ConcertsMusique

Lostprophets au Bataclan

IMG_20120508_192158

Mon premier concert de Lostprophets c’était il y a 10 ans. Déjà ! Il était en première partie de A au côté de Simple plan. hey oui ! Depuis ils ont fait du chemin, après la Boule noire, l’Élysée Montmartre, le Trabendo, ils étaient pour la seconde fois au Bataclan.

Ils étaient à Paris ce 8 mai dernier pour leur nouvelle tournée. Elle fait suite à la sortie de leur dernier album Weapons. La salle était hélas à moitié remplis. Il y a deux ans lors de leur dernier passage, le concert était presque complet. Petite déception et incompréhension pour ma part, mais en fin de compte c’était plus agréable car moins chaud qu’à l’accoutumé.

La première partie était assurée par Young Guns qui a fait bouger quelques fans, mais qui ne m’a pas laissé un grand souvenir. Après 30 minutes d’attente interminable pour mon dos et mon genou, les gallois entrent enfin sur scène ! Ian Watkins portait sur lui des lasers verts qui se diffusaient dans toute la salle.
L’ambiance s’est enflammée dès le début du concert avec Bring ‘Em Down leur dernier single. Ils ont enchaîné avec It’s Not the End of the World, But I Can See It from Here tiré de The Betrayed. Pourtant le son n’est pas extraordinaire, j’ai beaucoup de mal à entendre le son de la voix de Ian. Et apriori lui aussi.

Le concert a vraiment décollé pour ma part lorsqu’ils enchainent les titres plus anciens avec Last Summer, puis Rooftops (A Liberation Broadcast), mais aussi la plus ancienne Shinobi Vs. Dragon Ninja avant de continuer sur We Bring An Arsenal, Last Train Home et enfin Burn Burn où j’ai bougé comme une folle. Oui ça c’était bon, j’étais enfin en eau et je dégustais avec un plaisir non dissimulé ce que Lostprophets fait de mieux.

Après une courte pause (cette fois), le groupe revient et joue leur dernier titre Everyday Combat. Et puis les lumières se rallument…

Bon concert, mais la set list était très courte, à peine 15 titres contre 19 sur le reste de la tournée… Le concert qu’il fallait faire c’était chez eux à Cardiff avec l’intégralité de Start Something. Dommage, on devra se contenter du service minimum à ce niveau. Heureusement, pour le reste ils ont assuré.
L’ambiance était excellente, chaque membre du groupe s’est réellement donné à fond et si l’on oublie les soucis de son au début de leur set c’était vraiment un bon concert.

IMG_20120508_201123

Set List :

Bring ‘Em Down
It’s Not the End of the World, But I Can See It from Here
Better Off Dead
Can’t Catch Tomorrow (Good Shoes Won’t Save You This Time)
A Town Called Hypocrisy
Another Shot
Make a Move
Where We Belong
Last Summer
Rooftops (A Liberation Broadcast)
Shinobi Vs. Dragon Ninja
We Bring An Arsenal
Last Train Home
Burn Burn

Encore :
Everyday Combat

Tanja

Tatiana Chedebois, plus connue sous le nom de plume "Tanja", écrit sur la J-music, les mangas et les anime depuis plus de 25 ans. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). Avec son groupe de visual kei français elle fait en 2004 la première partie de Blood premier groupe de vk à venir en France. En 2019, elle cocrée le podcast du BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre. Puis en 2022, elle intègre la team du Cri du mochi pour parler manga et anime généraliste sur Twitch.