AnimeTV

Anime 2019 – Kono oto tomare! : En avant la musique !

Je continue avec les anime de printemps avec Kono oto tomare! (arrête ce bruit !). Il s’agit de l’adaptation du manga du même nom dessiné par Amyū et qui est inédit en France. Il est pré-publié dans le Jump Square. Et oui, c’est un shōnen. Ne soyez pas déçu c’est pour tout le monde au final et on rit beaucoup. Au Japon, il bénéficie d’une grande notoriété et vient de voir publier son 20e tome et ce n’est pas terminé. Il s’agit de la première saison, une seconde saison commencera en octobre 2019. C’est une chance unique de pouvoir le découvrir grâce à l’anime. Il est disponible sur ADN à raison d’un épisode par semaine tous les samedi à 19h30.

Takezo, est le dernier élève du club de koto (instrument à cordes japonais) de son lycée. Le club risque la fermeture s’il ne trouve pas de nouveaux membres. Un jour, un élève du nom de Kudo Chika, débarque dans le club et demande à s’inscrire. Le souci ? C’est un délinquant notoire dont même les élèves d’autres écoles connaissent la réputation… Mais les apparences sont trompeuses, il faut dire que Kudo s’énerve assez facilement et se bat plutôt que d’utiliser son cerveau. Pourtant, il n’a pas un mauvais fond, on découvre rapidement qu’il est accusé à tort. Reste qu’il traîne une mauvaise réputation et ça n’aide pas pour recruter de nouveaux membres… On fait ensuite la connaissance de Satowa Hōzuki une virtuose du koto qui vient d’une grande famille de musiciens qui cache bien son jeu sous ses airs de gentille fille, elle a un sale caractère. Elle aussi entre dans le club alors qu’elle a coupé les ponts avec sa mère. Viendront d’autres protagonistes qui vont faire grossir les rangs du club.
Alors qu’on pense que tout va pour le mieux, le directeur les mets au défi de participer à un spectacle moins d’un mois après l’ouverture du club. Nos amis étant pour la plupart débutant, c’est une première épreuve de taille.

Je ne connaissais pas le manga et j’ai, comme beaucoup de gens sans doute, pensé que c’était un shōjo ou bien une adaptation de light novel. Mais pas du tout. C’est bel et bien la compétition et la musique qui prend le pas dans cet anime. Il ne manque pas d’humour également. Même si avec autant de garçons avec peu de jeunes demoiselles, des romances ne sont pas à exclure, mais l’objectif est avant tout de faire participer le club à différentes compétitions. Nos amis vont donc tout mettre en oeuvre pour obtenir un bon niveau, même si tous débute à part Satowa Hōzuki et  plus modestement Takezo.
Les personnages sont tous attachants, petit à petit ils vont apprendre des autres, et s’épanouir grâce au club. Comme je le disais plus haut, il y a beaucoup d’humour dans cet anime, les personnages ont pourtant tous un passé assez tourmenté et c’est ensemble qu’ils vont pouvoir soigner leurs blessures. L’amour de la musique va ainsi les aider à grandir.

L’animation que l’on doit au studio Platinum Vision est correcte, sans pour autant faire des miracles. Le chara design de Junko Yamanaka (Re:Life, Servamp) est lui aussi correct, même si je trouve les planches du manga plus belles. Pour mon plus grand plaisir Kudo Chika est doublé par Yuma Uchida (Ash dans Banana Fish, Sōichirō dans MIX et bientôt Uenoyama dans Given). Dans le rôle de on retrouve Atsumi Tanezaki (Aobuta). Le personnage de Mio Kanzaki est doublé par Shouta Aoi. C’est ce dernier qui interprète le générique de début, Tone, alors que le générique de fin, Speechless, est lui interprété par Yuma Uchida le doubleur de Kudo Chika.

Kono oto tomare! faisait partie de ces anime qui pouvait m’intéresser car il parlait de musique et effectivement ces premiers épisodes m’ont beaucoup plu. Sachant que dès l’automne nous aurons la suite c’est encore plus motivant. Je ne sais pas si le koto intéressa les français, et c’est sans doute à cause de ça et ce malgré sa popularité au Japon il n’est pas édité chez nous. Qu’à cela ne tienne, c’est une bonne occasion de découvrir l’oeuvre d’Amyū.

Tanja

Tatiana Chedebois, plus connue sous le nom de plume "Tanja", écrit sur la J-music, les mangas et les anime depuis plus de 25 ans. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). Avec son groupe de visual kei français elle fait en 2004 la première partie de Blood premier groupe de vk à venir en France. En 2019, elle cocrée le podcast du BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre. Puis en 2022, elle intègre la team du Cri du mochi pour parler manga et anime généraliste sur Twitch.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.