Netflix vous met à l’épreuve avec Alice in borderland

Alice in borderland est une nouvelle série disponible sur Netflix. Elle est tirée du manga d’ASŌ Haro publié dans le Shōnen Sunday Super en 2011. En France, c’est Delourt tonkam qui l’a édité. D’ailleurs l’éditeur précise qu’il a fait une réimpression. Il y a eu des spin-off par la suite, mais on va se concentrer sur la série télé !

Alice, Karube et Chōta. Trois potes. Trois rêveurs. Trois glandeurs. Trois garçons en décalage avec la société… Mais un jour ils sont projeté dans un Japon parallèle et contraint à affronter des épreuves terrifiantes pour rester en vie !
Plus question de se laisser bercer par le confort, il va falloir agir vite, intelligemment et efficacement pour gagner le répit nécessaire pour commencer à percer l’univers dangereux et impitoyable de Borderland… Car à Borderland, la survie se gagne au jour le jour, au fil de jeux funestes !

Si c’est un un shōnen sur le papier, il est fortement conseillé de ne pas monter cette série au moins de 16 ans. Il y a des choses qui passent quand ce sont des dessins en noir et blanc, mais le fait que ça soit avec des acteurs et que ce soit réaliste ça change la donne. Je pense notamment aux scènes de fusillades. Bref, ne laissez pas vos ado devant, ou alors avec vous à côté pour débriefer !

Après vous avoir prévenu et bien je dois dire que c’est une série plutôt sympa à regarder. Les épisodes sont longs entre 45 et 50 min, et les moyens techniques sont au rendez-vous. Les effets spéciaux sont pas gégés pour les animaux, mais ça reste pas mal juste pour une série.  Pour le reste c’est franchement pas mal.

Côté scenario je n’ai pas lu le manga, mais des retours que j’en ai eu me disaient que c’était plutôt une bonne adaptation. Seul le déroulement de certains jeux étaient un peu changé. Au final ça a l’air bien fichu. Et il est vrai que j’ai tout dévoré en deux jours. Pour une novice comme moi, j’ai trouvé ça très bien foutu. J’ai vite été prise par le suspense sans pouvoir lâcher. Le jeu des acteurs est parfois exagéré, mais je dois être trop habitué pour que cela me pose le moindre problème.
Les noms des personnages sont bien entendu des clin d’oeil au livre Alice au pays. Usagi voulant dire lapin en japonais, on croise aussi le chapelier…

Une seconde saison devrait voir le jour si il fait assez de succès. Personnellement je vote pour  ! J’ai très envie de savoir comment Alice peut s’en sortir avec Usagi !

Alice in borderland est un bon drama de survival game, cependant il n’est pas à mettre devant tous les yeux. Prenez bien en compte les avertissements sur le caractère violent de la série. Et si vous êtes adultes n’hésitez surtout pas.

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.