Interview de Scraf l’auteure du boy’s love coréen He, him & us

Japan Expo comme son nom l’indique parle du Japon, mais il a influencé un grand nombre d’auteurs aussi bien Français, qu’Allemands, qu’Italiens, que Coréens. C’est donc avec plaisir que j’ai pu interviewer les auteures de webtoon Scraf (He, him & us) et Lee Narae (Honey blood). Pour commencer, voici l’interview de Scraf.

Qu’est-ce qui t’a décidé à devenir auteur/dessinateur ? Racontez nous votre parcours.

Scraf : Je suis devenue autrice un peu par hasard, je dessinais pour m’amuser chez moi, mais je n’avais pas l’ambition d’éditer mes dessins. Un jour on m’a conseillé de participer à un concours que j’ai gagné. A partir de ce moment j’ai pu être édité et je suis devenue une dessinatrice professionnelle. C’était en 2007, ça fait un peu plus d’une dizaine d’année maintenant que j’ai débuté. J’ai fait d’autres choses avant He, him & us que vous pouvez lire en France.  Ma première aventure était déjà un webtoon, et j’ai fait quelques séries avant de commencer He, him & us. Cette dernière vient de se terminer en Corée un peu avant Japan Expo.
Je suis très contente d’avoir pu terminer la série et qu’elle est été aussi longue. Je peux enfin dormir. Je suis très fière d’avoir terminée de plus je peux plus profiter de sa vie.

Parlez nous du héros Jungsoo.

A propos de Jungsoo, au début je voulais avoir un personnage lycéen, mais en Coréen il y a quelques restrictions concernant la représentation des mineurs dans les œuvres de fictions. Je me suis donc penchée sur un personnage qui prépare les concours pour devenir fonctionnaire, mais c’était trop sérieux. Comme j’avais besoin d’un personnage majeur et qui avait des débuts difficiles j’ai choisi de le faire redoubler. J’avais besoin de faire passer le message que si les débuts sont difficiles et laborieux, on peut malgré tout trouver le bonheur.

Pourriez-vous nous raconter un peu une semaine type de production d’un chapitre : avec combien d’assistants vous travaillez, tous les jours ou un seul jour peut-être, et comment vous vous organisez entre les étapes d’écriture et de dessin ?

Scraf : Quand j’étais en publication sur une semaine, je travaillais cinq jours, du levé jusqu’au couché sans m’arrêter et les deux jours restant je dormais ou je regardais des films ou des séries pour me détendre. C’est très intense. Je suis en vacances maintenant. Je profite de Paris et de la France, il faut vraiment très beau.

Pourquoi avoir choisi le Boy’s love est-ce qu’elle en avait déjà fait avant ?

Scraf : C’est ma seconde série avec du BL, c’est un genre d’histoire que j’aime bien raconter et qui me plait. Mon éditeur actuel avait lu ma série précédente et m’a donc proposer de refaire une série BL ce que j’ai accepté avec enthousiasme.

Quels sont vos projets pour la suite ?

J’ai bien tous les genres de récit, mais la prochaine fois j’aimerais bien écrire une histoire sur un couple hétéro.  Mais ça ne se fera pas avant un ou deux ans. Si je povuais je prendrais encore plus de repos (rires). Faire une série hebdomadaire est réellement épuisant.

Quelles sont les qualités qui selon vous font un bon webtoon ?

A partir du moment où les séries ne vont pas complètement à l’encontre de l’étique, j’aime tous les genres, et toutes les histoires, j’aime la diversité que ce soit les romances, le BL, l’action, je suis bon public.

Quels sont vos influences (auteurs, etc.).

Je suis influencée par une multitude d’auteurs que je lis, mais je ne saurais pas vous en citer un en particulier. Quand j’étais petite j’aimais bien Sailor Moon !

Je vois souvent des auteurs de demander à ne pas télécharger les versions pirates, est-ce que le piratage vous touche ?

Je comprends pourquoi ces personnes agissent ainsi, cependant cela reste du vol, j’aimerais que les lecteurs achètent plutôt que de pirater.

Attention Spoiler si vous n’avez peur de rien…

 

Avez-vous un message à passer aux lecteurs à ce sujet ?

Je remercie tous les lecteurs de continuer de soutenir et de lire He, him & us. C’est un simple triangle amoureux et il se peut qu’à la fin le personnage principal ne termine pas avec la personne que l’on souhaites pas. Mais dans tous les cas, même si ça ne va pas dans le sens que vous souhaitez, je demande à ce que les fans comprennent Jungsoo qui est au beau milieu de ce triangle.

C’est limite un spoiler !

Ah effectivement, je me demande si je suis pas en train de spoiler la fin là… (rires).

 

Fin du spoiler

L’un des principaux messages de He, him & us est que malgré des débuts difficiles on peut trouver le bonheur, mais c’est avant tout une romance. Quand on regarde bien, les prétendants de Jungsoo sont bien il fallait donc un personnage plus réaliste.

Je vous remercie pour cette interview.

Merci à vous aussi pour votre accueil.

Pour découvrir ou redécouvrir ses deux titres suivez les liens vers Delitoon He, him & us. Merci Delitoon, mais aussi à Sarah Marcadé et à Hyung-Rae Kim pour la traduction.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.