La destiné de Yuki et les six enfants du Destin

Pré-publiée sous le titre Yuki wa Jigoku ni Ochiru no ka (littéralement « Est-ce que Yuki tombe en Enfer ? ») à partir de 2014 dans le magazine LaLa (Hakusensha), La destinée de Yuki rejoint la sous-collection Purple Shine de Pika Shōjo. C’est une série en six tomes qui est terminée au Japon. Son auteure, Hiro Fujiwara, est principalement connue en France pour la série Maid Sama ! (2006).

Yuki et ses cinq amis sont nés et ont grandi à  Mutsujimura, un village perdu dans la campagne, dans la région de Kyôto. Une année a passé  depuis  la disparition soudaine  des quatre aînés, la veille de leur entrée au lycée, laissant Yuki et Takaya  seuls.  Mais lorsqu’un  mystérieux  être démoniaque les  menace,  l’un de  leurs  amis  fait un retour fracassant et leur sauve la vie !  Métamorphosé,  celui-ci  est méconnaissable  et  ne nourrit qu’un seul but : protéger Yuki à tout prix… Commence le récit des Six Enfants du Destin qui apparaissent tous les cent ans. Ils doivent doivent protéger le monde des esprits malfaisant. Chaque enfant appartient à une famille en charge de protéger une « voie » : la voie des hommes, la voie des animaux, la voie des esprits affamés, la voie des démons, la voie du ciel et la voie des enfers.

Le schéma peut paraître assez facile à première vue, c’est là qu’est tout le talent de Hiro Fujiwara qui arrive à rendre une histoire somme toute assez banale vraiment sympathique à lire !

Ce premier tome propose un bon rythme avec des révélations, des batailles, et même de l’humour. Nous sommes dans un shōjo donc bien entendu on voit arriver assez rapidement un triangle amoureux. Takaya est le seul qui soit resté près d’elle, ses autres ami(e)s étant partis du jour au lendemain avec de simple messages laconiques. Akira est le premier à refaire surface sans crier gare. Tout est chamboulé dans sa vie avec ce retour après des années d’absence.

Le premier tome laisse le lecteur sur un rebondissement de taille. Alors qu’on était sur une histoire assez classique, ce dernier rebondissement donne furieusement envie de lire la suite !

Graphiquement ce n’est pas ce que je préfère, cependant on ne peut pas dire non plus que ce soit désagréable à regarder, loin de là.

La destinée de Yuki est un manga agréable à lire qui plaira aux jeunes demoiselles avec son lot d’action, d’humour et d’amour.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.