Anime été 2020 : MrLove: Queen’s Choice, quatre garçons dans le vent

MrLove: Queen’s Choice est l’adaptation animée d’un jeu sur smarphone. Un jeu visual  novel chinois qui existe depuis mars 2019. Son titre japonais est Love and Producer ~EVOL×LOVE~.
Le jeu n’existe pas en français, cependant vous pouvez regarder l’anime sur Crunchyroll tous les mercredis à 18h.

Après le décès de son père, une jeune femme se retrouve à la tête d’une petite société de production et doit travailler dur pour livrer le programme qu’elle réalise pour la télévision. Dans le même temps, elle rencontre quatre garçons pouvant potentiellement devenir son petit ami : Simon (un scientifique), Kiro (une star déjà très populaire), Gavin(un policier) et Victor (président du groupe Loveland qui finance sa compagnie). Ils sont tous des « Evolvers » détenant certains pouvoirs.

C’est le studio MAPPA (Banana fish, Yuri on Ice, The God of High School) qui a été chargé de son adaptation en anime. Le directeur n’est autre que Munehisa Sakai qui a déjà dirigé des séries à succès comme Bishoujo Senshi Sailor Moon Crystal ou Zombieland Saga, mais aussi des films de ONE PIECE. C’est Kiyoko Yoshimura qui s’est occupé du scénario (The God of High School). Le chara design on le doit à Jinshichi Yamaguchi. L’animation est pas mauvaise, c’est assez joli à regarder, le design part pas dans tous les sens. C’est pas l’anime le plus riche de l’année mais il fait le job.

Les musiques sont de Yūsuke Katō qui a beaucoup composé pour les Johnny’s entre autre. Ce n’est que sa deuxième participation pour la bande-originale d’un anime. Le générique de début, Nibiiro no Yoake, est interprété par de Yutaro Miura, tandis que celui de fin, Maioritekita Yuki, par Konomi Suzuki.

Alors qu’est-ce que ça donne ? 

Le premier épisode ne m’avait pas spécialement convaincu. Certains dialogues semblent tout droit sortis du jeu. Comme si le personnage en face de l’héroïne lui demandait de prendre du level pour pouvoir continuer la discussion. C’est très étrange. Et n’étant pas fan de jeu à la base c’est assez bizarre comme narration. Par la suite ça s’arrange. Il fait tout de même attendre quelques épisodes pour vraiment rentrer dans le vif du sujet et voir apparaître un réel intérêt à cet anime. Une fois les masques de chacun des protagonistes tombent l’histoire prend une autre dimension et passe de l’otome game ou thriller un peu plus intéressant.
Certes notre héroïne doit prendre du galon pour devenir une super productrice, mais elle doit aussi retrouver les fragments de son passé. Une fois toutes les pièces du puzzle on devrait avoir une vision plus large.

MrLove: Queen’s Choice sauve les meubles avec son scénario. Pour le moment les adaptations de jeux m’ont laissé assez froide, voir dépitée. Celle-ci commence à être intéressante. Cependant, il y a des points qui ne me plaisent pas comme cette espère de drague à deux francs où tu sens qu’elle finira jamais avec aucun des mecs. Certes ça donne du grain à moudre pour l’imagination, mais j’aime bien le concret avec une fin et tout et tout. Vous me direz il suffit d’aller jouer au jeu pour avoir « ma » fin… Mais c’est tellement pas mon truc…

Bref, MrLove: Queen’s Choice c’est au final assez sympa, ça se regarde sans peine. Ce n’est effectivement pas l’anime de l’année, mais l’adaptation par MAPPA est tout de même un cran au dessus de ce que j’avais pu voir auparavant. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.