Que nous réserve les sorties mangas en 2022 ?

On a déjà eu pas mal d’annonces de nouveaux mangas pour 2022. J’avais envie de vous livrer ma petite sélection. Alors oui, elle n’est pas exhaustive, c’est une sélection selon mes goûts. Si vous lisez le blog depuis un moment vous devriez y trouver de quoi remplir votre panier pour l’année prochaine.
Bien évidement je me base sur ce qui a été annoncé, après nous aurons sans aucun doute encore pas mal de surprises.

De bonnes lectures en perspective !

Horimiya de HERO (scénario) et HAGIWARA Daisuke – Nobi Nobi – Janvier

J’ai adoré l’anime, j’attends le manga avec impatience !

Résumé : D’un côté, il y a Hori, la lycéenne à la mode et populaire à première vue, mais qui est en fait une fille très simple et qui pense avant tout à sa famille.
Et de l’autre, il y a Miyamura, le lycéen lugubre et réservé qui se cache derrière ses lunettes, mais qui est en réalité un garçon cool aux nombreux piercings. Que se passe-t-il quand les deux se rencontrent par hasard sous leur véritable jour ?

Manchuria Opium Squad de MONMA Tsukasa (scénario), Shikako (dessin) – VEGA Dupuis – janvier

La thèmatique, le cadre historique et les dessins me font très envie !

Résumé : Il existe peu de documents sur l’ombre du Japon, en particulier sur les agissements de l’armée d’avant-guerre. Cependant, en raison de la situation financière de l’époque, les difficultés financières en Mandchourie étaient chroniques. L’opium est devenu ainsi le point de départ d’une guerre sous la dynastie britannique et le joug des Qing. Mais l’opium était aussi largement utilisé en Chine. La taille de ce marché fut extraordinaire et ses fonds énormes. Une économie qui comprenait des chefs de guerre, des fonctionnaires et des marchands, ainsi que des organisations clandestines. Dans ce contexte tendu, un jeune agriculteur va faire le choix de l’opium pour enfin gagner l’argent nécessaire pour soigner sa mère. Mais ce faisant, il met un premier pas dans un engrenage qui va le transporter en pleine guerre des mafias.

De nous il ne restera que des cendres d’Akira Kasugai – Kana – Janvier

Lors de sa présentation sur le twitch de Kana j’ai tout de suite eu envie de le lire. Je suis impatience de le découvrir.

Résumé : Elle apparaît tantôt comme une jeune femme docile qui ferait tout pour son amoureux, tantôt comme une provocante reine de la nuit ou même encore dans la peau d’une lycéenne aguicheuse qui séduit son prof… Sa méthode est toujours la même : mettre sa cible en confiance pour ensuite l’éliminer prestement et sans état d’âme. Et, au fait, elle, c’est lui ! Yû est un tueur impitoyable qui, tel un caméléon, se déguise en femme pour mieux ferrer ses victimes. Yû agit pour le compte d’une organisation mafieuse tout en espérant par là même occasion retrouver l’assassin qui a massacré sa famille ! Seul indice : le tueur porte à l’épaule un tatouage de fleur de chrysanthème.
Soyez certains que ce tueur aux multiples visages, fera tout ce qu’il faut pour se venger du seul être dont il désire intensément la mort !

Une si belle couleur de Keiko Iwashita – Pika – février

J’adooore Mon coloc d’enfer, je suis donc impatiente de découvrir une œuvre précédente de Keiko Iwashita. C’est en deux tomes.

Résumé : Aya, une jeune lycéenne passionnée de dessin, est soupçonnée d’avoir eu une aventure avec son professeur d’arts plastiques et a perdu l’estime de ses camarades. Afin d’éviter toute confrontation avec eux, elle n’a d’autre choix que de les fuir et mène sa scolarité dans une grande solitude. Jusqu’au jour où son lycée accueille un nouvel élève, Aimu. Ce beau blond aux yeux bleus, repère tout de suite la jeune fille terne et cherche d’emblée à créer une relation intime avec elle. Méfiante et peu sûre d’elle, Aya ne semble pourtant pas prête à ouvrir son cœur meurtri…

La danse du soleil et de la lune de Daruma Matsuuda – Ki-oon – février

Je n’ai pas lu Kasane, mais les couvertures de La danse du soleil et de la lune de Daruma Matsuuda, me font très envie. Son précédent manga n’avait que des éloges !

