JaponVoyage 03 - 2001Voyages

Voyage au Japon 2001 : Jeudi 27 avril : Dir en grey

C’est le grand jour… Nous nous préparons pour la grande messe, un concert de Dir en grey !

J’ai juste un problème, je posséde deux places et n’ayant pas encore le don de bicuité, il me faut en revendre une ! Nous arrivons devant la 1re porte qui méne au budokan quand nous appercevons une graaaaaaaande file d’attente pour les goods !

 

 

Pink killer nous rejoind à son tour et on continue à faire la queue. Quand enfin on arrive par petits groupes aux goods c’est l’affolement général ! ^^ »

 

C’est plus calme ensuite, on admire ce qu’on a acheter ! Mais et surtout les milliers de cosplay 🙂 On en prend plein les yeux et c’est amusant !! Après quelques photos on attend… tranquillement. Brom m’aide même à revendre ma place (ouf ^^).

 

Puis à l’heure H nous nous mettons dans la file d’attente pour le 2e étage du budôkan…
Tout le monde s’instale, puis à 18 h pile…

Dir en grey / Tour 00>01 Macabre Final More Deep [quake] / Nihon budokan

 

set list :

deity
macabre
Cage
Myuka
[KR] cube
hydra
eugnyres cimredopyh + an injection
audrey
Ryû
Keika
Children
Berry
[S]
Aoi Tsuki
Rasetsukoku
Zakuro

–encore 1 —
Mask
Jealous

— encore 2 —
Ain’t afraid to die
Garden
Byo [ ] shin

Le concert commence, la scène s’emflamme. J’ai le coeur qui bat à cent à l’heure… Ca y est j’y suis ! Après la déception que nous avions eu en octobre dernier après l’anulation de leur précédente tournée c’est une joie indescriptible…
La scène comporte trois croix qui semble tomber. Nous sommes au 2e étage sur la gauche et pourtant on voit bien la scène, sauf Kaoru dont je ne vois que les cheveux à cause des amplis et de la mauvaise perspective.

 

Kyô est déchaîné ! Il bouge beaucoup sans que ce soit très coordoné. Toshiya a toujours la classe, j’aime beaucoup son look pour le dernier maxi. Et les autres bien présent courant dans tous les sens dès que la musique accélére ! Shinya je ne le vois vraiment qu’à la fin du concert… en talon aiguille (en fait il était en basket le reste du concert) !

Kaoru

Le concert débute avec deity et nous plonge direct dans le vif du sujet. L’ambiance retombe complètement avec la chanson suivante : Macabre. Elle est très belle, mais c’est aussi très longue (11 min) et un peu trop calme pour un début.

Je reste sceptique sur la nouvelle version de Cage que personne parmi les français présent n’a aimé. Il s’agit d’un rythme funk groove, de plus le magnifique solo de basse est reduit à trois notes… Pourquoi pas…

Ensuite on peut s’amuser sur Myaku, même si je lui préfére sa version à l’Osaka Jô hall sans les effets d’échos bizarre sur « go to gimmick ». Et puis Kyô ne fait plus les mêmes gestes, pourtant la salle les reprend quand même les anciens. Léger décalage donc, mais avec les multiples visionnages du DVD j’avoue bien aimer cette version.

 

Personellement, je retiendrais la chorégraphie de Kyô sur KR [cube] absolument excellente où comment il revisitent Saturday night five sur le refrain ^^ » (enfin c’est l’impression qui le restera ensuite). hydra bénéficie de superbes effets de cathédrales gothique, sur des écrans géants de chaque côté de la scène, au moment du passage des choeurs grégoriens (gothique, grégoriens, même combat :)) En tous les cas je me défonce le cou sur ce titre. Exaltant !

Passage plus calme avec eugnyres cimredopyh + an injection, ce n’est pas ma préférée mais elle est pas mal en live. Pareil pour Audrey qui est vraiment bien aussi. Puis suit Riyû.
Pour Keika (lucioles) il utilisent une boule à facette pour faire un effet millers de petites tâches brillantes sur tous les murs du budôkan, comme des lucioles.

