Kanon au bout du monde : les occasions manquées

YONESHIRO Kyô est l’auteure de Kanon au bout du monde une nouveauté de chez Akata. Et vous l’avez peut-être remarqué, j’aime beaucoup leur ligne éditoriale je n’ai donc pas hésité longtemps quand on me l’a prêté. Il est publié dans le magazine Big Comic Spirits, c’est un seinen et la série se termine en 5 tomes. Pas le temps donc de s’ennuyer. Le premier tome est sorti en juin, le second sera pour août, puis la suite sortira à un rythme trimestriel. Elle a commencé sa carrière en 2013 avec des récits plus courts, d’après l’éditeur elle est très appréciée de ses pairs.

Mais de quoi parle Kanon au bout du monde ? Depuis qu’une nuée d’extraterrestres s’est abattue sur notre planète, une sempiternelle pluie tombe sur Tokyo. Depuis, l’humanité vit séparée en deux : ceux qui vivent à la surface, et des privilégiés réfugiés sous terre.
Kanon, jeune femme qui travaille dans un petit café, fait partie de ceux de la surface. Sous ses airs fragiles, elle cache en réalité un caractère pour le moins unique : malgré la situation du monde, son unique préoccupation est Sosuke Sakai, l’homme qu’elle aime en vain depuis le lycée. Des retrouvailles inattendues lui permettront-elles d’enfin conquérir le cœur de son idole ? Rien n’est moins sûr… Car Sosuke, véritable héros national engagé dans la lutte contre l’invasion des « gelées », est de surcroît un homme marié… Kanon aura-t-elle le courage de courir après cet amour interdit ?

Pour lire un extrait cliquez sur l’image © by YONESHIRO Kyô / Shôgakukan

Kanon au bout du monde est une romance contrariée au ton doux-amer amour ou l’auteure nous mène à la rencontre des rapports humains dans un monde post-apocalyptique. Son héroïne plutôt « inadaptée sociale » n’a qu’une obsession son amour de lycée qu’elle suit depuis sept ans. Elle s’est déclarée, mais son amour n’était pas réciproque à l’époque. Cela pourrait-il changer ? Ses régénérations le changerait-il au point qu’il tombe amoureux d’elle ? Mais cet amour n’était-il pas déjà là dès le début et sa déclaration une erreur de timing ?

Faire évoluer ses personnages dans un univers de science fiction est une façon bien particulière de parler sentiments et de leur évolution. Car si Sosuke semble changer à chaque régénération, n’est-il tout de même pas le même avec seulement quelques variantes ? La SF est une excuse toute trouver pour explorer les sentiments humains dans des  tranches de vie.

Elle maîtrise à la perfection son scénario avec une construction subtil. Le récit principal avance à petites touches  alors que les détails de leur passé se dévoilent petit à petit. On ne s’y perd jamais, c’est très agréable à lire.

L’héroïne aurait pu être effrayante avec son attitude de stalker, car elle suit Sosuke un peu partout. Quand il passe à la télé elle fait abstraction de tout ce qui l’entoure, elle garde aussi toutes les coupures de presse comme si elle suivait une rock stare. Malgré son comportement YONESHIRO Kyô arrive à la rendre attachante. On sent qu’elle est amoureuse, mais qu’elle ne lui ferait pas de mal pour autant malgré son obsession. Le plus flippant serait peut-être Sosuke avec ses réactions.

Au final, Kanon au bout du monde, est une bonne surprise de part la qualité de sa narration et de son dessin. Il ne paie de mine, et pourtant j’ai été captivé de la première à la dernière page. Après un tel cliffhanger j’attends la suite avec impatience.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.