LectureLivre

La vengeance d’un prince, la déception

Aujourd’hui, je parlerais d’un livre de chez La novel édition La vengeance d’un prince. Partant à l’étranger pour un long voyage, je profite de l’occasion pour demander les deux livres en service presse. Il va me tenir compagnie durant mon périple pour le meilleur et pour le pire.

La vengeance d’un prince

Ce roman est écrit par NIKO avec les illustrations de SUZUNOSUKE. Il s’agit d’un shot de dark fantasy qui vous plongera dans un drame érotique où se mêlent désir et vengeance. Dis comme ça, ça sonne bien mais la réalité est tout autre. Tout du moins personnellement j’ai été très déçue par le contenu du roman.

C’est quoi l’histoire ?

Ayant vu sa famille massacrée et son pays déchu, le prince Luciano devient assoiffé de vengeance. Ne s’épargnant aucune exaction, il arrive finalement auprès d’Alana, la reine du pays ennemi. Mais au lieu de supplier pour sa vie, elle désire sa propre mort. Ayant perdu son plaisir, Luciano la force à coucher avec lui pour continuer à la faire souffrir. Cependant, peu à peu, sa haine se change en obsession et il se met à espérer un avenir avec elle… tout en la gardant en vie au prétexte de sa vengeance.
Il se noie dans sa présence, mais Alana désire toujours mourir…

Décadence vers wish

La vengeance d’un prince se veut sombre, au delà de la morale et effectivement tout le monde « force » tout le monde à coucher avec tout le monde, ça viole à tout va, il y a zéro sentiment, mais aussi zéro érotisme dans cet ouvrage. Il se veut subversif mais ne suscite que l’ennuie et le malaise.
La première chose qui frappe le lecteur c’est la pauvreté de l’écriture. C’est écrit sans aucun style, avec des dialogues aussi vide qu’un rayon LIDL en fin de journée. On se croirait dans une mauvaise série B écrite sur un coin de table. Rien n’est érotique dans ce que j’ai lu. Ca pour baiser, ça baise, mais sans jamais émoustiller. Je ne blâme même pas le traducteur qui s’occupe aussi de Ascendance of a Bookworm car visiblement, il n’y avait rien à sauver.
Je suis très ouverte aux contenus érotiques et j’ai lu bien des livres (Le Prince captif et bien d’autres) ou des mangas/webtoons chauds comme la braise et pas toujours avec du consentement. Mais rarement eu affaire à une telle lecture indigeste. Envie de faire du trash pour du trash ? Bien, ça me dérange pas, mais faites le bien avec un scénario qui tiens debout, des personnages intéressants et un certain style.

Dark romance

Un monde de fantasy avec des royaumes ennemis, une intrigue politique vite fait pour faire croire que c’est plus qu’un roman de fesses, mais rien de bien écrit, de cohérent. Il faut ça baise, tout de le temps, voilà, certaines lectrices vont sans doute se satisfaire de ça. Je comprends assez mal comment on peut aimer ça alors qu’on a mille fois mieux ailleurs. Je suis très dure, mais j’ai vraiment été très en colère en lisant La vengeance d’un prince. Pour finir, je ne m’attendais clairement pas à un titre aussi mal écrit. Il est vrai que le roman est déconseillé au moins de 16 ans. Si c’est effectivement érotique, il n’y a pas de descriptions

La vengeance d’un prince je n’ai pas du tout accroché, grand bien face aux lectrices à qui ça plaira, j’espère vraiment que vous aurez l’occasion de lire bien mieux plus tard. Je ne recommande pas du tout ce roman à part si vous aimez vous faire saigner les yeux.

Public : public averti

Service presse

Tanja

Tombée très tôt amoureuse du Japon, Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime depuis 1997 dans des fanzines puis sur plusieurs webzine et sur son blog. Dès que l'occasion se présente elle part au Japon se ressourcer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.