Lecturemanga - manhwa - manhua

Frieren, voyage au bout de l’éternité

Frieren est un manga écrit par Kanehito YAMADA et dessiné par Tsukasa ABE. Prépublié dans le Shōnen Sunday, c’est parce qu’il a été de nombreuses fois primés que j’ai entendu parler de lui. Depuis, je suis intriguée et il était en bonne place dans ma liste des mangas que je voulais lire en VF. C’est choses faites grâce à Ki-oon. Ils ont décidé de mettre le paquet sur cette sortie avec un kit presse magnifique, une version collector dès le premier tome et une sortie simultané des deux premiers volumes de la série.

De quoi ça parle ?

Le jeune héros Himmel et ses compagnons, l’elfe Frieren, le nain Eisen et le prêtre Heiter, rentrent victorieux de leur combat contre le roi des démons. Au bout de dix années d’efforts, ils ont ramené la paix dans le royaume. Il est temps pour eux de retrouver une vie normale… Difficile à imaginer après tant d’aventures en commun !
Frieren, elle, ne semble guère touchée par la séparation. Pour la magicienne à la longévité exceptionnelle, une décennie ne pèse pas lourd. Elle reprend la route en solo et promet de retrouver ses camarades un demi-siècle plus tard. Elle tient parole… mais ces retrouvailles sont aussi les derniers instants passés avec Himmel, devenu un vieillard qui s’éteint paisiblement sous ses yeux. Frieren est sous le choc… La vie des humains est si courte ! L’elfe a beau être experte en magie, il lui reste encore un long chemin à parcourir pour comprendre la race humaine… Son nouvel objectif : s’initier aux arcanes du cœur !

SOSO NO FRIEREN ©2020 Kanehito TAMADA,Tsukasa ABE / SHOGAKUKAN
Le temps qui passe ne se rattrape pas

Je n’apprécie pas spécialement la fantasy japonaise de ces 25 dernières années car trop souvent enfermée dans le canevas étriqué du RPG et du jeu vidéo. Elle m’ennuie et j’ai longtemps boudé le style alors que c’est ma grande passion en littérature. J’en ai lu de très grande quantité et la fantasy reste à ce jour mon genre favori. J’avais donc une grande attente pour Frieren qui devait être différent tout en reprenant les codes du genre (nain, elfe, quête etc.).
Et effectivement, Frieren commence parce qui pourrait être la fin de beaucoup d’autres histoires. Notre héroïne, une elfe, revient victorieuse avec ses camarades. Après, un long périple d’une dizaine d’années, ils ont vaincu le roi démon. Le temps n’a presque aucune prise sur elle. Quand elle quitte ses compagnons pour voyager sans but elle leur promet de les revoir. Les années passent beaucoup plus vite pour les humains, et elle assiste aux décès de ses amis les uns après les autres. Ces dix années étaient peu de choses dans sa vie et pourtant elles vont la changer. Profondément. Pour autant son parcours est loin d’être terminé. Elle reprend la route, avec de nouveaux compagnons et tout sera différent cette fois car son expérience profite à ce nouveau voyage.

Voyage au bout de la vie

Frieren est un très beau titre. Il mélange une réflexion intense sur le temps qui passe, sur les relations humaines et ce que cela représentes pour chacun. Le premier tome est une sorte de longue introduction. Elle prend son temps pour nous présenter Frieren, ses compagnons d’un temps. Un manga tranches de vie ? Oui et non, dans le second commence une quête où Frieren tente de se découvrir elle-même autant que de comprendre les humains. Je suis rarement friande des longues marches en forêt (parce que c’est chiant), mais force est de constater que notre duo d’auteurs se débrouille très bien pour nous tenir en haleine. Ils nous font réfléchir.
Il est étonnant de s’attacher à Frieren. Elle est froide et ne semble pas ressentir grand chose. Mais certains événements vont déclencher un petit déclic.
Le duo scénariste, mangaka fonctionne à merveille. Tsukasa ABE semble s’en donner à cœur joie certaines vignettes regorgeant de détails malgré leur petites tailles. C’est aussi vivifiant pour nos neurones que pour nos yeux. C’est un des très bons points de la série, son trait sûr, épuré et pourtant très travaillé.

Frieren est un manga atypique avec un message et une réflexion complexe et pourtant accessible à tous. Un tour de force dans un paysage sans relief de la fantasy  japonaise récente. Les prix qu’a reçu le manga sont totalement mérités, et je vous encourage à prendre la route avec Frieren et ses acolytes. 

Public : Tout public
Service presse

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.