Découverte : First job, new life!

First job, new life! est un manga de NEMU Yôko paru dans magazine Feel Young. En France les quatre tomes que compte la série sortiront dans la collection Life de Kana. Ce manga est le spin off de Gozen 3-ji no Muhôchitai inédit en France. Il existe encore un autre titre du même univers Gozen 3-ji no Fukyôwaon.
Originaire de Gifu, elle est née en 1980 et travail désormais à Nagoya. On la connait en France pour avoir été la character-designer de Lou et l’île aux sirènes de Masaaki Yuasa.

Tamako vient de terminer ses études et a été engagée malgré elle dans un petit bureau de design spécialisé dans les affiches pour pachinko.
Comment peut-on être engagé malgré soi ? Quand un papa désespéré envoie un CV, sans prévenir l’intéressée, et que le patron extravagant de la boîte débarque à l’entretien et décide qu’elle sera engagée parce « qu’elle a un regard déterminé ».
Ainsi commence la vie professionnelle de Tamako dans cette boîte aux conditions de travail désastreuses, peuplée de gens étranges mais affectueux. Et puis, il y a sa vie amoureuse qui balance entre deux jeunes hommes gravitant autour d’elle.

Pour lire un extrait cliquez sur l’image © Nemu Yoko/ SHODENSHA Publishing Co.,Ltd.

 

Tamako c’est peu vous, moi, quand on entre sur le marché du travail. On apprend de nouvelles règles différentes de ce qu’on avait pu avoir jusque là pendant ses études. L’âge adulte c’est devenir une partie de cette société aux sentiments multiples et complexes. Notre jeune femme se doit de faire le tri dans ses sentiments. Et comprendre la différence entre l’admiration qu’elle porte à ses collègues et l’amour le vrai avec un grand A. Mais voilà ce n’est pas simple de faire la différence. Elle va fréquenter Dômoto son supérieur qui semble-t-il a déjà une petite amie ou encore Miya un jeune homme qui a dû mal à s’engager. Chacune de ses rencontres va forger son existence. Parfois bien malgré elle.

J’ai craqué pour Tamako, c’est une héroïne toute timide avec laquelle je me suis vite identifiée. Parce qu’au final même si elle est très naïve on a toujours envie de devenir son amie. Pas féminine pour un sous, c’est avec ses actions et sa gentillesse qu’elle va toucher le cœur de ses collègues. Le paraître ça lui passe totalement au dessus de la tête. La première réaction face à l’adversité serait la fuite, mais son entourage fini toujours par la pousser à se dépasser comme son père qui envoie son CV alors qu’elle n’a qu’une envie fuir.

J’ai craqué aussi pour le style de dessin de NEMU Yôko. C’est très doux et à la fois très stylé, on sent une grande maîtrise du mouvement et des expressions. Très épuré, souvent sans beaucoup de décors, certaines pages se concentre sur les regards de Tamako, perdus dans ce nouvel environnement qu’elle essai de comprendre et d’apprivoiser. J’en redemande. Si jamais les deux autres titres qu’elle a fait dans le même univers pouvaient arriver jusqu’à nos librairie, j’en serais ravie.

Ce manga est une vraie bonne surprise de la collection Life. Si j’étais très mitigée sur le titre just not married, je suis tombée littéralement sous le charme de First job, new life! C’est frais et ça se lit facilement, n’hésitez donc pas à vous lancer dans cette aventure en quatre tomes !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.