Musique

Bilan 2003 : Visual kei

Gros plan sur ce qui a marqué le visual kei lors de cette année 2003

J’aurais pu proposer mes CD préférés de l’année 2003, vous dire comme quoi d’autres ont été déplorables, mais mes goûts sont loin de représenter la majorité de fans de visual. Alors j’ai préféré vous exposer quelques points importants de cette année écoulée.

2003 restera dans l’historique du visual comme une année charnière. Le mouvement, dont l’influence faiblissait depuis 3 ou 4 ans, reprend du poil de la bête. De nouveaux groupes ont intéressé les firmes major, ce qui permet de booster le milieu indies pour ne pas qu’ils disparaissent dans les méandres des modes japonaises. Major, indies, la mode vestimentaire sont tous intimement liés. La mode « visual kei » (goth loli, neo punk etc.) a explosé en trois alors que le mouvement musical était en déclin ! Paradoxalement des groupes ont choisi de retourner en indies pour retrouver leur liberté de compositeurs. En fin de compte on se retrouve avec des classifications bâtardes avec des groupes qui se produisent eux-même, mais, qui sont distribués par des maisons de disque major.

Major, indies, des limites de plus en plus floues
Cette nouvelle vague de passage major a commencé en 2002 avec Psycho le Cému, Cali=gari et Wyse qui jouent tous dans les registres très différents et a continué avec nightmare, Kagrra et baroque. Notons le statut bancale de MUCC, Plastic tree, La’Cryma Chisti qui se produisent tout en étant distribués par des firmes major.
On ne compte pas non plus les artistes qui ont eu des moments de flottements à cause de changement de maison de disque : Ryuichi, Sugizo ou encore Glay.

Les tops et les heureux événements
L’Arc en Ciel qui s’occupait de leur carrière solo depuis 2000 sont revenus pour 7 concerts exceptionnels, bien entendu tous complets en une heure. Saluons aussi Hyde qui est devenu papa au mois de décembre. Mais aussi Teru (Glay) qui était devenu une nouvel fois papa au mois de mars.
Pour en revenir à Hyde, on ne peut passer sous silence le succès du film : Moon Child. Le projet lancé par Gackt a drainé plus d’un million de fans dans les salles obscures.
Un autre petit qui deviendra grand : Miyavi. Son second album a explosé les charts de l’ORICON indies et ses concerts ont été sold out. D’ailleurs des grands noms du Jrock étaient venus jouer avec lui (Pata, Shinya (luna Sea), Luke, Chirolyn).

Les flops et les petits ennuis
L’année a été marquée par le retour d’Izam (Shazna) avec un album solo qui, comme on s’y attendait n’a pas marché. Son rôle dans TRICK, un drama très connu au Japon, était plus prometteur.
Glay de leur côté ont été très discret cette année.
Yoshiki qui, toujours dans Globe, est sans contexte le bide de l’année avec un album où il n’a composé qu’un titre (le fameux maxi) et un concert au Tokyo dome annulé par peur de la pneumonie atypique. Depuis le groupe a disparu – à part quelques compiles et remix à droite à gauche -. De plus il semble que Yoshiki est des problèmes avec sa maison de disque. Cette dernière bloque la sortie des cd et dvd de violet UK. Comme si Yoshiki ne savait pas faire ça tout seul…

DVD le boom du live !
Les japonais semblent enfin s’être rendu compte que le DVD était un support idéal et moins coûteux qu’une VHS pour sortir des live dans le commerce. Cette année fut donc très riche en sortie en tout genre. D’un côté les vieux concerts avec le très attendu Art of life live de X Japan ou le Revive de Luna Sea. Mais aussi une pléiade d’autres groupes ont rempli les bacs tout au long de l’année : Dir en grey, cali=gari, MUCC, Kagrra, Pierrot, Moi dix Mois, Vidoll, L’Arc en Ciel, Gackt, Miyavi, Buck Tick, Sex Machineguns, Sads, J, Inoran, Glay… Même l’indies s’y met ! Et la qualité est bien meilleure qu’au temps des vidéos.
Et c’est sans compter sur les rééditions en DVD des anciennes VHS comme Glay, Derlanger, L’Arc en Ciel, Pierrot etc. Je sais c’est dur pour le porte monnaie ! Mais c’est aussi bien agréable pour votre lecteur DVD.

Les séparations
C’est en indies, avec des groupes, souvent peu connus, qu’on trouve le plus de séparations réelles : Hanamuke, Mist of rouge, allure idea, Jakura, Vivid, RONDE, Gill’e cadith, Pool, Chronosphere etc.
Les groupes plus connus préfèrent utiliser le terme ‘pause’. C’est le cas de cali=gari et Dope Headz. Sex Machineguns s’est officiellement séparés. Mais comme nous retrouvons Anchang à la tête de Sex Machinegun on a l’impression que le groupe existe toujours, même si on regrettera Noisy.

L’’avenir
En 2004 les groupes qui devraient faire parlez d’eux et sortir leur épingle du jeu devrait être logiquement : Scissor, Gullet, Givuss, Doremi Dan, +Despair Ray+, Shelly Trip Realize et D.
On peut attendre aussi beaucoup du retour de L’Arc en Ciel et de baroque.

En France
L’année s’annonce très prometteuse avec au mois d’avril le concert de BLOOD et ensuite le concert de Eve of Destiny. Tout espoir est permis pour la suite, pourvu que les groupes veuillent venir se produire dans notre beau pays et surtout qu’ils aient les financements pour réaliser nos vœux les plus chers.
Des tractations sont en cours… attendons patiemment le résultat pour la fin du 1er semèstre 2004 !
Saluons aussi la prise de risque du magasin parisien KONCI qui importe désormais des CD et DVD originaux qu’ils soient indies ou major.

Ne reste plus qu’à observer l’évolution de ce petit monde, toujours plein de ressources ! Jrockfrance se fera un plaisir de continuer à vous informer sur les groupes et les différents événements qui se dérouleront au Japon et en France. Venez nombreux aux concerts et aux soirées pour montrer que vous en voulez toujours plus, que le public français et présent et qu’il est le meilleur du monde !

Tanja

Tatiana Chedebois, plus connue sous le nom de plume "Tanja", écrit sur la J-music, les mangas et les anime depuis plus de 25 ans. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). Avec son groupe de visual kei français elle fait en 2004 la première partie de Blood premier groupe de vk à venir en France. En 2019, elle cocrée le podcast du BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre. Puis en 2022, elle intègre la team du Cri du mochi pour parler manga et anime généraliste sur Twitch.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.