Lecturemanga - manhwa - manhua

Retour Daruma Matsuura avec La danse du soleil et de la lune

La danse du soleil et de la lune est un manga de Daruma Matsuura, l’autrice de Kasane – La voleuse de visage. Il est prépublié dans le magazine Big Comic Superior (seinen) et compte trois tomes. En France, c’est Ki-oon qui continue de publier cette mangaka de talent.
Elle interrompt des études aux Beaux-arts pour se lancer dans le métier de dessinatrice, et remporte en 2009 et 2012 deux prix de l’éditeur Kodansha qui saluent ses premiers travaux. Elle se lance dans l’écriture en 2014, avec la publication d’un premier roman, Izana. C’est une grande admiratrice d’Osamu Tezuka (source manga news).

De quoi ça parle ?

Pour un samouraï, l’honneur est plus important que tout. Konosuke aspire à vivre selon les valeurs de sa caste, mais un secret honteux l’en empêche : le métal se tord à proximité de sa peau ! Impossible pour lui d’utiliser la moindre lame, hormis celle de son sabre en bois…
Avec un tel handicap, Konosuke ne peut prétendre à un travail digne de son rang. Pire, il est vu comme un lâche qui a peur de se battre dans les règles ! Seul et désargenté, il n’a plus qu’un désir : mourir honorablement par le sabre. Il provoque des pairs au combat, mais son pouvoir écarte leurs armes… Roué de coups et jeté dans une rivière, il glisse lentement vers la mort, quand il sent une étrange présence féminine…
Il se réveille chez lui, hagard et déboussolé. C’est alors qu’un vieil homme difforme frappe à sa porte et lui annonce qu’il est demandé en mariage par une jeune femme à la beauté ensorcelante ! Qui est-elle et pourquoi l’a-t-elle choisi, lui, le samouraï raté ?

Pour lire un extrait cliquez sur l’image // TAYO TO TSUKI NO HAGANE  ©2020 Daruma MATSUURA / SHOGAKUKAN
Un homme sans vie

Daruma Matsuura est une autrice de talent et pourtant je n’ai jamais sauté le pas pour Kasane – La voleuse de visage alors que je n’en ai entendu que du bien. Les couvertures de La danse du soleil et de la lune m’ont une fois de plus tapé dans l’œil. Cette fois je ne veux pas louper le train de la hype. Et pour faire simple, j’ai vraiment adoré ce premier tome.

Konosuke a un gros problème le métal se tord à proximité de sa peau, ça lui complique l’existence et il préfère rester chez lui loin de tout métal. Il ne peut même pas mettre un terme à sa vie avec un sabre. Alors qu’il est jeté à l’eau il est sauvé in extrémiste. Chez lui, une magnifique mariée l’attend. Au départ, j’avais un peu peur qu’elle soit quelqu’un de mauvais, mais petit à petit on comprend que c’est tout l’inverse. Elle rend sa vie plus facile et plus belle d’une certaine façon. Lui qui ne peut protéger personne va devoir trouver au fond de lui bien du courage quand certains événements vont se produire.

La fin du premier tome nous laisse sur une situation tendue, mais qui donne fichtrement envie de lire la suite.

Un style incroyable

Les dessins sont incroyablement beaux, c’est du bonbon pour les yeux tout du long. Que ce soit l’expressivité des personnages ou sa totale maitrise de l’anatomie Daruma Matsuura nous en met plein des yeux. Le découpage de chaque planche est aussi d’une justesse phénoménale. Rien que celle que j’ai mise ci-dessus en exemple donne une idée de son talent. C’est beau graphiquement, c’est intelligemment pensé et c’est un réel plaisir à lire.
Trois tomes sont disponibles pour l’instant en VO, je ne peux donc pas vous dire si ce sera une série courte ou pas. En revanche, ce que je peux dire, c’est que c’est une excellente surprise et que vous pouvez l’acheter les yeux fermés. Vous ne pouvez pas être déçu.

J’ai été tout de suite conquise par le trait absolument magnifique et l’histoire mystérieuse et touchante de La danse du soleil et de la lune. Il va s’en dire que j’attends la suite avec impatience.

A partir de 14 ans

Service presse

Tanja

Tatiana Chedebois, plus connue sous le nom de plume "Tanja", écrit sur la J-music, les mangas et les anime depuis plus de 25 ans. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). Avec son groupe de visual kei français elle fait en 2004 la première partie de Blood premier groupe de vk à venir en France. En 2019, elle cocrée le podcast du BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre. Puis en 2022, elle intègre la team du Cri du mochi pour parler manga et anime généraliste sur Twitch.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.