Anime automne 2018 : dans la catégorie humour je demande les monstres et le squelette

Cette fois je vais vous présenter deux animes humoristique très différents et qui ont retenu mon attention. Il s’agit de Skull-face Bookseller Honda-san et Jingai-san no yome. Les deux séries sont disponible sur Crunchryroll.

Skull-face Bookseller Honda-san

Skull-face Bookseller Honda-san de son titre japonais Gaikotsu Shotenin Honda-san est un manga diffusé sur le site pixiv avant d’être édité sur papier. Son auteur Honda raconte ses anecdotes quand il était libraire. La série est disponible sur Crunchryroll et elle comportera 12 épisodes.

Honda-san travaille comme vendeur dans une librairie. Souvent sollicité par des étrangers, il s’occupe du rayon manga, où ses anecdotes déclenchent l’hilarité… Le premier épisode poser les bases avec les sollicitations des clients fans (ou pas) de boy’s love. Honda-san est tout autant pétrifié de devoir parler anglais -ce qu’il fait aussi bien qu’un Français- que de devoir donner des exemples de titres boy’s love car ce n’est pas son domaine de prédilection dans le rayon manga. Cela donne vie a des scènes absolument géniales.

Ce n’est pas que l’occasion de rire, mais aussi de découvrir l’envers du décors des librairies japonaises. Les stocks, les mises en avant des produits, les démarchages des maisons d’éditions, les formations etc. Vous allez apprendre tout ce que vous aviez rêver de savoir (?) sur ce métier. Honda est entouré de collègues tout aussi délirant que lui et dont les réactions face aux clients sont tout aussi drôle.

ISBN~Inner Sound & book’s Narrative~ et Book-end, Happy-end. respectivement générique de début et de fin sont interprétés par TECHNOBOYS PULCRAFT GREEN-FUND. Sans être inoubliable ils sont dans l’ambiance de l’anime.

Une série atypique et très intéressante. On rit, on s’instruit et on passe un excellent moment.

jingai-san no yome

Je ne sais toujours pas au bout de cinq épisodes si j’aime ou pas Jingai-san no yome (littéralement : l’épouse d’une créature non humaine). C’est intrigant, c’est le moins que l’on puisse dire. L’oeuvre originale est yonkoma un manga quatre cases et donc humoristique. Créé par Yu Aikawa et illustré par Akiwo Yasaka. Il existe déjà six volumes et la série est toujours en cours. Ce dernier est inédit en France.

Tomari Hinowa, un élève tout à fait normal, est convoqué un jour par son professeur principal. Ce dernier lui annonce qu’il a été sélectionné pour devenir « l’épouse » d’une mystérieuse créature appelée Kanenogi. Malgré le côté surréaliste de cette situation, le nouveau couple enregistre leur mariage et commence une nouvelle vie qui, contre toute attente, se révèle heureuse ! Ainsi commence la vie conjugale douce et sucrée d’une grosse peluche et d’un lycéen ordinaire.

Voilà. Je vous vois faire une tête bizarre d’un coup. Mais cet anime est tout mignon, bizarrement mignon, mais mignon tout de même. S’il y a des sous-entendu c’est dans votre tête que ça se passe.

Il y a d’autres personnages qui viennent s’ajouter au duo Tomari Hinowa/Kanenogi. D’autres lycéens mariés a des créatures bizarre et ayant forcément des problèmes de couple amusants et déroutants. Je vous l’avais dis, c’est bizarre, mais c’est aussi assez attachant. Nous aussi on irait bien nous blottir contre Kanenogi, il a l’air bien douillet !

Je ne vous mentirais pas, j’ai déjà rit à certaines situations, cependant parfois je me demande ce que fume l’auteur. Les épisodes sont très courts 5 min générique de fin inclus. Ce qui laisse juste la place à quelques gags. Et je vous met au défi de pas chanter Happy Life Spectacle de Hi!Superb et de faire une chorégraphie débile dessus. Vous verrez c’est pas possible de résister.

Pourquoi ne pas tester jingai-san no yome et vous faire votre propre avis sur cette série vraiment spéciale ? Peut-être tomberez-vous amoureux de l’étrange bête à fourrure ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.