Résumé : Pour un samouraï, l’honneur est plus important que tout. Konosuke aspire à vivre selon les valeurs de sa caste, mais un secret honteux l’en empêche : le métal se tord à proximité de sa peau ! Impossible pour lui d’utiliser la moindre lame, hormis celle de son sabre en bois… Avec un tel handicap, Konosuke ne peut prétendre à un travail digne de son rang. Pire, il est vu comme un lâche qui a peur de se battre dans les règles ! Seul et désargenté, il n’a plus qu’un désir : mourir honorablement par le sabre. Il provoque des pairs au combat, mais son pouvoir écarte leurs armes… Roué de coups et jeté dans une rivière, il glisse lentement vers la mort, quand il sent une étrange présence féminine… Il se réveille chez lui, hagard et déboussolé. C’est alors qu’un vieil homme difforme frappe à sa porte et lui annonce qu’il est demandé en mariage par une jeune femme à la beauté ensorcelante ! Qui est-elle et pourquoi l’a-t-elle choisi, lui, le samouraï raté ?

Chroniques des 7 cités de Fukudra Ikumi (Kotteri) d’après le roman de Yoshiki Tanaka – Noeve – Février

Fukudra Ikumi (Kotteri) dans un autre registre que celui de Veill, basé sur un livre de Yoshiki Tanaka (Arslan, les héros de la galaxie) je prends !

Résumé : En 2088, l’axe de la Terre bascule de 90°, causant des catastrophes en chaîne qui laissent l’humanité au bord de l’extinction, la poignée de survivants réfugiée sur une colonie lunaire. Trois ans plus tard, certains reviennent peupler la Terre et y bâtissent sept cités, à des endroits stratégiques. Mais entre dispute des ressources, auto-défense et luttes de pouvoir, ce n’est pas vraiment l’unité qui règne sur le nouveau monde…
Chaque gouvernement rivalise alors de stratégies militaires et d’intrigues politiques pour que sa cité tire son épingle de ce jeu dangereux.

Le livre des sorcières de Maki Ebishi  – Glénat – Février

Maki Ebishi  a un trait vraiment magnifique, autrice aussi de BL, j’ai hâte de la découvrir dans un registre accessible  à tous.

Résumé : Jean Wier est un personnage historique, médecin et opposant à la chasse aux sorcières. C’est son histoire que nous suivrons sans ce très beau seinen en 3 tomes, pour explorer le Moyen-Âge avec ses sorcières, ses loups-garous, la Peste et le combat sans fin contre l’obscurantisme.

BEM de ADK Emotions (œuvre originale), Murate Range (dessin originaux) et Mosae Nohara (dessin) – Panini manga – Février

Un classique avec les dessins orignaux de Murate Range, je suis curieuse !

Résumé : La ville portuaire de Libra-city est séparée en deux zones : la zone upper qui accueille les populations aisées, et la zone outside où vivent les pauvres. Les habitants d’upper se tiennent éloignés de l’outside ignorant tout de ce qu’il s’y passe. Libra-city est entre les mains d’une organisation criminelle appelée l’Assemblée invisible qui créé des « hommes-fantômes », des humains améliorés comme les héros de ce manga : Bem, Bela et Belo. Ces trois personnages principaux, contrairement aux autres fantômes et monstres qui pullulent dans la ville, oeuvrent pour le bien en combattant leurs semblables.

Blissful land de Ichimon Izumi – Nobi nobi – mars

Je suis amoureuse de la couverture depuis qu’elle a été dévoilé. J’ai vraiment hâte de découvrir Blissful land.

