver son humanité ?

BALLAD OPERA © Akaza SAMAMIYA 2017 / KADOKAWA CORPORATION

L’auteure semble avoir une prédilection pour les univers sombre et gothique. Ici le paradis et enfer s’invite sur terre et notre héros qui n’avait plus goût à la vie va devoir apprendre à l’ôter aux autres… Et bien entendu ça ne sera pas une tâche facile.
Elle a un style élégant, et très aérien. Je ne connaissais pas Bloody Mary, c’est donc par simple curiosité pour le design que j’ai sauté le pas. Et je n’ai pas été déçue. Si l’histoire est convenue, son trait aéré et léger m’a tout de suite conquise. Ensuite, ses personnages semblent plus intéressants qu’au premier abord. Haruto, notre héros, n’a plu goût à la vie, mais quand on lui propose de devenir Shinigami, c’est autre chose. Il y a un fossé entre ne plus vouloir vivre et ôter la vie à d’autres personnes, même si leur heure est arrivée. Et évidemment il y a un des personnages qui se change en chat, ce qui m’a tout de suite plu. Oui, je suis faible…
Ça peut paraître un peu four tout au début avec des anges, des démons et des shinigami. Pourtant le récit tient la route. Manque peut-être d’un petit quelque chose pour que les lecteurs accrochent pleinement à l’histoire. A voir si par la suite, les personnages prendront de l’épaisseur et qu’on finisse par s’identifier à eux.

L’édition proposée par Glénat est magnifique avec des pages couleurs au début, mais aussi pour d’autres chapitres. Les illustrations sont vraiment, vraiment magnifiques. Nous avons papier de qualité avec une couverture au touché granuleux.

Si pour le moment on ne peut pas dire que les retours soient nombreux, j’avoue que j’ai trouvé ça assez beaux visuellement pour lire la suite même si l’histoire est assez basique pour le moment. J’espère que le personnage d’Haruto aura du relief et que ses camarades anges et démons prendront de l’épaisseur.

Ballad Opera est une bonne surprise pour ma part et j’attends la suite avec impatience. Nous sommes au tout début de la série qui est en cours au Japon.

Tanja

Tatiana Chedebois, plus connue sous le nom de plume "Tanja", écrit sur la J-music, les mangas et les anime depuis plus de 25 ans. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). Avec son groupe de visual kei français elle fait en 2004 la première partie de Blood premier groupe de vk à venir en France. En 2019, elle cocrée le podcast du BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre. Puis en 2022, elle intègre la team du Cri du mochi pour parler manga et anime généraliste sur Twitch.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.