The rain la série danoise qui mouille la chemise

The Rain est une série télévisée de science-fiction post-apocalyptique danoise en huit épisodes diffusée sur Netflix. Bizarrement, la plateforme me propose la VF par défaut, mais n’écoutant que mon courage je me lance dans la VO, je ne connais pas un mot de danois, mais je veux entendre le jeu des acteurs et non ceux des doubleurs.

Je retrouve beaucoup d’éléments chers à la littérature young adult, si bien que j’ai pensé que c’était tiré d’un livre, mais que nenni, les créateurs de la série, Jannick Tai MosholtChristian Potalivo et Esben Toft Jacobsen ont tout inventé tout seul. On y retrouve un monde post-apocalyptique, des personnages assez jeunes, des situations romantiques, des larmes, les situations impossible, le passage à l’âge adulte et les épreuves hors du commun pour y parvenir. Les adultes sont minoritaires et la plupart du temps se sont les moins humains, car il reste une part de naïveté et de fraicheur dans ces jeunes adultes.

Le monde que nous connaissons n’existe plus. Six ans après qu’un virus brutal véhiculé par la pluie a décimé presque toute la population de Scandinavie, Simone et son frère Rasmus rescapés découvrent en quittant la sécurité de leur bunker qu’il ne reste plus aucun vestige de la civilisation. Bientôt, ils se joignent à un autre groupe de jeunes survivants et se lancent dans une aventure dangereuse qui leur fera parcourir tout le pays en quête de leur père.

La série se dévore rapidement, les épisodes font entre 40 et 45 min et le temps passe à une vitesse folle. Chaque épisode met en lumière l’un des personnages le confrontant à son passé et à ce jour où leur vie a basculé.

Certains diront que c’est un peu du vu et revu et qu’il y a des facilités scénaristiques (Comment les jeunes ont-ils tenu six ans dehors !), mais cela ne m’a pas du tout dérangé. La série a été un vrai coup de cœur. Une fois passé le premier épisode qui pose les bases, c’est vite prenant. Vont-ils survivre ? Comment vont-ils s’en sortir ? Mais il pleut vraiment beaucoup au Danemark.

Les retournements de situations sont nombreux et leurs aventures n’accusent aucun temps mort. Hormis peut-être l’épisode dans l’espèce de secte, je n’ai pas trouvé de moment inutile et encore ça permet de mieux connaître Léa.

N’attendez pas pour voir cette série, elle en vaut largement la peine. et la saison 2 est prévue pour 2019. Foncez !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.