Résumé : Tibet, XVIIIe siècle, dans un village au milieu des montagnes. Kang Zhipa, apprenti médecin, fait la connaissance de sa fiancée, Moshi Lati, venue d’une contrée lointaine. Pour ces futurs mariés aussi tendres que naïfs, apprendre à se connaître est déjà toute une aventure.
Pas à pas, au rythme des cueillettes d’herbes médicinales et des préparations de remèdes ou de plats traditionnels se tisse le récit du quotidien chaleureux d’une terre qu’on dirait bénie des cieux.

Frieren de Kanehito Yamada (scéanario) et Tsukasa Abe (dessin) – Ki-oon – mars

Depuis le temps que je vois Frieren gagner des prix, j’étais impatiente de savoir qui allait le publier de France. Day one j’achèterais la version collector !

Résumé : Le jeune héros Himmel et ses compagnons, l’elfe Frieren, le nain Eisen et le prêtre Heiter, rentrent victorieux de leur combat contre le roi des démons. Au bout de dix années d’efforts, ils ont ramené la paix dans le royaume. Il est temps pour eux de retrouver une vie normale… Difficile à imaginer après tant d’aventures en commun !
Frieren, elle, ne semble guère touchée par la séparation. Pour la magicienne à la longévité exceptionnelle, une décennie ne pèse pas lourd. Elle reprend la route en solo et promet de retrouver ses camarades un demi-siècle plus tard. Elle tient parole… mais ces retrouvailles sont aussi les derniers instants passés avec Himmel, devenu un vieillard qui s’éteint paisiblement sous ses yeux. Frieren est sous le choc… La vie des humains est si courte ! L’elfe a beau être experte en magie, il lui reste encore un long chemin à parcourir pour comprendre la race humaine… Son nouvel objectif : s’initier aux arcanes du cœur !

Look Back de Tatsuki Fujimoto – Kaze – mars

Lu en anglais lors de sa sortie, j’ai vraiment hâte de le relire en français. C’est un énorme coup de cœur en 2021.

Résumé :Fujino, adolescente surdouée, a une confiance absolue en son talent. Kyômoto, elle, se terre dans sa chambre et pratique sans relâche. Deux jeunes filles d’une même ville de province, qu’une passion fervente pour le dessin va rapprocher et unir par un lien indéfectible…

Super cub de Tone Koken (scénario) et Kanitan (dessin) – Noeve – Mars

J’ai aimé l’anime, est-ce que le manga saura être aussi sympathique et chill ?

Résumé : Dans la préfecture montagneuse de Yamanashi, Koguma est une lycéen ne solitaire et sans joie de vivre. Elle n’a plus de parents, pas de passion, pas d’amis, rien.
Tous les jours, elle parcourt sur un vieux vélo le chemin escarpé qui sépare l’appartement où elle vit seule de son lycée … jusqu’au jour où elle décide de s’offrir un véhicule motorisé. Elle optera pour une motocyclette d’occasion, un Honda Super Cub 50, économique, fiable et simple d’utilisation. De la conduite à l’entretien en passant par le plaisir de pouvoir voyager, c’est tout un monde de découvertes qui s’ouvre à Koguma … et à de nouvelles amies passionnées de deux-roues.

Dai dark de HAYASHIDA Q – Soleil manga – Mars

N’ayant pas eu les fonds de commencer Dorohedoro, je vais me jeter sur sa nouvelle série, histoire d’en profiter cette fois !

Résumé : Sanko Zaha, un ado qui adore les spaghettis, voyage dans les ténèbres de l’espace infini. On raconte que ses os exauceraient n’importe quel souhait. C’est pourquoi les pires malfrats de l’univers veulent lui faire la peau ! Heureusement, toujours accompagné d’Avakian, son fidèle compère, il n’hésitera pas à désosser gaiement tous ses assaillants.

