Chappie le robot qui avait une conscience

229847.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

J’ai vraiment eu beaucoup de mal à savoir que j’allais voir au ciné cette semaine. J’avais beaucoup d’envie, mais aucune ne surpassent l’autre. Du coup beaucoup d’interrogations. Tokyo Fiancée ? Le dernier loup ? Kingsman ? Finalement j’ai poté pour Chappie. Les horaires me convenaient mieux, pourtant j’avais quelques réserves. Autant j’ai adoré District 9 pour son originalité autant j’avais été affreusement déçue par Elysium. Bon à priori le réalisateur lui-même n’aime pas trop ce film sur lequel il n’a pas eu son mot à dire.

012011.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxChappie

Synopsis : Chappie est un « enfant » incroyablement doué, un véritable prodige. Comme tous les enfants, Chappie va subir l’influence de son entourage, parfois en bien, parfois en mal. Pour trouver sa place dans le monde, il va devoir se fier à son instinct, à son cœur et à son âme… Mais Chappie est différent, car c’est un robot. Mais il est le premier robot capable de penser et d’avoir des sentiments par lui-même. Et comme c’est un robot, il n’est pas en sécurité, car il sera considéré comme dangereux par certaines personnes, et celles-ci voudront le détruire. C’est un défi que Chappie va relever en faisant tout pour montrer qu’il mérite sa place dans le monde.

Avis : Neill Blomkamp est un réalisateur qui s’est fait une spécialité de faire des films SF de qualité. Certes Elysium faisait un peu tâche, mais son nouveau bébé relève le niveau. Chappie avec ses faux airs de Briareos m’a totalement conquise ! L’intro est à l’image de District 9 réalisé comme un reportage télé, avant d’entrer dans le vif du sujet.

Le film pose pas mal de questions sur l’humain, l’intelligence artificielle, parce que rien n’est simple ou défini à l’avance. Nous ne naissons pas bons ou méchants, c’est notre entourage qui nous forge. C’est vrai qu’on peut être déçu car ce n’est pas bien original, mais franchement il ne faut pas bouder son plaisir. Derrière le numérique on sent la présence immense de l’acteur Sharlto Copley.

Si on peut être choqué de voir Hugh Jackman en méchant (et en short), j’ai trouvé Dev Patel parfait dans le rôle de l’ingénieur.

Côté musique j’ai carrément adoré l’apport de Die Antwoord tant au niveau musical qu’au niveau jeu d’acteur. Leur musique électronique métissée de hip hop s’accordait parfaitement avec la musique d’Hans Zimmer qui pour une fois à fait quelques effort avec une influence très années 80.

J’ai aimé Chappie pour toute l’humanité qu’il apporte à notre monde ainsi que cette envie de vivre au de-là de ce que nous pouvons imaginer.

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.