Le livre indispensable de l’été : JUMP – l’âge d’or du manga

Hiroki Gotō est l’un des anciens rédacteur en chef du JUMP, il a participé à l’âge d’or du magazine de prépublication. Dans ce livre de 336 pages il narre les début du magazine jusqu’à son âge dans les années 80. Cet excellent ouvrage est édité par Kurokawa.

Dragon Ball, Captain tsubasa (Olive et Tom), Hokuto no Ken (Ken Le Survivant), Saint Seya (Les Chevaliers du Zodiaque) ou encore City Hunter (Nicky Larson)… tous ces dessins animés qui ont bercé l’enfance de nombreux Français sont nés dans un magazine japonais devenu légendaire : le Shônen Jump !
Embauché dans la rédaction dès 1970, Hiroki Gotō a pris part à la naissance de nombreux titres qui façonnèrent le manga moderne tel qu’on le connaît aujourd’hui.
Devenu rédacteur en chef du Shônen Jump durant la fin des années 80, période considérée par beaucoup comme « l’âge d’or du manga » au Japon, il nous livre ici un témoignage inestimable sur les coulisses du manga, ainsi que les secrets de création d’œuvres aussi cultes qu’inoubliables.

Hiroki Gotō nous fait vivre les débuts du JUMP jusqu’à l’âge d’or du manga dans les années 80. Il est arrivé dans la rédaction deux ans après les débuts du magazine et il va en suivre l’évolution jusqu’à devenir rédacteur en chef. Il nous explique comment fonctionne le magazine de prépublication et comment il a pu avoir un tirage assez élevé pour le faire rentrer dans Livre Guinness des records.

Parlons du commencement, il explique la relation entre l’éditeur (tantō) et le mangaka. Avec un certain recul il raconte comment cela peut devenir toxique, mais aussi que c’est très satisfaisant de participer à l’oeuvre d’un mangaka. On entre par la petite porte et comme une petite souris on apprend ce qui a construit le magazine, jusqu’à sa chute à la fin des années 90 avec notamment les changements d’habitude des lecteurs.

L’essentiel du livre est un long aperçu des titres qui ont forgé la réputation du JUMP. Au début c’est assez intéressant, par la suite j’avoue que c’est un peu long. C’est un long listing des titres qui ont marqué le magazine, avec son avis et quelques informations. Heureusement la fin est assez intéressante sur le pourquoi le tirage à baisser drastiquement par la suite.

Le magazine connut son plus fort tirages au cours de l’année 1995 avec plus de 6,5 millions d’exemplaires vendu pour le numéro du nouvel an, par la suite ce dernier s’effondra avec l’arrêt de Slam Dunk et Dragon Ball. Le magazine ne tire plus qu’à un peu plus de deux millions d’exemplaires. Il doit désormais compter sur d’autres choses pour survivre. C’est le cas de JUMP, mais aussi de beaucoup d’autres magazines.

En fin de compte c’est un livre ultra intéressant, certes il ne développe qu’un point de vue, mais qu’importe c’est déjà enrichissant d’en apprendre autant surtout venant d’une personne qui a vraiment participer au journal et  à l’expansion du manga au Japon. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.