Green Book : Sur les routes du sud, drôle et généreux

Je tiens tout d’abord à remercier le Club 300 pour nous avoir permis de voir ce film avant tout le monde. Et surtout d’avoir eu pou le présenter l’acteur Viggo Mortensen. Il parle parfaitement français et a su nous vendre parfaitement le film. Comme d’habitude je suis venue sans rien savoir, ni même regarder une bande-annonce.

En 1962, alors que règne la ségrégation, Tony Lip, un videur italo-américain du Bronx, est engagé pour conduire et protéger le Dr Don Shirley, un pianiste noir de renommée mondiale, lors d’une tournée de concerts. Durant leur périple de Manhattan jusqu’au Sud profond, ils s’appuient sur le Green Book pour dénicher les établissements accueillant les personnes de couleur, où l’on ne refusera pas de servir Shirley et où il ne sera ni humilié ni maltraité. Dans un pays où le mouvement des droits civiques commence à se faire entendre, les deux hommes vont être confrontés au pire de l’âme humaine, dont ils se guérissent grâce à leur générosité et leur humour. Ensemble, ils vont devoir dépasser leurs préjugés, oublier ce qu’ils considéraient comme des différences insurmontables, pour découvrir leur humanité commune.

Il s’agit d’une histoire vraie que le réalisateur Peter Farrelly (Mary à tout prix et Dumb and Dumber) avait très envie de montrer sur les grands écrans. La seule condition était que les deux que le film devait se faire après la mort des deux principaux protagonistes.

Viggo Mortensen et Mahershala Ali sont juste parfait dans leur rôle. Les deux héros viennent de deux mondes très différents Tony Lip est rustre mais il a bon fond et ne supporte pas l’injustice. Shirley lui est bien élevé, il connait sa valeur, mais il sait aussi se mettre en danger pour vaincre les préjugés du sud. Tous les deux sont fières, ce qui donne des joutes verbales assez croustillantes. Cependant petit à petit ses deux là vont se lier d’amitié et finir par se comprendre.

J’ai passé un très bon moment devant Green Book : Sur les routes du sud, j’avais un peu peur car le réalisateur a fait des films qui sont loin dans ma liste de ce qu’est un bon film. Cependant il faut toujours une exception. Celui-ci en fait parti. C’est drôle sans être lourd, c’est revendicatif sans être moralisateur,  bref, c’est vraiment bien dosé.

Green book a été sélectionner au Golden Globe et je vous recommande chaudement d’aller le voir au cinéma vous allez passer un excellent moment.

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Une pensée sur “Green Book : Sur les routes du sud, drôle et généreux

  • 17 janvier 2019 à 13 h 20 min
    Permalink

    Coucou,

    je n’avais pas du tout entendu parler de ce film mais j’ai très envie de le voir ! Merci pour la découverte 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.