How To Talk To Girls At Parties : le film OVNI

How To Talk To Girls At Parties est un film adapté d’une nouvelle écrite par Neil Gaiman. On peut la lire dans Des choses fragiles : Nouvelles et merveilles édité chez J’ai lu. La nouvelle et donc le film s’inspire de la jeunesse punk de Neil Gaiman à Croydon à la fin des années 70. Effectivement, on a parfois l’impression qu’il a été fait sous acide.

Le réalisateur John Cameron Mitchell (Rabbit Hole, Shortbus, Hedwig and the Angry Inch) est américain et son producteur lui propose de travailler sur cette nouvelle un peu spéciale. Une histoire d’amour entre un punk et une extraterrestre, mais les filles ne sont-elles pas toutes des extraterrestre pour les ado ? Le thème principal était de montrer l’abîme entre les filles et les garçons.

1977 : trois jeunes anglais croisent dans une soirée des créatures aussi sublimes qu’étranges. Au départ ils pensent que c’est une secte. Ils sont habillés bizarrement et on des mœurs étranges. Vic l’apprendra a ses dépends (ou pas ?). En pleine émergence punk, ils découvriront l’amour, cette planète inconnue et tenteront de résoudre ce mystère : comment parler aux filles en soirée…

L’extra terrestre est interprétée par la très fraîche Elle Fanning. Elle a envie de savoir ce qu’est le punk, elle a envie de s’émanciper même si son espèce ne le permet pas. Notons aussi la présence de Nicole Kidman qui joue le rôle d’une chercheuse de talent. On sent qu’elle s’est bien amusé dans le rôle même si on n’y croit pas une seconde.

Les morceaux et artistes utilisés ne sont pas les plus connus du genre comme les Damned, les Homosexuals ou encore du dub reggae. Le punk c’était un gros fuck à l’industrie du disque et à la société en général. La chanson interprétée par les deux héros et qui trouvent échos dans leurs vies pourtant si différente est un excellent défouloir.

Pour les séquences animées qui représentent les fantasmes et rêves d’Enn, le superviseur des effets visuels John Bair s’est inspiré de nombreuses œuvres psychédéliques et de science-fiction des années 70 (Allociné). Et c’est vrai que ça m’a fait pensé à ces films totalement barrés de ces années là. Ce film est barré, mais u’une façon positive. Il donne le sourire, même s’il a son moment d’émotion.

Il y a des clins d’œil à l’oeuvre de Gaiman, comme les dessins du héros qui ressemblent beaucoup aux dessins de Dream de son roman graphique Sandman, et si vous avez l’œil à la toute fin collé sur la vitrine on peut voir un autocollant « Sandman ».

Bref, How To Talk To Girls At Parties n’est pas un film qui plaira à tout le monde loin sans faut, cependant si vous aimez l’esprit punk, que vous êtes fan de Neil Gaiman, votre esprit est déjà préparé à ce que vous allez voir. C’est un film ovni, un WTF so british savoureux et excentrique.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.