Boys run the riot de Keito Gaku – Akata – mars

Résumé : Ryo, assigné femme à la naissance, se sent mal dans son corps et l’identité de genre qu’on cherche à lui imposer. Refusant de porter son uniforme de fille, il essaie autant que possible de se rendre au lycée en tenue de sport. Mais quand un nouvel élève débarque, son destin change ! Malgré le look de « voyou » de ce dernier, ils découvrent qu’ils partagent la même passion pour la mode. Aussi, passé un premier contact difficile, ils décident tous les deux de se lancer dans un grand projet : créer, ensemble, une marque de vêtements avec pour rêve et revendication de pouvoir s’affirmer et s’exprimer en dehors de ce que la société essaie de leur imposer !

Ranking of Kings de Sosuke Tooka – Ki-oon – avril

L’anime est grandiose, j’ai hâte de souffrir avec la version manga.

Résumé : Quand on est un jeune prince sourd-muet, d’une amabilité déconcertante et tout chétif, il ne fait pas bon vivre dans un monde où la force brute du roi définit le rang du pays… Mais rien n’est impossible ! Bojji sera le roi, le plus grand de tous, et son peuple sera fier de lui !
Fort d’une incroyable soif de vivre et d’apprendre, notre petit prince part à la conquête de ce royaume qui le rejette.

L’eau retourne toujours à la mer de Retto Tajima – Noeve – juin

Intéressée par l’histoire, à voir !

Résumé : Intégrant un lycée loin de chez lui, Naotatsu part vivre chez son oncle, plus proche. Mais lorsqu’il arrive à la gare c’est Sakaki, une parfaite inconnue, qui vient le chercher.
Plus étonnant encore, il découvre qu’elle est la colocataire de son oncle, et que deux autres inconnus partageront son nouveau foyer. C’est pour lui le début d’une cohabitation étonnante, et à vivre aux côtés de gens si différents, à découvrir leur histoire et leur intimité, il apprendra à s’adapter, à comprendre et à grandir.

Les Boys love

 

J’ai déjà lu en japonais ou en numérique les BL de janviers, mais j’ai encore des surprises avec Wolf Pack et Happy of the end.

Les mois suivants seront chargés avec beaucoup de sorties.

Puis il y a encore d’autres éditeurs.

Boys of the dead de Douji Tomita – Akata – février

Résumé : Dans une Amérique dévastée, et tandis qu’une épidémie transforme les humains en morts-vivants, l’Humanité essaie, tant bien que mal, de survivre… Dans un monde en perdition, suivez le quotidien torturé, entre survie, amour, désespoir et séquestration, d’individus livrés à eux-mêmes, qu’ils soient fils, frère ou amants…

Sasaki et Miyanode  Shou Harusono – mars – février

Miyano est un lycéen fan de mangas boy’s love. Et surtout, il est très complexé par son visage aux traits efféminés. Mais un jour, alors qu’il assiste à une bagarre, un de ses aînés intervient pour éviter que la situation ne tourne au vinaigre. Ce dernier, prénommé Sasaki, commence très vite à éprouver de l’affection pour son camarade. Cherchant à le comprendre et à le connaître, il découvre l’intérêt que Miyano porte pour les mangas boy’s love… Sans préjugé, il va alors également commencer à essayer d’en lire. Et si c’était le début d’une belle histoire d’amour ?

A suivre !

Les écailles d’un Dieu de Meguru Hinohara – Taifu comics – 2022

Résumé : Il était une fois une grand-mère qui promit son petit-fils à un dragon divin… Des années plus tard, le jeune Chiharu s’éloigne de Tokyo, où il avait entamé sa carrière d’écrivain, bien décidé à passer des jours tranquilles dans le village de son enfance. À peine arrivé, il y rencontre Rin, un homme étrange aux cheveux blancs. Mais cet être exubérant n’est peut-être pas aussi humain qu’il n’y paraît, car il a en fait de bien grandes dents… et de bien belles écailles.

The night beyond the tricornered window de Tomoko Yamashita – Taifu comics – mars 2022

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.