Là j’avoue que j’ai pas tout de suite reconnue la chanson. Honte à moi ! Ils interpréterons Children la face B de Taiyô no ao. Elle est bien rythmée et les jeunes filles s’affollent en headbanguant. Je n’avais pas écouté cette face B, et je m’en suis voulue parce qu’elle rendait bien en concert. Beaucoup d’affolement sur Berry, tout le monde ponctue les paroles de Kyô de son bras.

Die

Du côté de Missa ils jouent [S] ma préférée ! Le groupe se déchaîne et court dans tous les sens, le public appréci aussi et s’agite de meêm. Kyô (toujours lui) nous crachera du sang comme à son habitude sur cette tournée… Il lance son verre à moitié vide dans le public. Attention les tâches…

I ls enchaînent sur Aoi Tsuki toujours tirée de Missa. Elle est obsolument grandiose en live. Elle dure prés d’un quarts d’heure ! Véritable défouloir, j’aimerais être dans une fosse pour me défouler…
Le concert reprend vraiment de l’intérêt… Ca va chauffer !! top du top, ils continuent sur Rasetsukoku où je peux head banguer comme une petite folle ! Die lui est hyper concentré sur son manche. Et oui c’est pas si facile que ça en a l’air. Etonnant, mais oui j’arrive à regarder la scène tout en head bangant entre les cheveux qui volent !

Puis on peut se calmer sur la chanson suivante. Coup de coeur sur la mise en scéne de Zakuro, un immense drap blanc recouvre petit à petit la scène, tâché de lumière rouge, il fini par tout recouvrir. Magnifique ! De plus Kyo nous arrache des larmes tellement son interprétation vous prend aux tripes. Hallucinant.

Ils sortent et on attend les encore. Ils ont un look beaucoup plus décontracté en revenant. Voici leur single pop rock : Taiyô no ao. Cette dernière rend d’ailleurs très bien en live avec les serpentins qui recouvre l’arena. C’est une des rares fois où j’aimerais ce titre.

 

C’est au tour de Mask absolument indispensable pour sa chorégraphie (purée j’y arrive pas !!!! >.<). Quelques titres venant de Gauze ça fait chaud au coeur…

Ensuite, Jealous -reverse- au piano. Elle est superbement interprétée par Kyo. Il a fait tant de progret depuis l’époque indies. Elle vous prend aux trippes comme on dit !

Seconde sortie des artistes. Pendant tout le temps que dure la pause les fans chanterons a capella Garden. C’est très émouvant ! Pourtant le groupe en revenant interprétera leur nouveau maxi single ain’t affraid to die. Elle est vraiment MAGNIFIQUE ! Il s’en dégage tellement de tristesse… Ma voisine est d’ailleurs en larme dans les bras de son amie !

 

Et voilà enfin LA chanson que tout le monde attend : Garden ! C’est un plaisir de chanter le refrain à tue tête !! Le public chante seul et cela donne une impression de communion extraordinaire. Et pourtant nous ne savons pas encore que ce sera la dernière fois qu’ils la joueront lors d’un concert.

Pour finir ce concert byo [ ] shin, où le groupe se retrouve torse nue (sauf kaoru et Shinya) courant dans tous les sens : To slay !

Puis le live se termine, le groupe reste longtemps sur scène à envoyer des bouteilles, des piku (médiatores) et autres baguettes et serviette. Kyo est installé sur un retour devant son micro, et Kaoru decide de le rejoindre, mais Kyo ne l’ayant pas vu arriver s’en va juste quand ce dernier s’assoit prés de lui. Kaoru le regarde partir, se tourne vers le public et hausse les épaules, les de dire : dommage il ne m’a pas vu.
Ils se courent après pour se mettre de l’eau sur la tête… De vrais gamins…

Ils saluent, sautent tous ensemble et finir par dire tous un petit mot au public, Kaoru sort en dernier.
Comment ne pas oublier un tel live, si intense et géantissime !!!!

photos tirées du fool’s mate n°237 de juillet 2001, des extraits de ce concert sont disponibles dans le DVD macabre tour.

Tanja

Tombée très tôt amoureuse du Japon, Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime depuis 1997 dans des fanzines puis sur plusieurs webzine et sur son blog. Dès que l'occasion se présente elle part au Japon se ressourcer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.