Je ne suis pas née dans le bon corps, le récit d’un changement de sexe

Je ne suis pas née dans le bon corps est un one shot de Mafuyu Konishi une mangaka japonaise. Elle a fait un autre manga sur la même thématique en 2018. Publié dans le magazine Young Ace Up, le format relié a été publié en France chez OTOTO dans leur nouvelle collection Mue.

De quoi ça parle ?

Née dans un corps d’homme et souffrant de dysphorie de genre, l’autrice est entrée dans un processus de réappropriation de son corps grâce à la chirurgie de réattribution sexuelle. Elle raconte son voyage en Thaïlande afin de se faire opérer, l’aide et les problèmes qu’elle a rencontrés et ce qui lui a permis de vivre aujourd’hui dans le corps qui lui correspond.
Dans cette autobiographie frappante, la mangaka Mafuyu Konishi nous raconte en détails son séjour en Thaïlande et sa chirurgie de réattribution sexuelle, les épreuves physiques et psychologiques auxquelles elle a dû faire face avant et après l’opération, mais aussi tout le soutien qu’elle a pu recevoir et le parcours qui l’a amené ici.

© by KONISHI Mafuyu / Kadokawa Shoten
Parcours d’une vie

Dans son manga autobiographique Mafuyu Konishi va nous raconter son parcours. Née en 1983 à Osaka, elle a toujours voulu devenir mangaka elle lisait le JUMP et notamment YuYu hakusho qu’on entre aperçoit dans le manga. Elle était assistante, avant d’avoir sa propre série Je ne suis pas née dans le bon corps.
Ce qu’elle a vécu quand elle était jeune ainsi que son adolescence rebelle en réponse au harcèlement. Elle parle aussi rapidement de son passage dans un groupe de visual kei au début des années 2000. Elle peut s’habiller et se maquiller comme ça lui chante. Elle avait compris qu’elle n’était tout simplement pas un garçon mais une femme dans le mauvais corps. A 22 ans elle décide de commencer un traitement hormonal. Viens enfin une dernière étape, importante pour elle, une chirurgie de réattribution sexuelle (CRS).
Elle dit bien qu’il n’y a aucune obligation de faire cette opération (j’avoue que je comprends le teste psychologique quand on voit par quoi elle passe) et c’est à chacun de vivre comme il l’entend.

Souffrance et renaissance

Elle va donc nous raconter de A à Z quels sont les différentes techniques, pourquoi elle a préféré aller en Thaïlande alors que l’opération est aussi pratiquée au Japon, elle va nous raconter sans filtre et sans tabou toutes les étapes de cette réattribution. Elle ne cache rien, ni les souffrances, ni les moments gênants. J’ai souffert avec elle. Et en même temps elle garde le moral, arrive à rire de tout et dédramatise beaucoup. Pour autant elle avertit que c’est douloureux physiquement mais aussi mentalement.

© Photo : Taku Katayama

Elle a une force de caractère incroyable, mais elle fait aussi attention de dire que ce n’est pas une opération à prendre à la légère. Et que tout ne sera pas régler avec cette dernière. Elle rencontre une femme de 17 ans son ainé quand elle est à l’université. Elle va se marier et pour ne pas que leur mariage soit annulé, dans le livret de famille, elle n’a pas changé pour le féminin et reste au masculin… C’est ça aussi la réalité administrative malheureusement.

Je ne suis pas née dans le bon corps est un excellent one-shot qui répond à pas mal de questions qu’on pourrait se poser ou pas sur le CRS. Son but c’est vraiment de parler des personnes comme elle, qu’elles existent. Si son métier peut y aider, c’est pour elle le principal !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.