LectureLivre

Oh la vache ! Quand David Duchovny devient écrivain

9782246857433-001-X_0Oh la vache !

Vous connaissez Emma Bovary ? Voici sa cousine américaine, une adorable petite vache au destin tout aussi romanesque. Pour Elsie Bovary, le bonheur a toujours été dans le pré – jusqu’au jour où elle comprend qu’elle est vouée à finir en steak haché. Flanquée de deux complices, Shlomo le cochon converti au judaïsme et Tom le dindon qui voulait voir Istanbul, Elsie, déterminée à éviter l’abattoir, se lance dans un rocambolesque projet de Grande Évasion.

Avis : David Duchovny l’acteur d X-files un écrivain ? Meuh non c’est pas possible ! Meuh si !
Pour son premier roman, David Duchovny détourne la fable animalière avec comme complice une vache : Elsie Bovary.  l’OVNI littéraire Oh la vache est une comédie aussi drôle et déjantée qu’un film Pixar, bourrée de clins d’œil, politiquement incorrecte et moins candide qu’il n’y paraît, entre George Orwell et Tex Avery.
Elsie parle souvent avec son éditrice pour savoir comment raconter son histoire, l’histoire d’une vache qui voulait devenir une déesse en Inde et eviter l’abattoir. C’est limite surréaliste par moment, et déroutant à d’autres. Mais il y a toujours du vrai dans ce qui est raconté.

Le style est celui d’une vache, où tout du moins de l’idée que l’on se fait d’une vache qui raconterait sa vie et son voyage improbable avec le cochon qui voulait voir Israël et d’une dinde qui voulait voir la Turquie.

Si le style n’est pas très littéraire, c’est voulu et ça marche plutôt bien. Même si tout du long on se demande où il veut nous emmener avec cette folle équipée !

Oh la vache est une belle surprise. C’est amusant, pas très long et complètement en décalage avec l’idée que l’on se fait de l’acteur.

Parution : 13/01/2016
Pages : 216
Prix : 16.90 € – Prix du livre numérique: 11.99 €

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.