Découverte manga : Beastars

Laissez moi vous parler de Beastars, un manga multi-primé dans son pays d’origine (prix Osamu Tezuka, Manga Taishô Awards 2018, Japan Media Arts Festival…) et qui débarque enfin en France ! Son auteure, Paru Itagaki, est pré-publié dans le magazine Shônen Champion et débarque dans la collection seinen de Ki-oon. Au Japon 12 tomes ont été publié et bientôt un anime sera diffusé. C’est un énorme succès dont je n’avais pas idée jusqu’à que soit annoncé sa publication en France. Tout le monde avait l’air tellement au taquet, j’étais très intriguée. Paru Itagaki est venue au festival international de la BD d’Angoulême pour présenter son oeuvre.

A l’institut Cherryton, herbivores et carnivores vivent dans une harmonie orchestrée en détail. La consommation de viande est strictement interdite, et les dortoirs sont séparés en fonction des régimes alimentaires. Tout pourrait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes… mais la culture ne peut étouffer tous les instincts. Quand le cadavre de l’alpaga Tem est retrouvé déchiqueté sur le campus, les méfiances ancestrales refont surface !
Legosi est la cible de toutes les suspicions. Parce qu’il était proche de Tem, parce qu’il est une des dernières personnes à avoir été vues en sa compagnie, et surtout… parce que c’est un loup. Pourtant, sensible et timide, il fait son possible pour réprimer ses instincts. Hélas, ses efforts sont vains face au vent de discrimination qui souffle sur le pensionnat…
Le seul qui pourra apaiser ce climat de terreur est le Beastar, le leader de l’école. Pour l’heure, les candidats se préparent, les élections approchent… Le favori n’est autre que le cerf Louis, étoile incontestée du club de théâtre auquel appartient Legosi. Bien décidé à remettre les carnivores à leur place, il fait mine de ne pas craindre les crocs acérés du loup gris. Mais peut-être serait-il mieux avisé de ne pas le sous-estimer !

© 2017 Paru Itagaki (AKITASHOTEN)

Quand l’herbivore fait preuve d’une ambition carnassière, le loup devient le paria… Au cœur de jeux de pouvoir impitoyables, jusqu’où peut-on refouler sa vraie nature ? Beastars est un manga assez subtil qui parle de notre propre société à travers celle des herbivores et carnivores.

Oui, ça claque. Et j’avoue que je comprends que Ki-oon est sorti les deux premiers tomes simultanément. Ce n’est vraiment que dans le second tome que j’ai commencé à accrocher. Le premier tome nous présente les personnages et l’univers, mais sans que je comprenne vraiment vers où on voulait m’emmener. Il y a un crime, mais on ne cherche pas particulièrement à savoir vraiment qui a tué. Dans le second il y a un peu plus d’enjeu et j’ai vraiment commencé à apprécié Legosi.

Le style de Paru Itagaki est particulier, il est reconnaissable entre mille avec son trait clair, sans être trop lise. Graphiquement elle se démarque beaucoup, c’est très intéressant. L’Anthropomorphisme est utilisé avec intelligence et ses personnages ont une force incroyable, j’aime beaucoup le personnage de Louis le cerf rouge à la force mentale hors du commun pour un herbivore. Sous sa plume incroyable un monde s’ouvre à nous, mais un monde pas si différent du nôtre quand on y pense bien.

Beastars est un manga qui effectivement fascine assez rapidement le lecteur et j’attends avec d’autant plus impatience la suite des aventures de Legosi. C’est heureux de voir des titres si différents arriver en France.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.